entête
entête

Éléments sur la formation professionnelle des bibliothécaires en République démocratique allemande

Arlette Pailley-Katz

La formation des professionnels des bibliothèques est régie, en République démocratique allemande, par des plans nationaux de formation qui déterminent en particulier les conditions d'accès aux enseignements des différents niveaux et les programmes. On distingue trois niveaux de qualification des personnels - aide-bibliothécaire, bibliothécaire et bibliothécaire diplômé ou spécialiste -, qui peuvent être affectés dans des bibliothèques publiques (de districts, d'arrondissements, de communes), des bibliothèques syndicales ou des bibliothèques scientifiques et universitaires.

La formation des aides-bibliothécaires

La formation de ces personnels est assurée dans des établissements habilités à dispenser des enseignements de ce niveau : ce sont, par exemple, les bibliothèques scientifiques de district, la Bibliothèque nationale (Deutsche Bücherei) de Leipzig ou la bibliothèque d'application de Sonderhausen. Les candidats à cette formation doivent justifier de l'examen de fin d'études secondaires avec de bons résultats dans les domaines des sciences sociales, de l'allemand et des langues vivantes. La scolarité s'inscrit dans le cadre d'un contrat d'apprentissage de deux ans avec l'organisme de formation. L'enseignement pratique occupe la moitié de la durée des études et donne lieu à des visites et à des stages de courte durée dans différentes bibliothèques. Il porte sur des matières traditionnelles comme les acquisitions, le catalogage ou le prêt.

L'enseignement théorique s'organise en sessions de quatre semaines, quatre fois par an, à l'Ecole professionnelle de Sonderhausen : il concerne des matières dites professionnelles (gestion, droit socialiste, rudiments d'informatique...) et des matières dites bibliothéconomiques telles que la bibliographie, l'histoire du livre et de l'édition, le catalogage, mais aussi la politique culturelle ou la théorie des sciences. Selon l'affectation, il existe des enseignements renforcés dans chaque matière. En outre, un enseignement général commun est dispensé qui comprend des langues vivantes, de l'instruction civique et du sport. Le diplôme correspond à celui d'un ouvrier qualifié; il sanctionne un examen qui porte surtout sur l'enseignement pratique et comporte également un travail de recherche qui doit être soutenu en public.

La formation des bibliothécaires

Trois écoles techniques dispensent cette formation : l'Ecole Erich Weinert de Leipzig (pour les personnels des bibliothèques publiques de districts, d'arrondissements, des communes rurales et des syndicats), l'Ecole des bibliothèques scientifiques de Leipzig et l'Ecole de l'information et des bibliothèques scientifiques de Berlin. Le niveau requis pour accéder à cette formation est identique pour les trois établissements : douze années d'école secondaire ou bien dix ans et le diplôme d'aide-bibliothécaire. La durée des études varie entre trente mois et trois ans et les étudiants se voient établir, au début de la dernière année, un contrat de travail qui leur garantit un emploi en cas de succès au terme du cycle complet. La formation théorique se répartit en divers types d'enseignement : des disciplines de base (marxisme-léninisme, deux langues vivantes et sport); des disciplines communes plus spécialisées : théorie et politique de la culture, théorie des sciences, bibliologie contemporaine, histoire des bibliothèques en RDA et à l'étranger. L'enseignement des bases de la pédagogie et de la psychologie doit permettre à l'étudiant de se former aux contacts professionnels; l'informatisation est spécialement appliquée à la rationalisation du travail et au développement des services pour répondre aux besoins des usagers. Ces principes s'appliquent de même aux techniques de reprographie et à l'audio-visuel. D'autres enseignements, plus spécifiques aux divers types de bibliothèques, renforcent cette formation de base : ce sont par exemple, pour les bibliothèques publiques, l'histoire contemporaine internationale ou la littérature enfantine, et pour les bibliothèques scientifiques, une troisième langue vivante, la bibliologie historique ou l'archivistique. Ces études sont sanctionnées par un diplôme national.

