entête
entête

Louis W. Bondy

Miniature books

their history from the beginnings to the present day

London : Sheppard press, 1981. - X-221 p. ; 22 cm.
Bibliogr. p. 203-207. Index p. 208-221. - ISBN 0-900661-23-2 : £ 9.00.

par Jean-Marie Arnoult

C'est non sans humour que L.W. Bondy analyse sa passion pour les livres miniatures dans un livre - de format normal - qui est tout à la fois une histoire de la miniaturisation et une longue bibliographie commentée. Pourquoi collectionner des livres miniatures ? Et pourquoi pas ? Puisqu'ils existent depuis 2060 avant Jésus-Christ (une tablette sumérienne) et que dès la période incunable, des imprimeurs ont réussi la gageure d'assembler des caractères microscopiques pour en former des pages. Et comme dans toute collection, il est bon de se fixer une limite : la hauteur ou la largeur d'un livre miniature ne doit pas excéder 76 mm.

Et pourquoi des livres miniatures ? Les raisons sont nombreuses mais les principales sont tout d'abord la maniabilité et la discrétion : pour les livres religieux et politiques au cours des périodes troublées, pour les « Erotica » cela va de soi, pour les livres de voyage, les almanachs et les livres de références. Les enfants ont suscité un grand nombre d'éditions miniatures, au XIXe siècle surtout. Le livre-objet, miracle de technique typographique et de reliure, reste pourtant l'attrait principal du collectionneur.

Le plus petit livre de la période artisanale est un court poème, Bloem-Hofje de C. Van Lange, imprimé en 1674 à Amsterdam par Benedickt Smidt. De nos jours, plusieurs nains se disputent le titre, tant en Allemagne qu'au Japon, en Yougoslavie, en Hongrie ou en Angleterre. Mais les techniques modernes d'impression reculant sans peine les limites de la miniaturisation, le véritable livre miniature appartient au passé. Son titre de gloire n'est-il pas d'avoir annoncé, par certains aspects, les essais de l'Anglais Dancer qui, vers 1840, découvrait la microphotographie dont on connaît la destinée ? Mais les microformes n'ont pas encore leurs « bibliophiles ».

Ce livre est complété par une bibliographie et par deux index (auteurs-titres et imprimeurs-libraires).