entête
entête

The United States in the 1980s

ed. by Peter Duignan and Alvin Rabushka ; foreword by W. Glenn Campbell. - Stanford, CA : Hoover institution press, 1980. - XL-872 p. ; 23 cm. -(Hoover institution publication ; 228.) Index p. 858-868. - ISBN 0-8179-7281-1 :$20

par Albert Krebs

La Fondation Hoover a eu l'heureuse idée de réaliser un ouvrage collectif sur les États-Unis au seuil des années 1980. Sous la direction de deux personnalités éminentes de cette Fondation, P. Duignan et A. Rabushka, 32 collaborateurs ont écrit des articles très documentés, complétés par des notes bibliographiques et des tableaux, concernant les grands problèmes auxquels sont confrontés les États-Unis qui, à leur avis, doivent prendre sans tarder des décisions capitales, sans se laisser aller au pessimisme qui, trop souvent, y règne actuellement. Ce livre se divise en deux parties intitulées : « Domestic issues » et « Foreign affairs ». Parmi les 14 chapitres de la 1re partie, nous citerons : « the Tide is turning », par Milton et Rose Friedman, économistes éminents, auteurs de Capitalism and freedom ; « Public opinion and public policy », par Everett Carll Ladd et Seymour Martin Lipsett, professeurs de science politique ; « Welfare reforme » par Martin Anderson qui, auprès du président Nixon, s'occupa activement du développement de la politique du bien-être aux États-Unis ; « Environment policy » par Allan W. Kneese ; « Higher education problems and prospects » par John H. Bunzel, qui a publié sur ce sujet plusieurs livres faisant autorité. La 2e partie : « Foreign affairs » se divise en deux sections : « issues » et « areas ». Parmi les neuf chapitres de la 1re, nous citerons : « Soviet strategy approach to global nuclear conflict » par Amoretta M. Hoeber et Joseph D. Douglass, co-auteurs du livre Soviet strategy for nuclear war ; « World energy sources » par Hendrik S. Houthakker, professeur de sciences économiques à Harvard university ; « U.S. Foreign economic policies » par G.M. Meier, auteur d'ouvrages importants sur la politique économique internationale. La 2e section : « areas » concerne « L'Asie » par Robert A. Scalapino ; « L'Europe de l'Ouest » par Alfred Grosser, auteur, parmi d'autres livres remarqués, des Occidentaux, livre dans lequel il étudie les relations de l'Europe de l'Ouest et des États-Unis depuis 1945 et qui vient d'être traduit en Amérique du Nord ; « Soviet Union » par Richard F. Staar, « Latin America » par Mark Falcoff, professeur à l'Université d'Oregon ; deux chapitres sont dus enfin à P. Duignan et L.H. Gann, intitulés : « Middle East » et « Africa ».

Dans l'avant-propos, le directeur de la Fondation Hoover, W. Glenn Campbell, estime qu'il n'est pas inévitable que les États-Unis s'enfoncent dans une atmosphère de pessimisme. Ses collaborateurs, écrit-il, démontrent qu'aussi bien en ce qui concerne la politique intérieure que les affaires étrangères, les États-Unis peuvent gouverner d'une manière plus efficace et ainsi inspirer vraiment confiance comme leader du monde libre. Ce livre mérite d'être lu avec attention et de faire l'objet de discussions car la réalisation de ce qui y est conseillé intéresse non seulement l'avenir des États-Unis mais aussi l'avenir du monde. Chaque chapitre de ce livre a été aussi publié séparément et peut être obtenu en s'adressant à Stanford à la « Hoover institution press ».