entête
entête

Cahiers et Courriers clandestins du Témoignage chrétien, 1941-1944

R. Bédarida, 1980. - 2 vol., 279+285 p. ; 22 cm. Rééd. intégrale en fac-similé.

par Jean Watelet

Les Cahiers et Courriers du Témoignage chrétien ont été parmi les textes les plus importants de la presse clandestine ; ils ont été aussi parmi les premiers titres de la presse de la Résistance, et le P. Chaillet, leur fondateur, a dirigé simultanément deux publications, les Cahiers, brochures de plusieurs dizaines de pages traitant, du point de vue chrétien, de tous les grands sujets de l'époque, et le Courrier, plus facile à transporter et à diffuser, ce dernier atteignant jusqu'à des tirages de 100 000 exemplaires. Un an après leur première parution à Lyon en 1941, ces deux périodiques rayonnaient vers la zone occupée mais aussi vers l'étranger, et parvenaient même au Canada. Ils faisaient connaître la morale chrétienne de la Résistance, les textes pontificaux, et assuraient de leur fidélité la hiérarchie de l'Église de France. « Ainsi, écrit le P. Chaillet dans sa préface, aux heures où semblait régner la puissance des ténèbres, le Témoignage chrétien a empêché que la vérité fût étouffée, la justice bafouée avec la complicité du silence [...]. Cette action ne fut possible que grâce au dévouement ardent d'innombrables militants ; plusieurs sont morts en portant témoignage, le martyre était dans la logique de leur engagement. »

Les signatures étaient, certes, prestigieuses : des ecclésiastiques, catholiques ou protestants, mais aussi des écrivains en renom tels Stanislas Fumet, Robert d'Harcourt ou Georges Bernanos ; des professeurs tel Henri Marrou n'ont pas hésité à « s'engager », avec tous les risques que cela comportait alors.

La collection était, bien entendu, devenue introuvable. C'est dire tout l'intérêt de cette réédition qui, de plus, comporte les tirages et les lieux d'impression et la reproduction de la présentation de l'époque des Cahiers et du Courrier.