entête
entête

Ethnic recordings in America

a neglected heritage.

Washington : Library of Congress, American folklife Center, 1982. -XIII-269 p.; 27 cm. - (Studies in American folklife; 1.)
Index p. 253-269.
ISBN 0-8444-0339-3 : $ 13.

par Gérard Herzhaft

Les musiques ethniques des Etats-Unis ont été l'objet de soins attentifs de la Bibliothèque du Congrès depuis près d'un demi-siècle, puisque dès les années 20 de véritables expéditions ethnomusicologiques étaient organisées dans le Sud profond pour y recueillir sur disque, musiques instrumentales, chants, contes, etc. Le présent ouvrage -dont le contenu provient en partie d'un colloque organisé en 1977 par l'American folklife Center, un Département de la Bibliothèque du Congrès - traite en détail des musiques ethniques américaines à l'exception du blues, de la Country music et de la musique Cajun, qui ont déjà fait l'objet de multiples études. C'est ainsi que les musiques irlando-américaines, « Tex-Mex » [Texas-Mexique], ukrainiennes, polonaises, peaux-rouges, yiddish... sont passées en revue, leurs catalogues discographiques étudiés ainsi que leur impact social, économique et culturel sur les populations concernées à l'origine ainsi que sur les autres communautés américaines. D'autres chapitres abordent les techniques d'enregistrement sur le terrain, les disques commerciaux, leur conservation et la biblio-discographie des domaines abordés. Sous la direction de Judith Mc. Culloh de l'Université de l'Illinois, onze chercheurs et bibliothécaires ont participé à cet ouvrage dont l'historien Daniel Boorstin, Directeur de la Bibliothèque du Congrès, Richard Spottswood, Joseph Hickerson et même Lydia Mendoza, la principale « vedette » de la chanson « Tex-Mex » ! Remarquablement illustré, de lecture et de consultation faciles, plein de renseignements discographiques, cet ouvrage sera indispensable à toute bibliothèque musicale comme à tout centre tourné vers les arts et les traditions populaires. Il sera aussi fort utile à tout étudiant ou chercheur américaniste, tant la musique ethnique a joué un rôle capital dans la définition d'une civilisation américaine.