entête
entête

Chronique Des Bibliothèques

Bibliothèque de la Sorbonne

Expositions (octobre 1979-juin 1980). - La Bibliothèque de la Sorbonne a organisé dans son annexe de culture générale du Centre Albert Chatelet (8, rue Jean-Calvin, Paris-5e) une série d'expositions d'originaux de bandes dessinées et de dessins d'humour ( Jean-Claude Forest, Keleck, Nicollet, Jean-Jacques Loup, Chantal Montellier, Jean-Claude Mézières, Yves Got, Gotlib, Régis Franc, Jean Giraud et Greg se sont succédé. Ces expositions ont été organisées à l'initiative de Mlle Marion Vidal, conservateur, chargée d'animer la salle. Elles reprendront d'octobre 1980 à juin 1981 avec les croquis, dessins et planches originales de Petillon, Claire Bretécher, Jacques Tardi, Mandryka, Lauzier, Binet, Bilal et Montellier.

Publication. - Le premier volume des Mélanges de la Bibliothèque de la Sorbonne 1 est paru. Cette publication est le point de départ d'une série qui doit être le trait d'union entre une grande bibliothèques d'études et son public. Elle veut être un lien entre le passé prestigieux de la Sorbonne et les préoccupations de notre temps qui dessinent notre avenir.

Elle entend aussi évoquer les problèmes posés par le développement des bibliothèques et les professions de bibliothécaire et de spécialiste de l'information et de la documentation dans le monde contemporain. Dans la préface, Pierre Grimal, Membre de l'Institut et Président du Conseil de la Bibliothèque de la Sorbonne, indique l'esprit qui anime ce recueil. Ni didactiques, ni exhaustifs, les « Mélanges » abordent avec une égale objectivité les sujets les plus divers.

Le premier volume contient des articles d'André Tuilier sur la renaissance de l'aristotélisme universitaire dans le Paris du XIIIe siècle, de Pierrette Limacher sur le fonds du XVIe siècle de la Bibliothèque de la Sorbonne, de Monique Lefrançois sur les livres de femmes, de Jean-Michel Guittard sur deux éditions rares de Calderôn et de Jacquette Reboul sur l'éthique du bibliothécaire. Il présente en outre des comptes rendus d'ouvrages et de périodiques reçus en dons par la Bibliothèque de la Sorbonne. Ces comptes rendus intéressent toujours des publications récentes.

Le recueil est accompagné d'illustrations qui sont toutes empruntées aux livres et aux documents conservés à la Bibliothèque de la Sorbonne.

Bibliothèque de documentation internationale contemporaine. Musée des Deux Guerres Mondiales

Exposition « Aspects de la drôle de guerre » : 1er septembre 1939-9 mai 1940 (10 octobre-7 décembre 1980). - L'exposition a pour but de montrer les premiers mois de cette guerre, marqués par le malaise diffus de l'opinion publique et des mobilisés en particulier : cette « drôle de guerre », pendant laquelle, de la déclaration de guerre du 3 septembre 1939 à l'attaque allemande du 10 mai 1940, le pays vécut dans un sentiment d'attente inquiète et désorientée ; ce n'était plus l'état de paix, mais ce n'était pas non plus la « vraie » guerre puisqu'il ne se passait rien du côté des frontières. Certes, les troupes n'étaient pas parties la « fleur au fusil » comme en 1914, mais elles s'attendaient à combattre et ne comprenaient pas l'attitude purement défensive des états-majors alliés.

Le titre de cette exposition en montre immédiatement les limites : la politique française et les événements internationaux antérieurs à la déclaration de guerre n'ont pas été évoqués, ni les problèmes qui se posaient aux états-majors alliés. L'exposition a seulement voulu rappeler à travers les témoignages de l'époque comment la plus grande partie des Français, militaires et civils, ont vécu les mois qui ont précédé l'attaque allemande et la débâcle.

Le début de l'exposition est consacré à la mobilisation et à la déclaration de guerre. Plusieurs affiches évoquent cette époque qui apparaît aussi à travers des dessins, peintures ou photographies montrant le rassemblement ou le départ des mobilisés tel le tableau d'A. Jacquemin « Départ d'une compagnie pour le Front », l'attente des nouvelles données par les journaux ou la radio, les appels aux volontaires étrangers. Des broches symboliques ou des foulards portant des inscriptions patriotiques tentent de ressusciter l'atmosphère de 1914-18.

L'état de guerre se reflète à travers un certain nombre de documents : les écoutes radiophoniques rappellent la guerre des ondes ; les morasses censurées des journaux, avec les articles barrés en rouge, montrent le contrôle de l'information, cependant que les tracts alliés lancés sur l'Allemagne, comme les tracts allemands destinés aux soldats français, évoquent la propagande de guerre.

