entête
entête

Lottlisa Behling

Matthias Grunenwald

adapt. franç. de G. Woytt. - Strasbourg : Éd. des Dernières nouvelles d'Alsace : Istra, 1981. - 89 p. : ill ; 27 cm. ISBN 2-7165-0053-3

par Gérard Littler

Bien que la bibliographie de Grunenwald soit déjà fort longue, il n'existe guère d'ouvrage en français sur ce peintre, dont l'œuvre maîtresse, le retable du couvent des Antonites d'Issenheim en Alsace, est conservée par le musée Unterlinden de Colmar. L'adaptation française de la monographie que L. Behling avait fait paraître en 1969, comble heureusement cette lacune.

L'auteur, professeur d'histoire de l'art à l'Université de Munich, compte au nombre des spécialistes de Grunenwald. En 25 p. de texte, elle donne une synthèse dense et sûre de la vie et de l'œuvre de ce peintre né à Würzburg vers 1475/1480, mort à Halle en 1528 comme ingénieur hydraulicien, et qui a séjourné en Alsace de 1513 à 1516. Quatre retables comprenant dix-sept panneaux, sept tableaux isolés, trente-neuf dessins, telle est l'œuvre de Grunenwald, ou du moins ce qui nous est parvenu. L'ouvrage de Behling a le mérite de présenter l'ensemble de cette œuvre, alors que la majorité des ouvrages se limitent au retable d'Issenheim. Les illustrations, dont la moitié est en couleurs, occupent les deux tiers de l'ouvrage et reproduisent l'ensemble des peintures de Grunenwald ainsi que seize dessins. Une bibliographie sélective signale quelque soixante-quinze références parmi les publications récentes, et l'auteur commente dans une postface les principaux titres parus depuis l'achèvement de son étude en 1969.