entête
entête

Carol H. Fenichel

Thomas H. Hogan

Online searching

a primer

Marlton, NJ : Learned information, 1981. - 152 p. ; 22 cm. Appendices et index p. 122-152. - ISBN 0-938734-01-6.

par Michel Sestier

Le progrès en bibliographie, c'est la base de données. Destinée aux bibliothécaires et aux professionnels de l'information concernés par la propagation de cette technique, voici une initiation à la question, pratique, illustrée, où toutes les faces du problème sont évoquées et brièvement discutées, et qui ne contient - c'est important - que des données de première fraîcheur.

On estime à 4 millions le nombre des interrogations aux États-Unis en 1979. Une recherche de 20 minutes y coûte environ 150 F et on peut y disposer d'une console, d'une imprimante et d'un modem pour environ 25 000 F. Courant dans les salles de référence des grandes bibliothèques universitaires, le recours à la base de données progresse régulièrement jusque dans les plus petites, notamment en médecine (MEDLINE est bien rôdée) et en droit (beaucoup de juristes interrogent eux-mêmes LEXIS grâce à un logiciel perfectionné). Si l'ordinateur reste expérimental à l'école et en lecture publique, la tendance des prix réels à la baisse, les efforts faits pour simplifier le dialogue avec les systèmes et l'apparition d'une génération plus au fait de l'ordinateur font évoluer le problème. L'interrogation régulière d'une base de données est sans doute une façon très valable de se familiariser avec les possibilités et les contraintes d'une configuration de calcul moderne en multiprogrammation. Les obstacles sont le prix du temps-machine et le langage d'interrogation. Si, en bibliothèque, les interrogations sont le plus souvent le fait de bibliothécaires spécialisés et bibliographes, formés sur le tas, il semble souhaitable de maintenir la présence du client pendant la durée de la recherche. Extensions linguistiques de la recherche (enfant-enfance), conservation de la stratégie d'interrogation adoptée pour la répéter sur un autre système, mise au point de profils explorés automatiquement chaque mois, évaluation du coût en cours de recherche, aide à l'identification et à la localisation sont quelques-uns des services les plus appréciés par les utilisateurs. Le point critique reste la fourniture des documents primaires.

L'ouvrage est complété par une liste des bases de données les plus fréquentées, les adresses et caractéristiques des principaux serveurs, des adresses de constructeurs de terminaux. Une bibliographie et des lectures complémentaires sont proposées, ainsi qu'un lexique et un index. On espère voir prochainement une traduction ou un équivalent français de cet ouvrage, à conseiller en premier cycle universitaire et aux futurs bibliothécaires.