Ce que tableaux et photographies montrent de la vie aux armées est d'esprit différent. Après l'arrivée (la « Gare de triage » de Decaris), de nombreuses œuvres décrivent la vie des cantonnements et son désœuvrement : « La Chambrée » (R. Cami), l'attente du courrier (« La Lettre » de Tudeau), des repas (« La Roulante » de Plisson), les jeux ou autres occupations pour aider le temps à passer (Peron « La Coinchée », R. Worms la « Partie de cartes et de billards » et le « Joueur de vielle », G. Pacouil, « En attendant le tour de garde », un soldat sculptant une canne).

Les œuvres représentant des sujets plus militaires, comme les dessins de Fontanarosa montrant des mouvements de troupes, ceux de Bernard Villemot sur la cavalerie motorisée, les « Chevaux et artilleurs » de J. Despierre, ou 1' « Escadrille 3/13. Défense de Paris » d'A. Planson n'annoncent guère les combats à venir. Le « Poste de guet dans les Ardennes », les « Fantassins et motards », le « Poste de DCA » de Cluseau-Lanauve, les installations de campagnes dessinées par Boris Taslitzky ou Jacques Roullet, ne laissent pas davantage prévoir la catastrophe imminente qui guette ces soldats enlisés dans le froid d'un hiver rigoureux et dans une inaction démobilisatrice. Il est plus inquiétant par contre de voir à côté des dessins de Robert Humblot sur la Ligne Maginot, la « Carriole aux pigeons voyageurs », de Bezombes : l'anachronisme de certaines armes souligne la coexistence de deux conceptions militaires.

Cette guerre presque sans combats (à part quelques escarmouches de patrouilles et les courtes opérations sur la Sarre) n'allait pas sans appréhension à l'arrière : après les premières évacuations des civils, l'obsession des raids aériens était entretenue par l'organisation de la Défense passive et l'omniprésence des masques à gaz. L'espionnite grandissait avec les rumeurs publiques et les recommandations officielles (comme la célèbre affiche de Paul Colin « Silence, l'ennemi guette vos confidences »). Les appels à l'entraide en faveur des populations évacuées ou des soldats, l'apparition des premières restrictions (le carburant en particulier) ou la récupération de métaux entretenaient un climat anormal. Cependant, la population s'installait dans cette drôle de guerre. Cela dura huit mois, jusqu'au réveil brutal : le 10 mai 1940, les troupes allemandes passaient à l'attaque.

Bibliothèques d'université

Bibliothèque de l'université de Metz

Publication. - La Bibliothèque de l'université de Metz vient de réaliser le catalogue des périodiques de l'Université. Ce catalogue recense, dans l'ordre alphabétique des titres, les périodiques reçus par la bibliothèque universitaire, les bibliothèques d'UER et d'IUT et les bibliothèques d'organismes divers.

Les titres sont suivis du sigle de la bibliothèque et de la date de départ de la collection.

Ce catalogue doit contribuer à une rationalisation des abonnements et à une meilleure utilisation des ressources.

Bibliothèque de l'université de Pau et des pays de l'Adour

Publication. - La Bibliothèque de l'université de Pau et des pays de l'Adour vient de publier le Catalogue des bibliographies générales : état du fonds au 29 février 1980 et le Catalogue des nouvelles acquisitions de la section droit - sciences économiques. Le premier catalogue donne l'état des fonds de bibliographies générales, catalogues de bibliothèques, catalogues de périodiques, annuaires et répertoires, commun aux trois sections droit, lettres et sciences. Le second catalogue recense, dans un cadre systématique, les nouvelles acquisitions entrées à la bibliothèque de février 1979 à janvier 1980.

Bibliothèques municipales

Bourges (Cher)

La Renaissance et les livres (juin-octobre 1980). - La Bibliothèque municipale a présenté dans ses vitrines un choix de livres illustrés, d'éditions remarquables, de belles reliures sur les principaux thèmes de la Renaissance : inventions et découvertes (estampes de Stradan, Protomathesis d'Oronce Fine) ; Ptolémée de Trechsel, Lyon, 1535 ; cosmographies d'André Thevet (1575) et de Munster et Belleforest (même année), architecture (Philibert de l'Orme, F. Morel, 1568 - et Androuet du Cerceau), humanisme (Apophtegmata d'Erasme, Froben, 1531, Commentarii linguae graecae de Budé, R. Estienne, 1548), poésie (édition collective des œuvres de Ronsard à Paris chez Buon, 1584 ; du Bartas ; du Bellay), art du livre et typographie (Champfleury de Geoffroy Tory ; éditions de S. de Colines, R. Estienne, Manuce), reliure (roulette à la mouche, fin XVe ; médaillon doré à l'antique, reliure italienne mosaïquée, reliure au semé, et un Grolier au losange-rectangle et aux grands fers dorés (Estienne Roffet, vers 1533 ?) ; enfin le renouveau biblique (Bible polyglotte d'Alcala, Bible en français d'Olivetan, Neuchâtel, 1535). Les gravures de Tortorel et Perrissin rappellent la triste période des Guerres de religion.

