entête
entête

Georges Dupeux

Atlas historique de l'urbanisation de la France

1811-1975

réal. Jocelyne Laurent. - Éd. du CNRS, 1981. - Non pagin. ; grand format oblong.
ISBN 2-222-02830-2 : 750 F

par Michel Sestier

M. Dupeux a pris le parti de ne pas se faire, ici, bibliographe. Aujourd'hui, il « assure » la série des données urbaines sur toute la période couverte par la Statistique générale de la France et par l'INSEE, avec un atlas du CNRS, somptueux comme toujours sous sa reliure amovible.

Au critère des deux mille habitants agglomérés, traditionnellement retenu pour déterminer une ville, il a préféré un critère 3 000-5 000 habitants ; l'emploi d'un procédé graphique voisin de ceux de M. Bertin et des transparents colorés permet tous les rapprochements que l'on peut souhaiter sur ces cartes qui se suivent à un rythme décennal. Le phénomène de banlieue est ainsi mis en relief de manière relativement idoine. Le modèle D'Angeville, qui s'était passablement enrichi ces dernières années, avec l'exploitation automatique des données de la SGF, mises sur bandes à Ann Arbor, et la synthèse de MM. Furet et Ozouf 1, en sort nuancé et confirmé. Lorsque l'IGN avait édité, il y a quelques années, un instantané de la croissance urbaine dans notre pays, la classe des villes de 300 000 habitants était celle qui bougeait le plus.

Concluons à la solidité et à l'ancienneté du schéma selon lequel se répartit le tissu urbain français. Voici un outil, élaboré sur une solide base quantitative. Les enseignants du secondaire sauront tirer parti d'un tel ouvrage auprès de leurs futurs bacheliers, moyennant un tournevis et un rétroprojecteur. On risque, malheureusement, de ne pas le trouver de sitôt ailleurs qu'en bibliothèque universitaire.

  1.  (retour)↑  Lire et écrire : l'alphabétisation des Français de Calvin à Jules Ferry, 2 vol., Minuit, 1977.