entête
entête

Thesaurus of consumer terms

1 : Classified display

comp. by Colin Askew ; [pref. by Jarmila Lentink]. - London : Consumer's association ; La Haye : International organisation of consumer union, 1979. - LI-314 p. ; 29 cm. ISBN 0-85202-153-4 (Londres). ISBN 90-70241-01-3 (La Haye) : £ 30. Nfl. 125

par Marie-Thérèse Laureilhe

Devant l'importance prise par le mouvement « consommateur » dans le monde occidental, l'Organisation internationale des associations de consommateurs a entrepris un « Thesaurus des termes du consommateur » destiné à aider les nombreuses unions de consommateurs à classer - et pouvoir retrouver - leur importante documentation.

Nous recevons le premier volume : Classified display, qui comprend non seulement la liste systématique, mais une alphabétique des descripteurs et non-descripteurs, avec renvois de quelque 7 000 termes et une introduction importante expliquant la méthode suivie et donnant les sources.

C'est un « thesaurofacet », c'est-à-dire que les termes de la liste systématique sont regroupés par points de vue ou facettes. Ce Bulletin en a présenté plusieurs et la méthode, utilisée surtout pour les thesauri anglais, est bien connue : elle dérive des travaux de Ranganathan et de Vickery.

Les termes de ce thesaurus, dont le domaine est particulièrement vaste, sont groupés en 23 grandes catégories, en tête : Point de vue-activités-propriétés et Matériel-équipement, facettes plus larges que les autres et dont les termes sont souvent destinés à se combiner avec d'autres extraits des facettes suivantes qui sont : Économie, maison, jardin, éclairage-chauffage, travail ménager, textile-vêtement, loisirs-sport, audio-visuel, transport, médecine, droit, etc. A l'intérieur de chacune de ces grandes facettes les termes sont subdivisés par points de vue :

Ainsi « Tricot » est subdivisé

par équipement : Machines à tricoter.
Aiguilles à tricoter.

par matériaux : Laines à tricoter, etc.

par documents : Modèles de tricot.

Pour chaque terme un codage est indiqué, lettre désignant la grande facette et le numéro du descripteur dans celle-ci. La liste alphabétique permet de retrouver n'importe quel descripteur grâce à ce codage qui précède le terme.

Le domaine couvert étant très vaste, le thesaurus prend un caractère quasi encyclopédique. Cela entraîne de nombreuses polyhiérarchies. Certains termes sont précédés d'un astérisque et suivis d'un codage, cela signifie qu'on les retrouve dans une autre facette, ou à un autre endroit de celle-ci, grâce au codage, avec leur environnement sémantique. Quelques termes étoilés ne portent pas de codage, en ce cas, ils doivent s'employer avec un autre terme.

Il y a donc une précoordination prévue, en outre d'autres descripteurs sont précédés d'un tiret, on doit les combiner avec d'autres, ainsi :

Mur :
- extérieur.
- intérieur.

En outre, on indique aussi une coordination par une note :

Vêtement. (Combiner avec Fibre textile K 002 ex. : Vêtement : Coton).

Le second volume prévu de ce thesaurus est la liste alphabétique structurée des termes génériques, spécifiques et associés. Ce n'est qu'avec elle qu'on pourra juger équitablement l'instrument qui sera alors plus commode à manier. Pourtant, dès maintenant, le système apporte une très grande richesse d'indexation.

Prenons par exemple : P. 400 Voyage.
* Vacances P. 600
* Transport P. 001

Il nous faut chercher l'environnement sémantique des deux termes étoilés, voyons P. 001 :

Transport

par type :
Public.
Privé.

par lieux :
Urbain.
Rural.

par moyen :
Air.
Eau.
Terre
Route,
Rail.
etc.

L'indexeur voit tout de suite s'il doit employer les termes de la suite de « Transport ». Reprenons « Voyage », il est subdivisé ainsi :

par type :
Voyage d'affaires.
Voyage de vacances.

par moyen :

(Combiner avec transport,
Ex. :
Voyage : chemin de fer.
Voyage : transport par eau.)

On voit l'utilité du premier renvoi à « Transport » qui introduit tous les termes spécifiques de « Transport ». Le système paraît un peu compliqué, mais il permet une très grande finesse d'indexation. Le nombre des descripteurs paraît être d'environ 5 000, mais il semble qu'on puisse faire au moins 5 fois plus de combinaisons. Nous comprenons alors que le préfacier insiste sur le fait que l'élaboration du thesaurus fut une tâche monumentale ayant pris quatre ans à son auteur et à ses collaborateurs, qui semblent avoir été peu nombreux... Le caractère encyclopédique du thesaurus le rendra utile à de nombreux centres de documentation, nous ne pourrons le juger que lorsqu'il sera paru en entier. Une hiérarchie de plusieurs niveaux est déjà indiquée, la liste structurée permettra seule la recherche informatisée. Mais par la liste systématique nous savons déjà toute la richesse des termes et des combinaisons proposés à l'utilisateur.