entête
entête

Verzeichnis der im deutschen Sprachbereich erschienenen Drucke des XVI. Jahrhunderts

1 : Abteilung : Verfasser, Körperschaften, Anonyma : Bd. 1 : Aa-Az

hrsg. von der Bayerischen Staatsbibliothek in München in Verbindung mit der Herzog August Bibliothek in Wolfenbüttel.
Stuttgart : A. Hiersemann, 1983. -34 cm.
ISBN 3-7772-8319-3 : DM 178.

par Albert Labarre

La production imprimée allemande du siècle de l'Humanisme et de la Réforme demeure mal connue dans son ensemble. Les travaux de Panzer et de Weller se limitent au début du siècle et sont anciens. Les bibliographies particulières de l'œuvre d'un auteur ou de la production d'un atelier typographique n'en donnent qu'une vue partielle et dispersée.

Aussi convient-il de considérer avec un réel intérêt cette entreprise qui a pour but de recenser les impressions du XVIe siècle, non seulement de l'Allemagne proprement dite, mais aussi de l'ensemble du domaine linguistique allemand : Alsace, Autriche, Suisse alémanique. Cette entreprise peut voir le jour parce qu'elle a été menée avec prudence. Elle a évité la tentation de se lancer dans un dépouillement

complet des fonds de bibliothèques allemandes et autres, pour s'appuyer d'abord sur deux bibliothèques particulièrement riches en fonds anciens, celle de l'Etat de Bavière à Munich, dans le sud du pays, et celle du duc Auguste à Wolfenbüttel, dans le nord. Elle a bénéficié aussi des 35000 fiches rassemblées par l'éminent bibliographe que fut Josef Benzing.

Entrepris en 1969, le travail a recensé 90000 des 140 à 150000 éditions que doit compter la production allemande du XVIe siècle. Les placards, les oeuvres musicales, les cartes et atlas n'ont pas été retenus. On a estimé inutile d'attendre plus longtemps pour commencer la publication. Dans sa première phase, elle comportera une quarantaine de volumes en trois séries. La première recensera alphabétiquement les auteurs, les collectivités et les anonymes. La seconde sera consacrée aux auteurs secondaires (éditeurs, commentateurs, traducteurs, auteurs de pièces annexes) et la troisième, aux tables des lieux d'impression, imprimeurs et libraires.

Le premier volume s'ouvre par une préface, un historique de l'entreprise par Irmgard Bezzel qui en est la cheville ouvrière, et une introduction explicative. Préface et introduction sont successivement traduits en anglais et en français. Il comprend les 4538 notices de la lettre A, chaque lettre de l'alphabet ayant sa numérotation propre. En principe, chaque notice est rédigée d'après la consultation d'un exemplaire. La vedette est suivie de la transcription diplomatique de la page de titre, avec coupures de lignes et distinction des caractères: lorsque des éléments de l'adresse y manquent, ils sont restitués entre crochets dans la mesure du possible. La collation donne le nombre des feuillets ou de pages, chiffrés ou non, et le format réel. Les localisations d'exemplaires se limitent en principe aux bibliothèques de Munich et/ou de Wolfenbüttel. Le cas échéant, elles sont données pour d'autres bibliothèques (une liste de 152 bibliothèques allemandes et quelques étrangères est donnée dans l'introduction) sans que cela ne corresponde à une recherche systématique. Dans certains cas, les notices s'appuient sur le fichier Benzing ou sur l'un des 400 répertoires qui constituent la bibliographie de l'ouvrage.

L'automatisation ayant été éliminée pour des raisons financières, la publication reproduit des fiches dactylographiées de façon uniforme à raison de 20 par page, ce qui ne nuit pas à la clarté de la présentation. Dans une seconde étape, les fonds d'autres bibliothèques seront dépouillés et un supplément contiendra les éditions non encore recensées, ainsi retrouvées. Celles qui le sont déjà, ainsi que les doubles de Munich et de Wolfenbüttel, alimenteront un fichier automatisé. Telle qu'elle est, cette publication, qui ne se veut ni une bibliographie ni un catalogue, mais seulement un relevé, rendra des services inestimables et facilitera grandement la recherche.