entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques interuniversitaires et d'université

Bibliothèque interuniversitaire de Lille

Publication. - Le Catalogue collectif des périodiques conservés à la section médecine de la Bibliothèque interuniversitaire et dans les bibliothèques de laboratoires de la Faculté de médecine de Lille, des cliniques du Centre hospitalier régional, des Unités INSERM de Lille, du Centre Oscar Lambret, de la Faculté de chirurgie dentaire et des Instituts para-médicaux de Lille, vient d'être publié. Le système informatique adopté est le système AGAPE.

En plus de l'édition de catalogues collectifs partiels, comme ce catalogue biomédical, le système a permis la constitution d'un catalogue collectif général, regroupant non seulement la quasi-totalité des bibliothèques d'étude des Universités de Lille, mais encore d'autres bibliothèques publiques ou privées, sans exclusive de discipline. L'édition du catalogue collectif complet est prévue pour 1981. En outre, dans un avenir proche, la consultation téléinformatique du catalogue sera possible en conversationnel à partir du terminal installé à la section médecine de la Bibliothèque interuniversitaire de Lille.

Bibliothèque interuniversitaire de Rennes. Section Lettres

Exposition : 90 ans de psychologie à l'Université de Rennes (15 mai-3 juin 1981). - Organisée à l'occasion des journées annuelles de la Société française de psychologie (fondée en 1901), qui fêtait son 80e anniversaire, l'exposition se composait de trois parties :

1) Origines : Des panneaux présentaient à l'aide de photographies, de dessins et de diagrammes les premiers travaux du laboratoire de psychologie et de phonétique expérimentales fondé par Benjamin Bourdon en 1896 (1re fondation en province, après celle du Collège de France) ; ces travaux portaient sur la sensori-motricité, les associations verbales et la phonétique. Un certain nombre d'appareils, véritables pièces de musée, ont pu être exposés : chronoscope de Hipp (1861) au 1/1000 de seconde, galvanomètre Kelvin pour l'étude de la réaction psycho-galvanique, sifflet de Galton, résonateur de Schaeffer, épiscotistère, etc.

2) Travaux publiés : Un choix d'ouvrages publiés par des professeurs et chercheurs en psychologie qui se sont succédé à l'Université de Rennes de 1891 à nos jours, parmi lesquels il faut en premier lieu citer Benjamin Bourdon, initiateur d'un cours régulier de psychologie expérimentale à la Faculté des lettres de Rennes en 1891, auteur, entre autres, d'une Perception visuelle de l'Espace (1902), qui fait encore autorité ; Albert Burloud, fondateur du Centre d'études psychotechniques en 1947 ; Roland Dalbiez, auteur de la première thèse française sur Freud en 1937 ; Roger Mucchielli, auteur d'une quarantaine d'ouvrages de psychologie.

Par ailleurs, étaient présentés 27 périodiques de psychologie acquis par la Bibliothèque universitaire depuis la fin du siècle dernier ; collection allant des premiers numéros de revues aussi anciennes que Mind (1876-), la Revue philosophique (mais très largement psychologique, fondée par Ribot en 1876), The American journal of psychology (1887-), Zeitschritf für Völkerpsychologie (1890-), etc., jusqu'aux revues les plus récentes comme Development psychology (1974-), Conitive psychology (1976-), Psychanalyse à l'Université (1976-).

3) Recherches en cours : La troisième partie de cette exposition présentait, à l'aide de posters illustrés de photographies et de diagrammes, les principales branches d'activité et de recherche des différents laboratoires que comprend l'UER de psychologie de l'Université de Rennes II : citons le Laboratoire de psychologie sociale, dirigé par le Pr Bouet (recherche sur les comportements décisionnels dans les sports de pleine nature) ; le Laboratoire de psychologie de l'éducation, sous la direction du Pr Postic (travaux sur l'apprentissage des mathématiques et sur la description d'images) ; le Laboratoire de pathologie clinique et expérimentale dirigé par les Pr Sow et Villerbu, avec son annexe l'Association pour la recherche en psychothérapie existentielle par le jeu, animée par Yvonne Denis ; le Groupe d'études technologies et communication travaillant avec A. Delahousse sur l'analyse du rapport entre milieu socio-technique et conduites de communications ; et enfin le traditionnel laboratoire de psychologie expérimentale, avec des travaux de J. Degouys sur l'acquisition de la notion de proportionnalité et de J. Beuchet sur la perception d'anamorphoses.

