entête
entête

London publishers and printers

1800-1870

ed. with an introd. by Philip A.H. Brown.
London: British library, 1982. -233 p.; 24 cm.
ISBN 0-7123-0012-0.

par Françoise Salamand

Philip Brown, de la British Library, commença à établir cette liste des éditeurs et imprimeurs londoniens en activité de 1800 à 1870, il y a 25 ans. Travail de longue haleine rendu possible grâce aux renseignements donnés par les publications elles-mêmes ou à défaut par certains catalogues couvrant cette période.

Il y a trois grandes étapes dans l'établissement de ce répertoire. Au départ, il existe sous forme d'un fichier personnel où P. Brown note l'information glanée dans les ouvrages de référence ou les pages de titres des livres de l'époque. Ainsi, il peut suivre l'évolution de l'imprimeur ou de l'éditeur, qui se double souvent d'un libraire ou d'un papetier au XIXe siècle, en relevant les changements d'adresse ou de nom commercial et en faisant des recoupements avec les dates des livres Comme ce fichier est consulté, on en tire une liste dactylographiée et polycopiée, à usage interne pour le personnel de la British Library. Cette édition, bien que le travail de recherche et de collecte de l'information soit loin d'être achevé, paraît en 1961. Diffusée dans certains départements de la bibliothèque, cette précieuse liste est demandée par d'autres institutions nationales ou régionales et elle reçoit l'autorisation d'être distribuée mais sans satisfaire à des fins commerciales.

Vers les années 70, P. Brown, poursuivant ses recherches, a accumulé de nouveaux renseignements. En 1980, paraît donc une nouvelle édition à tirage limité, pour le seul usage de la bibliothèque. Mais les dernières notices ne pouvant pas être intégrées dans la liste principale, on en fait une liste additive en appendice.

La version publiée, bien évidemment par la British Library, que nous avons là, est inspirée de la version de 1980. Les notices sont classées par ordre alphabétique des noms de sociétés. L'ordre chronologique aurait été sans doute plus aléatoire, les dates de départ et d'arrêt des activités des éditeurs et imprimeurs étant différentes selon les sources. Les éventuels changements de noms ou d'adresses suivent l'intitulé de la société. Si une maison modifie son nom commercial par suite de la mort d'un associé, d'une absorption ou d'un rachat par une autre société, des renvois sont prévus dans les deux sens, d'un nom à l'autre. Mais la maison d'édition ou l'imprimeur est toujours pris à son nom le plus récent.

La période couverte est restreinte : 1801-1870, pour une exactitude plus rigoureuse. Car après 70, l'essor de Londres et l'avénement de l'ère industrielle modifient totalement le paysage éditorial. Cependant, Brown indique par l'abréviation PTOC (past turn of the century) que la maison concernée a continué ses activités jusqu'au XXe siècle. Ceux qui ont racheté une affaire après 1870 ne sont pas inclus dans le répertoire.

En conclusion, on peut souligner que l'auteur lui-même ne prétend pas à l'exhaustivité totale, même après 25 ans de travail. Cependant, cette liste est déjà très complète car P. Brown a dépouillé nombre de périodiques tels que le Bent's monthly literary advertiser et le Publishers' circular. Mais on peut espérer que les recherches plus approfondies et plus systématiques - donc beaucoup plus longues - seront faites et qu'un jour paraîtra un Short title catalogue pour le début du XIXe siècle.