entête
entête

Indice generale degli incunaboli delle biblioteche d'Italia

Vol. VI : aggiunte, correzioni, indici

comp. da Enrichetta Valenziani e Paolo Veneziani ; con la collab. di Giuliana Sciascia Villani. - Roma : Istituto poligrafico e zecca dello stato, 1981. - 499 p. - 38 p. de pl. ; 30 cm. - (Ministerio per i beni culturali e ambientali. Indici e cataloghi. Nuova serie ; 1.)

par Albert Labarre

Le catalogue collectif des incunables conservés dans les bibliothèques italiennes a été entrepris par Teresa Maria Guarnaschelli (décédée en 1953) et Enrichetta Valenziani. Les cinq volumes, publiés de 1943 à 1972, répertorient 10 446 éditions du XVe siècle en suivant l'ordre alphabétique des auteurs. Depuis lors, les progrès de la recherche en matière d'incunables, la publication de plusieurs catalogues particuliers et une exploration plus soigneuse des fonds ont permis d'accumuler une quantité appréciable de corrections, de précisions et d'additions. Cela ne justifiait pourtant pas une refonte des volumes déjà parus, et les éditeurs ont préféré publier un sixième volume, regroupant d'une part les additions et les corrections, d'autre part les différents index nécessaires pour une bonne exploitation de l'ensemble.

Le volume s'ouvre par la liste des bibliothèques (environ 800 pour 400 villes, contre 576 pour 328 villes au départ de l'entreprise) et les références bibliographiques (une centaine) citées dans l'ensemble des volumes. Les additions et les corrections s'étendent sur 250 pages et suivent un ordre alphabétique unique. Les 595 éditions (dont 38 inconnues des répertoires déjà publiés) qui ne figuraient pas dans les précédents volumes, ont été ainsi insérées dans l'ordre existant, le numéro de chacune étant seulement suivi de la lettre A. Les corrections portent sur de nombreuses notices et sont plus abondantes pour les premiers volumes. Elles consistent le plus souvent en l'adjonction de localisations d'exemplaires et de nouvelles références bibliographiques. Elles apportent aussi des précisions supplémentaires sur la forme de la vedette, sur les textes secondaires omis dans les volumes parus, sur des adresses et des datations pas ou mal identifiées auparavant, etc. Certaines notices, dont le numéro apparaît entre crochets, sont supprimées parce qu'il a été établi que les éditions concernées sont postérieures à 1500. En annexe, les 88 incunables hébraïques conservés dans les bibliothèques italiennes font l'objet d'un catalogue particulier, dû à Giuliano Tamani, avec ses propres tables et ses propres références.

La seconde partie rassemble les index généraux, habituels aux catalogues d'incunables. D'abord une table des auteurs secondaires, commentateurs et traducteurs. Puis une table de variantes de vedettes avec renvoi à celles qui ont été adoptées, l'index alphabétique des imprimeurs et éditeurs, l'index alphabétique des lieux d'impression, sous lesquels les imprimeurs sont rangés alphabétiquement. Les reproductions (294 pour l'ensemble de l'ouvrage dont 38 pour le présent volume), qui portent sur des éditions rares, font l'objet de deux tables, l'une suivant leur emplacement au cours de l'ouvrage, l'autre selon l'ordre alphabétique des imprimeurs dont les éditions sont reproduites. Tout en se limitant à Hain et au Gesamtkatalog der Wiegendrucke, les concordances occupent une place substantielle.

Cet important volume apporte donc un heureux terme à une entreprise commencée il y a près de 40 ans, et la rend pleinement exploitable pour la recherche.