Bibliothèque de l'Université de Reims

Publications. - La Bibliothèque de l'Université de Reims, section lettres et sciences humaines, vient de publier un guide du lecteur ainsi qu'une bibliographie sur Guillaume de Machault (2e édition revue et augmentée).

La bibliothèque a également participé à l'élaboration de la troisième édition du Catalogue collectif des périodiques scientifiques, technologiques et biomédicaux conservés dans les bibliothèques de Moselle, Champagne et Picardie. Ont été retenus environ 4 488 titres scientifiques, technologiques ou biomédicaux, français et étrangers, dont les collections sont en cours ou arrêtées, conservées dans la plupart des bibliothèques participant au système AGAPE.

Bibliothèques municipales

Bergues (Nord)

Rencontres à Bergues des conservateurs de bibliothèque, d'archives et de musée du Nord de la France et de Belgique. - Le 17 juin 1981, a eu lieu la réunion annuelle des conservateurs de bibliothèque, d'archives et de musée du Nord de la France et de Belgique. Cette tradition, qui remonte à 1956, a revêtu cette année un caractère exceptionnel. Ce fut, en effet, l'occasion pour les participants de témoigner en faveur de celle qui, depuis 1955, dirige avec autorité, compétence et une bonhomie souriante les archives municipales, le musée et la bibliothèque de Bergues et qui a « fait » les journées de Bergues, Mlle Vergriète. M. Favier, directeur général des archives de France, était venu remettre à Mlle Vergriète l'insigne de chevalier dans l'Ordre national du mérite. A tous les éloges qui lui furent adressés, M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, ainsi que Mlle Crombez, conservateur en chef de la Bibliothèque municipale de Lille, vinrent joindre ceux du monde des bibliothèques qui, dans le Nord-Pas-de-Calais surtout, connaissent le rôle qu'a joué cette bibliothécaire, également archiviste et conservateur de musée à Bergues.

Blagnac (Haute-Garonne)

Exposition « Résistance-Déportation » (10-28 février 1981). - Cette exposition a été réalisée en trois parties : exposition chronologique de la guerre et de la formation des mouvements de résistance, montée sur une cinquantaine de panneaux, réalisée et prêtée par l'Association nationale des anciens combattants de la résistance ; exposition de documents prêtés par les habitants de Blagnac : laissez-passer, lettres censurées par Vichy, tracts clandestins, photographies ; une bibliographie succincte.

Pour clôturer l'exposition, une conférence sur « La Résistance dans les usines d'aviation » fut donnée par M. Serge Ravanel, ingénieur, qui fut chef national des Corps francs de la libération, chef des Forces françaises de l'intérieur de la région de Toulouse.

Bourges (Cher)

Mise en service d'un bibliobus urbain.

Historique. - L'extension de la ville de Bourges vers le Nord avait déjà entraîné la création, en 1972, de l'annexe des Gibjoncs. 2 D'autres quartiers périphériques (Aéroport, Mazières, Vauvert, à l'ouest ; Bigarelles et Dumones, à l'est ; Gionne, Pijolins au sud) encore défavorisés et le développement prévu de l'urbanisation près du récent plan d'eau du « Val d'Auron » postulaient la création d'autres annexes.

En attendant, la municipalité prit l'initiative d'acquérir et de mettre en service un bibliobus urbain, pour apporter des livres aux habitants que leur éloignement ou leurs horaires de travail empêchaient de se rendre aux bibliothèques déjà existantes.

Cette acquisition, accueillie favorablement par la Direction du livre, a été subventionnée par l'État.

Après consultation de nombreux bibliothécaires de villes moyennes possédant un bibliobus, et contact pris avec plusieurs firmes, la ville de Bourges a retenu un véhicule des établissements Sovam, de Parthenay, dont la réception a été faite au mois de juin 1979, après diverses modifications dans les aménagements internes demandés par le conservateur. Quelques défaillances techniques ayant été constatées dès les premiers jours, la période de garantie de six mois a été mise à profit pour apporter les améliorations nécessaires (voir ci-après, fiche technique). De même, la garde au sol étant très basse (moins de 10 cm à pleine charge), il a fallu faire réaménager la rampe du garage situé sous l'annexe des Gibjoncs (et faire percer un escalier intérieur d'accès).

