entête
entête

Horst Kunze

Im Mittelpunkt das Buch

mit 36 Holzstichen

von Werner Klemke. - Leipzig : Bibliographisches Institut, 1980. -426 p. ; 18 cm. Bibliogr. p. 410-415. Index p. 417-418 : M 18.00

par Jacques Betz

En 1974, Friedhilde Krause et Renate Gollmitz ont fait paraître au « Bibliographisches Institut » de Leipzig un ensemble d'articles de Horst Kunze, grand spécialiste des bibliothèques allemandes pour avoir été pendant 25 ans directeur général de la « Deutsche Staatsbibliothek » à Berlin. Ce recueil de mélanges avait le titre prometteur : Alles für das Buch, dans lequel tout devait évoquer, de près ou de loin, le livre. Six ans plus tard, en 1980, à l'occasion des 70 ans de Kunze, ces mêmes éditeurs scientifiques ont repris la même formule et confié la nouvelle publication au même institut bibliographique, sous un titre tout aussi prometteur, mettant cette fois-ci le livre sur le point de mire.

C'est un ensemble de 32 articles de Horst Kunze, parus de 1937 à 1978, quatre manuscrits inédits et deux conférences faites en dehors de l'Allemagne. Ces documents sont répartis en trois domaines : littérature, science du livre et bibliothèques, et présentés chronologiquement. Dans le premier passe l'ombre de Gutenberg dans la littérature (1937), sont évoqués les souvenirs de Lothar Meggendorfer, spécialiste du livre pour enfants, et de Otto Julius Bierbaum (1865-1910), écrivain qui s'est essayé dans presque tous les genres littéraires. Le second domaine, le plus fourni, consacre une étude à Rinaldo Rinaldini face aux réimpressions, une autre à Hans H. Bockwitz, directeur, pendant 25 ans, du Musée allemand du livre et de l'écriture à Leipzig ; puis, un texte évoque le journaliste et politicien en Allemagne démocratique Wilhelm Bracke ; c'est ensuite le point de vue de Horst Kunze sur la bibliophilie dans le socialisme (1967) et sur le bonheur de collectionner des livres (1974) ; viennent ses considérations sur les illustrations des contes des frères Grimm (1974), sur la splendeur et la misère de l'illustration du livre (1976) et sur l'influence du livre pour enfant et pour la jeunesse en URSS sur le développement de ces genres littéraires en République démocratique allemande. En matière de bibliothèques, enfin et entre autres, Kunze livre ses réflexions sur les raisons de la création d'une section enfantine à la « Deutsche Staatsbibliothek » (1977), sur Lénine et les bibliothèques (1970), le bibliothécaire hier et aujourd'hui (1977), les bibliothèques et leur devoir face à l'héritage culturel, la fonction des musées du livre et leurs rapports avec les bibliothèques (1977) ; mais il faut en passer, tellement sont variés et nombreux les sujets traités par Horst Kunze.

A la fin de l'ouvrage, on trouve un index des références concernant les différents articles rassemblés dans ces pages et un index des matières. C'est une façon originale et intéressante d'honorer Horst Kunze, qui a beaucoup œuvré pour la défense du livre.