entête
entête

Bianca Tamassia Mazzarotto

Le Feste veneziane

i giochi popolari, le cerimonie religiose e di governo illustrate da Gabriel Bella

2a ed. - Firenze : Sansoni, 1980. - XXV-380 p. : ill. ; 27 cm. Index p. 367-380

par Danièle Valin

La tradition des fêtes vénitiennes qui se perpétue jusqu'au XVIIIe siècle remonte aux temps les plus reculés. A Venise tout est prétexte à la fête : la célébration d'un événement historique, une victoire militaire, l'élection du Doge, l'accueil d'un prince étranger, un mariage, un baptême... sans parler des nombreuses cérémonies religieuses (Saint Marc, symbole de l'indépendance de la ville, avait à lui seul trois fêtes en son honneur). Tout au long de l'année se succèdent les joutes, les combats de taureaux, les régates, les processions, les bals masqués...

De cette vie brillante Gabriel Bella, peintre vénitien de la seconde moitié du XVIIIe siècle, nous a laissé un grand nombre de descriptions très précises dans ses tableaux conservés à la « Pinacoteca Querini Stampalia ». Moins connu que ses contemporains Guardi ou Canaletto, sa fidélité au sujet en fait pourtant un témoin de son temps non négligeable. Bianca Tamassia le montre fort bien dans cette réédition de son ouvrage sur les fêtes vénitiennes. Son commentaire détaillé des toiles de Bella, enrichi par des parallèles avec bien d'autres œuvres plus illustres, évoque pour nous tous les fastes de la vie lagunaire de l'époque. Danièle Valin.