Le conservateur, ayant évalué à environ 9 000 volumes le stock initial indispensable, avait demandé, dans son rapport du 4 octobre 1977, des crédits (par tranches successives) pouvant aller jusqu'à 360 000 francs, sans compter les fournitures diverses. Il faut dire que ce total n'a jamais été atteint. Toutefois, le Ministère a consenti, sur 2 ans, un crédit d'achat de livres de 32 000 francs, venu s'ajouter à la subvention du Centre national des lettres.

Au printemps 1980, plusieurs réunions, animées par l'adjoint aux affaires culturelles, se tinrent dans les différents quartiers où l'on avait envisagé de faire des tournées, afin de déterminer, avec les habitants présents, le lieu, l'heure et le jour les plus convenables. La participation fut en général réduite. Le bibliobus fut présenté à la Foire Exposition de Bourges en juin 1980.

L'emploi de sous-bibliothécaire ayant été créé en octobre 1980, le bibliobus urbain, après une inauguration discrète, a pu commencer ses tournées à la fin de ce mois, soit 16 mois après son arrivée à Bourges.

Fiche technique

Véhicule Sovam.

Longueur hors tout : 9,60 m.

Carrosserie et mécanique Saviem.

Deux portes d'accès coulissantes, côté droit, avec sas.

Plan incliné pour handicapés ou marchepied.

Vitrine-exposition (assez étroite) côté droit.

Sol recouvert par « plastidur » soudé, parois aluminium.

Chauffage propane.

Éclairage naturel (baie arrière) et artificiel (fluor) suffisant.

Deux ventilateurs électriques.

Haut-parleur (insuffisant).

Bureau de prêt à l'avant avec siège pivotant (communication avec la cabine), bureau et meuble pivotant avec présentoirs.

Bureau de prêt à l'arrière avec fichier et tiroir.

Coffres habillant roues, chauffage et batteries.

Rayonnages, parfois fragiles, et bacs à albums.

Longueur utile : 75 mètres linéaires en principe (en fait, 63 mètres à cause des bacs, grands formats, etc.).

Capacité : environ 3 000 livres, en comptant 2 600 volumes pour adultes et 300 albums pour enfants.

Décoration extérieure : peinture ivoire hindou, lettres bleues, écusson de la Ville de Bourges.

Prix du véhicule tout équipé : 256 144,56 F.

Subvention de l'État : 85 000 F.

Personnel

Sous la direction du conservateur et du conservateur-adjoint, se trouvent placés :
- 1 sous-bibliothécaire (catalogage, contacts avec collectivités, bonne marche du service) ;
- 1 employée de bibliothèque (rangements après tournées et préparation des tournées ; mise de nouveaux livres sur les rayons ; lettres de rappel ; service de prêt ; équipement des livres ; préparation des trains de reliure) ;
- 1 chauffeur (conduite, étude des itinéraires et points de stationnement, aide au prêt, au rangement et à l'équipement).

Fonctionnement

La publicité, par tracts et affiches, s'est révélée assez décevante. Les communiqués dans la presse, le « bouche à oreille » sont plus efficaces.

On a dû opérer par tâtonnements, certains jours, heures ou lieux se révélant mal choisis. La proximité des marchés ou des ateliers n'est pas forcément rentable. Celle des foyers le sera peut-être, celle des écoles ou CES, sûrement.

Après diverses modifications, en mars 1981, le bibliobus stationne à 18 emplacements différents, sur une durée de 3 semaines (sauf pendant les congés scolaires). Un ou deux de ces emplacements ne donnent pas encore satisfaction et seront à revoir.

Grenoble (Isère)

Publication. - La Bibliothèque municipale de Grenoble vient de publier le premier numéro de Ouïdire, bulletin du collectif contes. Le premier objectif de ce bulletin est de contribuer à la renaissance de la littérature orale et il se propose d'entamer une réflexion sur : les modes d'expression actuels de cette littérature au travers de divers contextes contemporains (milieux urbain et rural) et des différentes réalités culturelles ; l'opportunité, la fonction et la place de la littérature orale aujourd'hui, partout où elle revit ou continue à vivre.

Pour tout renseignement concernant l'abonnement, adresser la correspondance à : Collectif contes, Bibliothèque municipale, 3, boulevard Maréchal-Lyautey, 38021 Grenoble cedex.

