entête
entête

Albert Derolez

Les Catalogues de bibliothèques

Turnhout : Brepols, 1979. -71 p. ; 24 cm. - (Typologie des sources du Moyen âge occidental ; 31.) Bibliogr. p. 9-16

par Corinne Jolivet

La collection « Typologie des sources du Moyen âge occidental » a pour but d'établir la nature des sources, de les classer selon leur origine, d'établir des règles d'exploitation et de méthodologie.

Les catalogues des bibliothèques médiévales constituent une de ces sources. Ils proviennent de collections princières, de collections privées, ou d'institutions ecclésiastiques. Ce sont pour la plupart des inventaires, ou « catalogues simples », dans lesquels les ouvrages sont inscrits dans l'ordre qu'ils occupaient dans la bibliothèque. Ils peuvent être aussi de simples listes de livres, ou « catalogues partiels ».

Le but de ces catalogues était double : d'une part un catalogage administratif, pour identifier l'objet matériel ; d'autre part un catalogage scientifique, pour identifier le contenu d'un ouvrage ou d'un recueil de textes.

Après avoir défini le genre, l'auteur analyse son évolution, et constate qu'à partir du XIIIe siècle les catalogues augmentent et se diversifient, ceci parallèlement à l'extension de la libre consultation, en particulier dans les institutions ecclésiastiques. C'est à ce moment aussi qu'apparaissent des index doublant l'inventaire, des catalogues muraux, des guides de lecture. De plus, à une époque où les livres étaient rares, on a éprouvé le besoin de les localiser grâce à des catalogues collectifs.

La catalographie présente à cette époque des particularités d'identification. Surtout pour les catalogues princiers du bas Moyen âge, on trouve une description matérielle portant sur le nombre de volumes, les reliures, le matériau, le format...

Ces catalogues ont fait l'objet d'éditions collectives dans des séries spécialisées. L'édition de tels catalogues demande une très grande connaissance des notices catalographiques. Mais elle constitue un apport considérable à l'histoire culturelle du Moyen âge, et contribue à expliquer l'évolution qui s'est faite dans l'appropriation du livre imprimé.