La formation des bibliothécaires diplômés ou spécialisés

Un seul organisme propose la formation à ces niveaux de qualification professionnelle : l'Institut de bibliothéconomie et d'information scientifique (IBI) de l'Université Humboldt, à Berlin. Le niveau requis pour accéder à la première formation est celui de bibliothécaire. Au cours des études (quatre ans à temps plein ou quatre ans et demi par correspondance), trois types d'enseignement sont dispensés: une formation de base, identique à celle du niveau bibliothécaire et qui occupe à peu près 25 % du temps global de formation; une formation technique en bibliothéconomie renforcée par un enseignement en sciences sociales et politiques; une formation pratique d'au moins six mois, sous forme de stage. Les diplômes de bibliothécaire diplômé ou de bibliothécaire scientifique correspondent à des grades universitaires et sont délivrés aux étudiants qui ont satisfait à un examen principal et soutenu une thèse de maîtrise qui s'appuie sur la formation pratique. Au cours de la quatrième année d'études, des études de recherche, ouvertes à certains étudiants sélectionnés d'après leurs aptitudes, offrent l'accès à une qualification supérieure et permettent d'obtenir un doctorat de 3e cycle. Les études de bibliothécaire spécialiste durent, elles, deux ans et constituent une formation approfondie en bibliothéconomie qui s'adresse à des étudiants d'autres universités. L'examen principal qui sanctionne ces études est complété par la soutenance d'une thèse. L'IBI forme par ailleurs des spécialistes en sciences de l'information et en documentation. L'enseignement est uniquement dispensé par correspondance sur deux ans et les candidats doivent justifier d'une part d'un niveau d'études supérieures (en sciences sociales, mathématiques, sciences naturelles ou médecine), d'autre part de deux ans de pratique professionnelle dans l'un de ces domaines. Dans ce cas aussi, l'attribution du diplôme est liée à un examen et à la soutenance d'une thèse.

Les établissements d'enseignement

Le nombre d'organismes de formation aux professions des bibliothèques est relativement restreint en République démocratique allemande. Parmi eux, l'Ecole de Sonderhausen de même que l'Ecole Erich Weinert dépendent du ministère de la Culture. L'Ecole des bibliothèques scientifiques de Leipzig relève, quant à elle, de l'autorité du ministère de l'Enseignement supérieur. Enfin, l'Institut de bibliothéconomie et d'information scientifique (IBI) fonctionne comme département de l'Université Humboldt de Berlin. Les personnels enseignants sont des professeurs permanents attachés aux établissements, et des intervenants extérieurs spécialistes d'une discipline.

La formation continue

La plupart des bibliothèques assurent la formation continue de leurs personnels. Les écoles de bibliothéconomie organisent également des sessions de recyclage auxquelles enseignants et spécialistes apportent leur concours. Ces stages sont surtout conçus dans l'esprit d'un échange d'expériences entre les participants et peuvent revêtir deux formes particulières : des stages longs d'études post-universitaires, d'une durée de douze mois (par exemple sur la gestion et la planification des activités de la bibliothèque) et des stages intensifs courts d'une semaine consacrés à des aspects spécifiques du travail en bibliothèques comme les bibliothèques pour enfants, les statistiques, les phonothèques... Il est à remarquer, par ailleurs, qu'il existe, pour l'accès aux professions de bibliothécaire et de bibliothécaire diplômé et spécialiste, des enseignements par correspondance. Ils s'adressent à des personnels justifiant de plusieurs années d'activité professionnelle en bibliothèque et ont une durée légèrement supérieure à celle des formations à plein temps (quatre ans et demi au lieu de quatre ans).

Au plan national, le Zentralinstitut für Bibliothekswesen, créé en 1970, joue à peu près le rôle qu'assume en République fédérale allemande le Deutsches Bi-bliotheksinstitut, c'est-à-dire qu'il organise lui-même des stages et séminaires de formation continue.

La formation professionnelle des bibliothécaires en République démocratique allemande présente une organisation centrée d'une part sur les niveaux de recrutement des personnels, d'autre part sur les types d'établissement dans lesquels ils sont appelés à exercer. On peut remarquer que la formation à la fonction de bibliothécaire diplômé requiert déjà le niveau de bibliothécaire. Le système d'enseignement accorde une part importante à une formation de base axée sur des disciplines générales, mais aussi à la formation pratique. Il faut noter à cet égard que c'est cet aspect de l'enseignement qui sert souvent de support aux travaux de recherche exigés en fin d'études. D'une manière générale, les enseignements apparaissent assez largement diversifiés autour d'un « noyau » de disciplines traditionnelles (bibliologie, bibliographie, catalogage...) et ils mettent l'accent sur les moyens de gestion et de planification des activités des bibliothèques, tant au niveau de l'organisation de l'information elle-même qu'à celui de l'organisation des services dans la perspective de répondre le plus efficacement possible aux besoins des usagers.