entête
entête

Helmut Wilhelm Schaller

Bibliographie zur russischen Sprache

Frankfurt-am-Main ; Bern : P. Lang, 1980. - 204 p. ; 21 cm. - (Symbolae slavicae ; 8.) Index p. 178-204. -ISBN 3-8204-6400-X : SF 33

par Madeleine Laforêt

L'auteur, professeur de philologie slave et balkanique à l'Université de Münich depuis 1978 a eu l'idée d'écrire cette bibliographie lors de ses séjours à Moscou et Léningrad en 1975/76 et 1977 et à cette fin il a reçu le soutien complet de la section « Europe de l'Est » de la Bibliothèque d'État de Bavière à Münich.

Elle est destinée avant tout aux étudiants en philologie slave et en particulier russe, mais aussi aux professeurs de russe. Elle est indispensable pour connaître la littérature linguistique et didactique déjà assez importante et pour l'employer comme point de départ pour des études plus approfondies. Dans cette perspective, elle comprend deux parties, l'une théorique, l'autre pratique. Dans la partie théorique on trouve, à côté des domaines traditionnels de la linguistique (phonétique et phonologie, morphologie et syntaxe), la linguistique textuelle, la sociolinguistique, la linguistique contrastive, toutes appliquées au russe. Dans la partie pratique est présentée la littérature la plus importante relative au développement et à l'état présent de l'enseignement du russe.

Elle n'est pas exhaustive. Si le Bibliographical guide to the Russian language de Boris Unbegaun est encore capable de donner une bibliographie d'ensemble de la littérature parue avant 1953, il n'en est plus rien aujourd'hui. De 1960 à 1970 on signale un tel accroissement de publications linguistiques pour le russe que, pour écrire un ouvrage bibliographique, on doit se limiter à un choix. En premier lieu, l'auteur a pris en considération des monographies mais aussi des articles qui exposent les problèmes concernant le russe actuel dans son ensemble et la partie essentielle de son développement historique.

Cette bibliographie comporte 2 719 titres de livres et d'articles. Un index de noms de personnes et de mots-matières - celui-ci étant limité aux termini les plus importants - améliore son utilisation.

L'introduction fort intéressante est consacrée à un exposé historique de la philologie russe depuis le 18e siècle, quand Lomonossov termine sa « Grammaire russe » en 1755 jusqu'à nos jours avec les deux grands tournants décisifs de 1918 et de la 2e Guerre mondiale et à l'extension de l'enseignement de la langue russe dans le monde.