entête
entête

Séminaire international « Livre et bibliothèque dans la société », Radziejowice (Pologne), 15-21 juin 1980

Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA)

Sous la direction de Mme J. Kolodziejska, l'Institut du livre et des lecteurs de la Bibliothèque nationale de Varsovie a organisé un séminaire international sur le thème « Livre et bibliothèque dans la société » avec le concours du Ministère polonais des affaires culturelles et le patronage de la section « Théorie et recherche en bibliothéconomie » de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques.

Ce séminaire s'est tenu au château de Radziejowice, près de Varsovie et a réuni environ 30 participants représentant l'Europe 1et les États-Unis. L'absence de représentants des autres continents et des pays en voie de développement a pu être regrettée car un meilleur équilibre de représentation aurait provoqué des échanges et des confrontations d'une nature différente.

Cependant, l'éventail des communications permit un large débat d'idées autour de l'importance des recherches sur la lecture, de celle de la fonction sociale du livre, du phénomène de lecture et du rôle de la bibliothèque et des bibliothécaires au sein des différentes sociétés.

Au cours de la semaine, plus de 20 communications 2 furent présentées. Un thème majeur se trouvait au centre des communications : la lecture doit-elle être abordée tel un mécanisme, sous l'angle de l'étude du comportement, des habitudes individuelles de lecture, ou en tant que phénomène social ?

Cette recherche présuppose des études de la « consommation » des livres, à partir de la production éditoriale, du commerce du livre, des statistiques et de la politique de diffusion, du prêt des livres dans les bibliothèques, envisagées du côté bibliométrique.

Le chercheur doit avoir comme priorité actuelle de définir et de cerner les multiples facteurs qui se situent en amont de l'acte de lire et de la motivation de la lecture.

Les différences idéologiques et les caractères historiques qui influencent le développement de la recherche sur la lecture sont apparus au cours des discussions, spécialement lors de celles ayant eu trait au rôle de la production du livre et de son commerce. Diverses observations ont établi la relation fondamentale entre les études de la production éditoriale, du marché du livre et de la lecture. Dans tous les pays, on a pu relever une étroite connexion entre le monde de l'édition d'une part, le système éducatif et la prééminence de la valeur du document imprimé d'autre part.

Les participants à ce séminaire ont aussi constaté la difficulté de confronter les travaux de recherche dans la mesure où la terminologie n'est pas fixée, et les méthodes de collecte et d'interprétation des données non normalisées.

Ce séminaire porta également son attention sur les programmes d'études des écoles de bibliothécaires qui doivent incorporer dans le cursus de l'enseignement des cours sur la théorie de la lecture et la recherche méthodologique en tant que supports à des études pratiques de modèles.

Lors de la session finale, un consensus se dégagea en faveur du développement des programmes de recherche sur les bibliothèques dans leur environnement social. A ce titre, les travaux menés en Pologne par l'Institut du livre et des lecteurs (créé en 1955) peuvent être considérés comme un modèle et inspirer des organismes tels que l'Unesco et l'IFLA pour le développement des études qui dépasseraient les barrières politiques, idéologiques et linguistiques en proposant des règles de méthodologie et des critères d'évaluation.

La Pologne a eu la primeur d'une telle rencontre internationale qui a réuni des spécialistes de différentes disciplines (enseignants, chercheurs, psychologues, sociologues) autour de bibliothécaires et a inauguré un nouveau courant de relation qui sera poursuivi dans les prochaines années, le prochain séminaire devant se tenir en URSS.

La remarquable organisation de ce séminaire jointe à un accueil chaleureux a sensibilisé les participants aux qualités d'hospitalité et de compétence du peuple polonais.

  1.  (retour)↑  Ont pris part à ce séminaire pour la France : Mme D. Escarpit et M. R. Escarpit, Université de Bordeaux III, Mlle M.-T. Pouillias, Service des bibliothèques.
  2.  (retour)↑  Les textes des communications ont été déposés auprès des bibliothèques du Service des bibliothèques et de l'École nationale supérieure de bibliothécaires.