Laon (Aisne)

« L'Aisne, Terre natale de grands écrivains : La Fontaine, Racine, Dumas, Claudel ». - A l'initiative du Comité départemental, et pour clore « l'année du patrimoine », la bibliothèque a organisé une importante exposition sur les quatre grands écrivains de l'Aisne, les montrant dans leurs œuvres et dans leurs cadres de vie. Nous avons suivi La Fontaine à Château-Thierry, sa charge de Maître des eaux et forêts, son mariage avec Marie Héricart, son amitié avec Anne-Marie Mancini, dame de Château-Thierry, ses lectures : l'Astrée et l'Ane d'or et, plus tard, sa fidélité à Fouquet, tout cela illustré par de précieuses éditions et reliures d'époque.

L'œuvre était présente avec les Contes des Fermiers généraux, mais aussi des éditions du XIXe siècle, illustrées par Tony Johannot, Devéria. Les fables allaient des petits formats, lors de leur parution à la magistrale illustration de l'animalier Oudry, aux gravures romantiques de Grandville, pour finir par deux artistes du XXe siècle : Tigrane Polat et Jean Effel, dont la famille est laonnoise.

L'exposition Racine débutait par le registre de baptême, prêté par la mairie de La Ferté-Milon, une lettre de notre auteur à sa sœur restée au pays, et de belles gravures anciennes du château de Louis d'Orléans. Son éducation à Port-Royal fut évoquée avec les gravures de Madeleine Horthemels, puis toute son œuvre théâtrale avec la suite de Gravelot et des illustrations révolutionnaires. Son passé d'historiographe du roi, au côté de Boileau, les demoiselles de Saint-Cyr, Madame de Maintenon avec Esther et Athalie ne furent pas oubliés. Cette partie s'achevait par Conversation avec Racine de Claudel.

Alexandre Dumas est indissociable de Villers-Cotterêt : sa maison natale et le souvenir de son père, le général Dumas, sa visite à Pauline Bonaparte au Château de Montgobert, ses chasses à « la marette » dans la forêt de Retz, et son arrivée à Paris protégé par le Général Foy, député de l'Aisne. On pouvait admirer toute son œuvre théâtrale romantique et, parmi les romans, l'énorme succès de librairie, Les Trois mousquetaires, avec de belles illustrations. Un autographe : un poème écrit pour Marie David, la fille du miniaturiste Maxime David, et de nombreux portraits, caricatures et photos de Nadar éclairaient les vitrines.

Claudel apparaissait dans le cadre de sa terre natale, avec de grandes photos de Villeneuve-sur-Fère, de la ferme de Combernon, des rochers de Geyn, etc. Puis c'était toute son œuvre religieuse, dans beaucoup de premières éditions, ou dans des éditions rares, comme Sainte Geneviève illustrée par les Japonais Bonkotsu Ijami et Keisen Tomita ; La légende de Prakriti, Sainte Thérèse de Lisieux. Une grande place fut faite à son œuvre théâtrale et à ses amitiés : Jean-Louis Barrault, Lugné-Poe, Dullin, Copeau, Jouvet et Darius Milhaud. Fut rappelée l'inauguration du Lycée Paul Claudel à Laon en 1968 par M. le recteur Mallet, qui a publié la correspondance Claudel-Gide et celle de Suarès-Claudel. Cette exposition fut honorée par un fils et une fille du grand écrivain.

De très belles pièces exposées dans cette grande exposition avaient été acquises assez récemment, grâce à la générosité des Amis de la Bibliothèque de Laon.

Louviers (Eure)

« Il y a 100 ans l'École publique dans la région de Louviers » (2 mai-18 octobre 1981). - Au moment où se commémore un peu partout en France le centenaire de l'École publique et des lois Jules Ferry, le Musée de Louviers ne se serait peut-être pas associé à cette commémoration par une grande exposition, si la fête départementale de la jeunesse n'avait eu lieu cette année à Louviers.

En effet, c'est à M. Neveu, inspecteur départemental de l'éducation nationale, à qui incombait l'organisation de cette fête, et à M. Poletti, l'animateur de celle-ci, que l'on doit la naissance de ce projet :

Ils suggérèrent l'idée d'une exposition retraçant l'histoire de l'École publique pour accompagner la fête. L'intérêt du public, de tous âges et de toutes conditions, pour l'École, incita à profiter de cette collaboration pour présenter au Musée un sujet qui n'y avait pas encore été étudié. Il a semblé nécessaire de faire connaître l'École dans toute sa diversité, donc de retrouver le maximum de documents et objets y ayant trait, et d'en étudier tous les aspects.

