entête
entête

Michèle Ménard

Une Histoire des mentalités religieuses aux XVIIe et XVIIIe siècles

mille retables de l'ancien diocèse du Mans...

Beauchesne, 1980. - 467 p. : ill. ; 27 cm. Bibliogr. p. 427-447. Index p. 451-456. - ISBN 2-7010-1014-4 : 240 F

par Xavier Lavagne

Le beau, l'excellent livre de Mme Ménard fera date, sans aucun doute. Voici une étude exemplaire, préfacée, louée par M. Chaunu. L'auteur a examiné maints retables, et surtout a écrit, à partir de l'étude de ceux-ci, des pages remarquables sur l'histoire des mentalités, sur l'histoire de la spiritualité populaire dans un des diocèses les plus vastes de la France d'Ancien Régime.

On reste confondu par la somme de travail, considérable, qu'il a fallu mettre en œuvre : bien sûr, le recensement de ces 1 005 retables manceaux ; bien sûr, la recherche (spécialement dans les très riches fonds de la Bibliothèque municipale du Mans), de tout ce qui a fait le tréfonds de la culture religieuse proposée aux populations de l'ancien évêché du Mans ; bien sûr, les cartes et tableaux statistiques (p. 338, carte des représentations de saint Martin et de saint Julien, tableaux nos 39 et 40 pour les mêmes saints, p. 341, etc.).

La première partie de l'ouvrage présente le retable paroissial. La seconde et la troisième explicitent les apports théologiques du retable (voir par exemple p. 201-249, le chapitre : Dieu le Père au couronnement des retables, ou, p. 345-390, le chapitre : les gestes d'Anne et de Marie dans l'éducation de la Vierge).

Mme Ménard dit avec modestie qu'il s'agit, non d'une histoire de l'art religieux dans le Maine, mais d'un « essai sur l'histoire des mentalités religieuses par le truchement des retables paroissiaux ».

Si j'osais terminer ce compte rendu par une formule qui est rabâchée, je dirais volontiers : essai particulièrement réussi !