entête
entête

Die Deutsche Bibliothek

hrsg. von Rolf Dieter Saevecke. - 2., übearb. und erg. Aufl. -Düsseldorf : Droste, 1980. - 223 p. ; 18 cm. -(Ämter und Organisationen der Bundesrepublik Deutschland ; 58.) Bibliogr. p. 212-223. - ISBN 3-7700-7062-3 : DM 19.80

par Jacques Betz

La « Deutsche Bibliothek », dont le siège est à Francfort-sur-le-Main, est une institution officielle de l'Allemagne fédérale ; sa création légale date du 31 mars 1969 ; sa fonction consiste à centraliser et à archiver toute la production littéraire, au sens le plus large du terme, de la République fédérale d'Allemagne ; elle joue le rôle de bibliothèque nationale et a son équivalent en République démocratique allemande dans la « Deutsche Bücherei », à Leipzig, qui avait été fondée en 1912 avec l'aide du « Bôrsenverein der deutschen Buchhändler », pour l'ancien Empire allemand.

Un ouvrage, rédigé par un collectif d'auteurs, sous la direction scientifique de Rolf Dieter Saevecke, vient de lui être consacré.

Après un aperçu historique rappelant les premiers essais de création d'une bibliothèque nationale en Allemagne en 1848, et le développement de la « Deutsche Bücherei » à Leipzig, de 1912 à 1945, le lecteur passe à la « Deutsche Bücherei des Westens », 1945-1952, appelée à devenir la « Deutsche Bibliothek », dont il suit l'évolution de 1952 à 1969, et qui devient, à partir de 1969, une institution fédérale. Ensuite, on trouve un exposé de ses bases juridiques, de la structure de son organisation et des principales étapes de son développement. Puis on en vient à ses devoirs en tant que centre d'information en matière de bibliographie à l'échelon national, avec toutes les activités que cela implique pour aller de l'avant, surtout en matière d'index bibliographiques, de bibliographies générales et spécialisées, de bandes magnétiques et de microfilms. Cette activité va plus loin avec BIBLIO-DATA, cette « banque » de renseignements bibliographiques, avec RAK, ces règles pour la rédaction du catalogue alphabétique, avec l'index général des collectivités et avec un ouvrage sur les mots-matières, à l'échelon international. La « Deutsche Bibliothek » ne manque pas de participer activement à plusieurs organismes également de dimensions internationales, tels le « International serials data system » et le « International standard serial number ». Il y a lieu de noter aussi que cette importante bibliothèque possède ses départements de la littérature d'exil et de musique. Sur un plan plus matériel, le lecteur peut également suivre le développement des bâtiments et les nouvelles constructions de cette institution, et se fixer les idées sur ses perspectives d'avenir. L'éditeur scientifique a jugé bon d'ajouter à cet ensemble de travaux l'étude de ses bases juridiques à travers onze documents, et l'état du personnel passé et présent de cette bibliothèque « fédérale », sans oublier son organisation actuelle et son activité à la lumière de quelques chiffres. Enfin, on peut prendre connaissance de la liste des publications de la « Deutsche Bibliothek » et d'une bibliographie sélective sur elle.

Cet ouvrage offre donc un incontestable intérêt pour qui souhaite connaître par le détail l'organisation passée, présente et future de la « Deutsche Bibliothek » dans son activité au sein de la République fédérale d'Allemagne.