Cette exposition 3mit l'accent sur l'aspect iconographique et mit en lumière les origines de l'école primaire sous l'ancien régime, la naissance de l'école publique, les rapports entre laïcité et congrégations, l'évolution de l'institution de la Révolution à Victor Duruy. Une place particulière était faite aux bâtiments scolaires, à la vie de l'écolier, aux méthodes d'enseignement, au statut du maître d'école.

Nîmes (Gard)

Exposition « Alexandre Vialatte » (mai 1981). -Réalisée à l'initiative d'un lecteur de la bibliothèque, M. Bernard Benabdeslem, avec la collaboration de M. Jacques Roure et de l'Association des amis d'Alexandre Vialatte, cette exposition avait pour intention de faire connaître, à l'occasion du 10e anniversaire de sa mort, l'œuvre d'un écrivain trop peu connu, dans tous ses aspects (traducteur de Kafka, romancier, chroniqueur...).

Exposition « La Civilisation du taureau » (2e partie) (juin 1981). - La Bibliothèque municipale de Nîmes a participé à la seconde exposition organisée par l'École des beaux-arts sur le thème de la Civilisation du taureau. 4

Parallèlement étaient exposées, dans le hall de la Bibliothèque Séguier, les dernières acquisitions dans le domaine tauromachique.

Orléans (Loiret)

Exposition « Les Grands conteurs du merveilleux et leurs imagiers de Charles Perrault à l'époque victorienne » (15 janvier-11 mars 1981). - Cette exposition, qui a circulé parmi les bibliothèques et centres culturels co-producteurs, a déjà été présentée dans le Bulletin des bibliothèques de France. 5

Il suffira donc ici de décrire les aspects particuliers que sa présentation a pris à Orléans.

L'exposition a été montée successivement dans la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, faute de place suffisante à la bibliothèque centrale, et à la succursale d'Orléans-La-Source. En plus des 36 panneaux constituant l'exposition proprement dite, un environnement avait été fourni, grâce à diverses initiatives qui ont permis une très large participation et de nombreux apports.

La Fédération des œuvres laïques, le CRILJ, des centres sociaux et des enseignants avaient invité les enfants à illustrer eux-mêmes des contes de leur choix. Leurs travaux ont été présentés, formant une seconde exposition autour de la première. Des Orléanais, sollicités par voie de presse, avaient apporté des livres de contes illustrés antérieurs à 1930 qu'ils possédaient, ce qui fut le thème d'une troisième exposition, celle-ci à la bibliothèque municipale centrale.

Un montage audio-visuel avait été réalisé par le Centre régional de documentation pédagogique et fonctionnait de façon permanente. Un coin lecture était installé à proximité, ce qui palliait partiellement l'éloignement entre le lieu de l'exposition et la bibliothèque. Mme Lerme-Walter, créatrice de l'exposition principale, et Mlle Patte, directrice de « la Joie par les livres », étaient venues animer une soirée sur le conte et le merveilleux. Deux conteurs apportèrent aussi leur contribution. La bibliothèque centrale de prêt du Loiret avait organisé une journée de réflexion sur le conte avec Mme Isabelle Jan et Mme Lerme-Walter. Une classe de seconde d'un lycée d'Orléans utilisa, dans le cadre de son programme, la matière fournie par l'exposition pour un travail plus concret sur la littérature de fiction et son rapport avec l'image. Enfin, l'Association populaire d'art et culture et le Centre d'action culturelle avaient programmé des films de contes.

Est-il utile d'ajouter que ce concours de participants autour de l'exposition initiale a suscité un courant de grande animation et que les visites, individuelles et en groupe, ont été particulièrement nombreuses ?

Rouen (Seine-Maritime)

Exposition « Hector Malot, 1830-1907 » (27 décembre 1980-31 janvier 1981). - « On a toujours de l'amour pour son pays, je serais heureux que mon pays eût un peu de considération pour moi », confie Hector Malot à Eugène Noël en 1861.

Né à La Bouille en 1830, il fit ses études au Collège royal de Rouen : c'est bien un « Enfant du pays » qui fut célébré par cette exposition.

