entête
entête

John Martyn

F. Wilfrid Lancaster

Investigative methods in library and information science

an introduction

Arlington, VA : Information resources press, 1981. - 260 p. ; 24 cm. Bibliogr. p. 243-253. Index p. 255-260. - ISBN 0-87815-035-8 : $30.50.

par Geneviève Simonot

Au moment où les problèmes d'évaluation des services des bibliothèques sont à l'ordre du jour, l'ouvrage de J. Martyn et F.W. Lancaster trouve un intérêt particulier. Il fait suite à l'ouvrage de base de F.W. Lancaster publié en 1977 The Measurement and evaluation of library services où l'auteur recensait les différents domaines d'application de l'évaluation (communication des documents, repérage de l'information, rapports coût / efficacité...). Il est à signaler qu'il en existe une version française publiée en 1978 par l'UNESCO sous le titre Principes directeurs pour l'évaluation des systèmes et services d'information.

Le présent ouvrage s'attache à étudier les méthodes et les techniques permettant de mettre en œuvre cette évaluation. Certes, bien d'autres ouvrages traitent déjà des techniques couramment utilisées en évaluation (enquête par sondage ou analyse de statistiques par exemple). Mais le mérite de cet ouvrage est, d'une part, d'en faire un inventaire en exposant brièvement l'essentiel de ces techniques et d'autre part, de montrer comment ces différentes techniques peuvent être appliquées dans tel ou tel domaine des bibliothèques ou des sciences de l'information.

Le plan de cet ouvrage repose sur la distinction entre méthodes « directes » (c'est-à-dire celles dans lesquelles les sujets savent qu'ils sont étudiés) et les méthodes « indirectes » (celles où le comportement des individus est étudié malgré eux). Le premier chapitre, consacré aux méthodes « directes », expose les principales procédures d'investigation. Certaines sont connues, comme les questionnaires, interviews, etc., d'autres le sont moins (technique de DELPHI par exemple) et font l'objet de développements plus importants. Des exemples tirés d'expériences concrètes sont donnés pour illustrer chaque méthode d'enquête. Un second chapitre concerne l'analyse des données statistiques qui relèvent essentiellement des méthodes « indirectes ». On retrouve ici des domaines ayant déjà fait l'objet de nombreuses études facilitées par l'introduction de l'informatique dans la gestion des bibliothèques. Il s'agit essentiellement de bibliométrie, de la circulation des documents et de l'utilisation des services de la bibliothèque.

Les deux chapitres suivants traitent de deux domaines particuliers : l'évaluation des performances et l'évaluation des coûts, domaines qui font appel aux méthodes d'enquête à la fois « directes » et « indirectes ». Ces deux chapitres font le bilan des études sur ce sujet en faisant ressortir les intérêts et difficultés de chaque méthode employée. Là encore, de nombreux exemples sont fournis.

Un dernier chapitre souligne les limites des études d'évaluation actuelles et indique dans quelles directions elles devraient se développer. Incontestablement, dans ce domaine également, l'informatique devrait apporter de nouvelles possibilités.

Cet ouvrage ne se veut qu'une introduction aux méthodes d'évaluation. C'est pourquoi la bibliographie est volontairement limitée à quelques pages. En annexe figurent également des exemples de questionnaires ainsi qu'un index.