entête
entête

Robert L. Shep

Cleaning and caring for books

a practical manual

London : Sheppard press, 1982. - 103 p. ; 20 cm.
Bibliogr. p.98-99. Index p. 101-103. - ISBN 0-900661-24-9 : £ 4.95

par Françoise Salamand

De par son format maniable et sa présentation, ce petit livre de Robert L. Shep, comme l'indique le sous-titre, se veut d'abord un manuel pratique. Il atteint parfaitement son but et se révèle un instrument indispensable pour tous ceux qui, du bibliothécaire à l'amateur éclairé, doivent assurer la maintenance quotidienne de leurs collections. Ecrit par un spécialiste du commerce des livres anciens et d'occasion, il passe en revue tous les problèmes qui peuvent se poser en matière de restauration, de conservation, et plus simplement de réparation des documents imprimés. Robert L. Shep, qui a étudié et vécu plusieurs années en Angleterre avant de retourner dans son Amérique natale, offre ainsi, comme à ses propres élèves, le fruit de son expérience. Par nécessité professionnelle, puis par goût, il s'est spécialisé dans l'entretien des ouvrages sur papier, pour son propre compte puis pour des institutions locales, musées ou bibliothèques. Suivant une progression pédagogique, il enseigne au lecteur des techniques de plus en plus fines et délicates.

Dès la préface, il donne le ton : il n'écrit pas un ouvrage sur la conservation des livres rares, mais une sorte de guide simplifié pour tous ceux qui, confrontés aux multiples dégradations mineures subies par un livre, doivent trouver des solutions sans avoir à faire appel à un expert.

Afin que chacun puisse découvrir rapidement une réponse à ses questions, ce guide est solidement structuré. Aussi est-il accessible à un public profane et bannit-il tout vocabulaire abscons. Il commence par expliquer les mots nécessaires à la bonne compréhension du propos, avec l'appui de croquis très clairs dus à Marta Furey. Si l'on veut mesurer l'aspect pratique et un rien amusant de ce cours élémentaire de relieur-restaurateur, on peut le comparer à un livre de cuisine : description des ustensiles et ingrédients de base, d'abord, avec toutes leurs variantes possibles - il y a même une recette de colle à la farine dont vous me direz des nouvelles ! Ce qui ne reste pas à l'état de vague initiation théorique puisque l'auteur fait suivre une liste de magasins et fournisseurs où ces produits sont disponibles. Ces adresses, peut-être moins directement utiles au lecteur français car elles se situent toutes en Grande-Bretagne, constituent cependant des pistes précieuses.

Avant d'aborder les plats de résistance, les problèmes vitaux qui mettent le livre en péril, R.L. Shep donne quelques recettes pour tous les jours, c'est-à-dire pour les opérations courantes : effacer les traces de crayon ou de stylo, réajuster une reliure qui se déchire, enlever la poussière qui s'incruste dangereusement. Un résumé en fin de chapitre permet de mieux mémoriser les enseignements essentiels, le savoir-faire à maîtriser avant de passer à plus délicat.

Viennent ensuite les recettes appliquées en cas graves, cas que Shep inventorie par ordre alphabétique, en proposant une ou plusieurs solutions. On nous rappelle cependant les principes mêmes de la restauration, à savoir que toute modification de l'ouvrage doit être réversible et qu'il vaut mieux ne rien faire que risquer le pire. Les recettes sont, en fait, les « gestes qui sauvent » à accomplir pour un livre en perdition devant des maux spécifiques tels que la présence d'étiquettes indésirables, de cire, de chewing-gum - plaie moderne des bibliophiles -, de taches de vin, de graisse, la précarité du papier qui se déchire, l'affadissement des couleurs, les notes dans la marge, l'usure des couvertures, la menace de la rouille et la moisissure, etc. Shep décrit son arsenal de remèdes, du papier liquide au nettoyant fluide en passant par les préparations chimiques les plus simples, le tout ponctué d'humour et d'anecdotes personnelles où il raconte ses réussites mais aussi ses expériences malheureuses. Il est vrai que les échecs aussi sont riches d'enseignements. Ce qui donne à ce manuel une tonalité alerte, chaleureuse et agréable à lire. Toujours dans un but pratique, chaque rubrique est mise en valeur par la composition typographique.

Pour les rubriques qui nécessitent un développement plus long, on a des chapitres séparés ; par exemple, sur la délicate opération du remplacement des pages de garde abîmées. Les autres chapitres sont consacrés à la manière dont un particulier doit protéger sa propre bibliothèque et à l'évocation des soins spécifiques que requièrent des ouvrages circulant en lecture publique. Fidèle à son souci didactique, Shep ajoute un aide-mémoire, inventaire des don'ts - choses à ne pas faire - et des conseils sur l'emballage qui convient aux ouvrages envoyés par la poste. Il termine par une bibliographie concise qu'apprécieront ceux qui veulent en savoir plus.

La lecture suivie de cet opuscule est indigeste mais on ne saurait trop recommander ce guide sans prétention, qui n'a d'autre ambition que d'aider bibliothécaires, libraires et bibliophiles à donner à leurs livres crayonnés, fatigués, tachés, une nouvelle jeunesse.