entête
entête

L'Information en ligne

Bernard Marx

Septième congrès international de l'information en ligne -6-8 décembre 1983 -et colloque sur les technologies de l'information dans les bibliothèques et les écoles des sciences de l'information

Les systèmes en ligne ont déroulé leurs fastes londoniens et annuels pour la septième fois du 6 au 8 décembre 1983. L'industrie des banques de données a-t-elle atteint pour autant l'âge de raison ? Elle a plutôt retrouvé une seconde jeunesse avec l'utilisation tous azimuts des micro-ordinateurs: entièrement locale, interface dans le sens utilisateur-ordinateur et surtout dans le sens ordinateur-utilisateur.

Le downloading * fut en effet une des vedettes du congrès. La traduction française « sous-tirage » indique bien l'aspect très artisanal, viticole, voire clandestin (le VININFO nouveau est arrivé !). Les divers intervenants sur le sujet ont indiqué que le télédéchargement (traduction hexagonale de sous-tirage) n'était que l'amont visible de l'iceberg et que les différentes parties concernées (producteurs, serveur, PTT, utilisateurs) devraient se mettre d'accord sur l'essentiel c'est-à-dire l'aval: durée d'utilisation, modifications des données, nature de l'exploitation, mélange avec données internes, avec autres données, utilisation par le soutireur ou par d'autres (gratuites ou payantes). Les attitudes variées voire contradictoires, des différents partenaires ont montré que le phénomène n'en était qu'à son début, et qu'il devait être étudié parmi les autres services actuels et futurs proposés. Le micro-ordinateur n'étant pas la panacée : « micro-ordinateur égale macro-problèmes », il s'agit de l'efficacité des services complémentaires et non du faux combat de la puce et des géants.

Un autre aspect important du congrès fut la présentation urbi et orbi des projets internationaux de Chemical abstracts service avec le serveur allemand INKA et de la Japan association for international chemical information dans son action de serveur mondial de banques de données réparties. Les puissances de ce nouvel axe Columbus - Karlsruhe - Tokyo se sont même dotées d'un drapeau dont la couleur grise indique bien que l'avenir n'est pas rose pour les autres pays en particulier pour la France. Malgré ces perspectives peu réjouissantes, DARC figurait en bonne place dans ce congrès que le Professeur Jacques-Emile Dubois honorait d'une présence discrète mais réelle. Les premières démonstrations de l'Index Chemicus de l'Institute for Scientific Information installé sur QUESTEL et interrogeable par DARC ont été effectuées.

En comparaison de ces ébranlements planétaires souterrains, les exposés traditionnels sur le marché français et/ou européen et/ou américain ont pris acte de l'augmentation des redevances aux producteurs (ce n'est pas nouveau) et du coût d'exploitation du serveur (ce qui n'était pas prévu au niveau informatique stricto sensu) et ont condamné toute concentration verticale et monopolistique : l'utilisateur étant perdant 1.

La présence française s'est aussi manifestée grâce au CDST/CNRS qui rendait publique la nouvelle organisation des produits papier et celle de la banque PASCAL qui dispose maintenant d'un noyau multidisciplinaire sélectif PASCAL-M, et de onze banques sectorielles PASCAL-S. Les CARTINDEX du CDST étaient aussi présentées : étude des co-occurrences des descripteurs des citations PASCAL indiquant l'état et l'évolution d'un domaine (secteurs spécialisés, périodiques, équipes de recherche, auteurs) 2.

Le traitement des informations sur micro-ordinateurs a eu aussi une place importante soit pour le sous-tirage, soit pour la diffusion de profils sur disquette, soit pour des applications autonomes. Dans l'exposition, la revue de produits ou la session spéciale, les grandes réalisations étaient présentées : BRS/SEARCH, STAR ainsi que de nombreuses réalisations anglaises.

Ces logiciels documentaires pour micro-ordinateurs faisaient la liaison entre le congrès online et le congrès organisé par la British library research and development department (BLRDD) sur les nouvelles technologies utilisées dans les écoles de bibliothèques et carrières de l'information. Ce premier colloque international a soulevé un vif intérêt puisque 22 pays étaient présentés par 90 participants. Les exposés synthétiques, les expériences concrètes au niveau des tables rondes et les démonstrations ont montré l'apport et les limites actuelles, au niveau britannique, des expériences réalisées depuis plusieurs années par les différentes écoles de bibliothécaires financées par la BLRDD. Cet apport se caractérise par un grand nombre de réalisations (plus de 50 programmes d'EAO principaux), qui commencent enfin à se diversifier par rapport aux applications un peu étroites de DIALOG et de BLAISE existant jusqu'ici, mais en même temps la méthode pédagogique reste encore trop linéaire et trop peu interactive, limitations sans doute dues aux faibles capacités des micro-ordinateurs il y a encore deux ou trois ans.

L'objet du colloque était en particulier de provoquer une réflexion générale sur les réalisations actuelles et les projets en cours entre enseignants, associations professionnelles et British Library. Les conventions futures passées entre la BLRDD et ces établissements d'enseignements prendront en compte l'apport très intéressant de ces deux jours et demi.

  1.  (retour)↑  Téléprélèvement : interrogation de banques de données extérieures à partir d'un micro-ordinateur équipé d'un module de télécommunication et récupération sur le micro-ordinateur, pour traitement local ultérieur, des résultats des recherches.
  2.  (retour)↑  Better english phonetic analogy : user is loser !
  3.  (retour)↑  Un travail en commun DBMIST-CDST est actuellement en cours pour la réalisation de CARTINDEX dans le domaine de la science de l'information.