Le monde entier connaît Hector Malot pour son roman Sans famille. On connaît moins le reste de son œuvre: 60 romans où il s'est montré l'observateur attentif et chaleureux des hommes de son temps. Aussi l'exposition a-t-elle eu pour objet de mieux faire connaître cet écrivain. Le Catalogue comporte 208 notices donnant la liste des livres d'Hector Malot par ordre chronologique de publication.

Valence (Drôme)

Vercors parc naturel régional. - Une animation a eu lieu du 1er mai au 19 juin 1981. Elle comportait une exposition et un ensemble d'animations.

L'exposition comprenait : des panneaux sur le Parc, réalisés et prêtés par la Maison du Parc, à Lans-en-Vercors ; des photos et des informations sur le travail forestier et la forêt fournie par l'Office national des forêts, section Valence ; une documentation sous forme de dossiers réalisés à partir d'articles de journaux, d'informations professionnelles ou techniques sur le Parc, la forêt ; une exposition de livres venant du fonds de la Bibliothèque municipale.

La série d'animations a constitué en projections : montage de diapositives sur le Vercors ; montage audiovisuel Mystères et Boule de gnomes sur les habitants imaginaires de la forêt ; heure du conte : contes de la forêt ; projection de deux montages audiovisuels sur la faune du Vercors et la réintroduction du lynx dans le Vercors, par un animateur de la FRAPNA section Drôme ; projection d'un film « Menaces sur les eaux en péril » prêté par la Maison du Parc, en collaboration avec le Centre social Charles Gounod de Valence.

Bibliothèque centrale de prêt

Alpes-Maritimes

Animations menées dans le cadre de la charte culturelle des Alpes-Maritimes. - La Bibliothèque centrale de prêt a participé à cette action en organisant des journées culturelles dans le Haut-Pays et en créant un relais de lecture à Saint-Jean-la-Rivière, petit village du Haut-Pays.

Dans le cadre des journées culturelles, furent organisées une exposition de livres, une collecte de documents photographiques, une collecte de témoignages de littérature orale. Ces journées ont abouti à un certain nombre de réalisations : création d'associations culturelles, constitution d'un fonds d'archives sonores, collecte de documents sur la vie quotidienne.

Paris. Bibliothèque Forney

Exposition « Les Moyens de transport » (11 sep. tembre-7 novembre 1981). - L'Hôtel de Sens, où se trouve installée la bibliothèque, ayant hébergé au XVIIe siècle une entreprise de coche par eau, puis les messageries coches et carrosses de Lyon, Bourgogne et Franche-Comté, un tel sujet devait fatalement être traité en exposition dans ces murs.

Le fonds de la bibliothèque, actuellement seul organisme parisien spécialisé dans la conservation de documents sur l'artisanat et les techniques, s'est d'ailleurs révélé très riche et très divers, tant en ouvrages rétrospectifs sur l'histoire des voitures à chevaux, des automobiles, des bicyclettes, des bateaux, des ballons ou des avions qu'en traités de conduite des attelages, de navigation maritime ou d'aérostation.

L'iconographie était également abondante, avec des affiches de Forain pour les bicyclettes, Loupot pour les automobiles, Cassandre pour les bateaux ou les trains. Des cartes postales anciennes montraient des dirigeables quittant leurs hangars, des aviateurs avec leurs fières moustaches, des paquebots de rêve ou des tramways pris d'assaut par des personnages en costumes 1925.

De nombreux catalogues de firmes commerciales (Berliet, Citroën, Renault, Ford, etc.) présentaient de séduisantes images des belles voitures de l'époque 1930.

Cette exposition fut entièrement constituée par le fonds de la Bibliothèque Forney (livres, périodiques, affiches, cartes postales, catalogues commerciaux) qui offrait un bon aperçu du développement des moyens de transport sur terre, mer et air du XVIIIe siècle à la guerre de 1940.

Elle fut, de plus, égayée par des maquettes prêtées par différents musées et des mannequins costumés en cyclistes ou en automobilistes 1900.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, n° 8, août 1972, p. 399-401.
  4.  (retour)↑  Il y a 100 ans l'École publique dans la région de Louviers : exposition, Musée de Louviers, 2 mai-14 juin 1981. - Louviers : Musée de Louviers, 1981. - [62 p.].
  5.  (retour)↑  La Civilisation du taureau. Iconographie populaire de la fin du XVIIIe à 1959. 2e partie. La Course libre et la corrida. - Nîmes : École des beaux-arts, 1981.
  6.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, t. 25, n° 12, décembre 1980, p. 610.