entête
entête

Paulus PP. VI : 1963-1978

elenchus bibliographicus

collegit Pál Arató, S.I. -Brescia : Istituto Paolo VI ; Roma : Ed. Studium Vita Nova, 1981. - XVI-622 p. ; 27 cm. -(Pubblicazioni dell'Istituto Paolo VI ; 1.) Index p. 517-622

par René Rancœur

La publication, depuis 1963, par la Faculté d'histoire ecclésiastique de 'l'Université grégorienne, de l'Archivum historiae pontificiae, comportant dans chaque volume une section bibliographique où sont recensées toutes les publications concernant les papes depuis les premiers siècles jusqu'au souverain pontife actuel, a certainement facilité la tâche de l'Institut Paul VI (dont le siège est à Brescia) et qui ouvre ses travaux avec une bibliographie correspondant aux quinze années du pontificat de G.B. Montini ; elle est l'œuvre du P.P. Arató, s. j. (qui, depuis l'origine de l'Archivum, en dirige la section bibliographique) et de Paolo Vian.

Le volume contient plus de 11 000 références (11 341 exactement), offrant déjà aux historiens un matériel considérable, sans épuiser toutefois la documentation, en raison du caractère sélectif de cette bibliographie. Elles sont rangées dans un cadre méthodique divisé en grandes sections : biographies de Paul VI et généralités ; pèlerinages du pape ; magistère (encycliques) ; synodes (1967, 69, 71, 74, 77) ; Saint-Siège : droit canonique, diplomatie pontificale ; œcuménisme ; état de l'Église (par pays) ; enfin concile Vatican II (références classées par sessions et suivant l'ordre chronologique des documents conciliaires). Le volume est pourvu de quatre tables : liste des abréviations pour les ouvrages collectifs, abréviations des titres de périodiques, index auteurs, index matières.

Dans chaque section, le classement des références suit généralement l'ordre alphabétique, les œuvres collectives précédant les travaux individuels ; pour chaque auteur, on a adopté l'ordre chronologique et, le cas échéant, pour chaque année, l'ordre des titres.

L'utilisation de l'index matières n'est pas sans poser quelques problèmes en raison du gonflemerrt de certaines rubriques (ex. « Ecclesiologia »).

La période conciliaire, puis l'après-concile, avec la mise en application des décrets de Vatican II, ont suscité, dans la plupart des cas, une floraison extraordinaire de publications : ouvrages, articles, recueils de travaux, etc., dont certains sont des écrits de circonstance mais que l'historien peut être amené à consulter. L'un des mérites de cette bibliographie est de recenser de nombreux ouvrages collectifs (mélanges, congrès, numéros spéciaux de périodiques) avec leurs sommaires et la pagination des articles (voir, par exemple, à propos de la constitution De Ecclesia, les nos 8634, 8635, 8642, 8643).

On peut mesurer l'ampleur relative des réactions provoquées par l'apparition de certains documents pontificaux (ou conciliaires) par le nombre de références qui les concernent : en regard des 14 références à la confession de foi de Paul VI et des 24 références à Mysterium Ecclesiae, on en relève 364 autour d'Humanae vitae.

La bibliographie est internationale, avec une préface en six langues (latin, anglais, français, allemand, espagnol, italien) ; les références sont données dans la langue originale. Soixante-dix périodiques français (dont certains ont cessé de paraître) figurent dans la liste des abréviations, mais ils sont largement dépassés par les publications d'autres pays, comme l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, l'Amérique, etc.

Les recensions d'ouvrages n'ont pas été recueillies systématiquement, mais on en rencontre assez fréquemment (voir les nos 5456, 5458, 5502, etc.).

Il s'agit donc en définitive d'un instrument de travail indispensable, non seulement aux historiens de l'Église, mais aussi à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire contemporaine ou aux différents secteurs des sciences ecclésiastiques (exégèse, théologie, droit canonique, etc.).