Lyon (Rhône)

Inauguration de la Bibliothèque pour enfants du 2e arrondissement. - L'inauguration de cette bibliothèque annexe s'est déroulée le 23 mai 1980 en présence de M. André Mure, adjoint chargé des affaires culturelles ; M. Jean-Louis Rocher, conservateur en chef des bibliothèques de la ville de Lyon ; M. Camille Georges, adjoint au 2e arrondissement et Mme Oliveiro, conseillère suppléante.

Depuis la fin de 1973, les enfants disposaient d'un coin dans la bibliothèque des adultes. Ils peuvent disposer maintenant d'une bibliothèque d'une superficie de 90 m2, équipée d'un mobilier (Borgeaud) entièrement renouvelé et dont le fonds s'est accru de 1 500 livres, ce qui porte le fonds disponible à 3 500 volumes et le nombre des périodiques à 23.

Moulins (Allier)

Inauguration de la discothèque. - Le 9 septembre 1980, la Bibliothèque municipale de Moulins a ouvert au public sa nouvelle discothèque offrant 2 200 disques en prêt ainsi que des périodiques et usuels musicaux en consultation.

L'écoute sur place et l'inscription sont gratuites ; le prêt est accordé sur présentation d'une carte d'abonnement payante (3 F / disques / 3 semaines).

La collection, pour l'instant réduite, a été voulue éclectique (50 % classique ; 50 % autres genres) ; elle devrait atteindre 5 000 disques d'ici 4 ans, en tenant compte des renouvellements inévitables. Des cassettes seront également proposées en prêt ultérieurement. Enfin, le prêt de disques devrait être informatisé, comme dans les autres sections de la bibliothèque.

Mulhouse (Haut-Rhin)

L'Affiche et l'emprunt 1920. - La Bibliothèque municipale de Mulhouse a accueilli en mai dernier, dans les locaux de la bibliothèque des Coteaux, une exposition réalisée par les étudiants de la licence en « techniques d'archives et de documentation » sur le thème « l'affiche et l'emprunt ».

Dans le cadre de leur année d'étude (unique en France), les étudiants avaient souhaité se familiariser avec les problèmes concrets de l'animation culturelle et choisir leur thème avec les archives municipales et la bibliothèque.

Tirées des collections mulhousiennes, les affiches mettent l'accent sur la reconstruction nécessaire d'un pays ravagé par la guerre, sur le devoir patriotique des Français de concourir au redressement national et sont un appel à reprendre le travail.

Pau (Pyrénées-Atlantiques)

Portugal inconnu (16 septembre-1er octobre 1980). - Cette exposition culturelle et artisanale fut organisée à la Bibliothèque municipale par l'Association France-Portugal dans le cadre de la Foire de Pau.

Des objets typiques de l'art et de la culture portugais, issus des différents terroirs, furent présentés à côté de diverses éditions de Camoëns. L'année 1980, en effet, est celle du quatrième centenaire de la mort de l'auteur des Lusiades.

A cette occasion, la Fondation Gulbenkian, de Lisbonne, envisage de faire don, à la Bibliothèque, d'un fonds important de livres en langue portugaise. Cette documentation sera d'autant plus appréciée que l'enseignement de la culture lusitanienne se développe à tous les niveaux : premier degré, premier et second cycles, et Université.

Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord)

Activités 1980

La Fête (mars 1980). - La Bibliothèque municipale « suivait » le carnaval fêté à Saint-Brieuc avec une exposition sur la fête religieuse et profane en prenant deux exemples : le mariage breton et le carnaval à travers le masque.

Les Poètes bretons (avril 1980). - Après la Bibliothèque municipale de Quimper, la Bibliothèque municipale de Saint-Brieuc a présenté une exposition sur les poètes bretons, exposition faite à partir de l'Anthologie de G. Le Gouic. Une soirée poésie par la troupe du Totem de Saint-Brieuc, avec la participation de Yvon Le Men, illustrait cette exposition.

Exposition celtique (mai 1980). - Dans le cadre du jumelage de Saint-Brieuc avec Aberystwyth (Pays de Galles), la Bibliothèque municipale abritait une exposition celtique envoyée par la ville d'Aberystwyth : histoire de la région, de la ville, avec des documents d'archives et de la Bibliothèque nationale du Pays de Galles (fac-similés), des pièces de mobilier et des costumes des 18e et 19° siècles.

Métiers et artisans (été 1980). - Le goémonier à la Bibliothèque centrale, le sabotier à l'annexe de la Croix-Saint-Lambert, le boulanger dans une MJC foyer de jeunes travailleurs : chacun des trois métiers était représenté, selon ses méthodes d'autrefois et d'aujourd'hui.

Conférences. - Première tentative et succès d'une collaboration tripartite : Bibliothèque municipale, MJC / Centre de stages, et librairie, pour inviter des conférenciers : R. Garaudy, Ch. Tillon, J. Delumeau et R. Rémond : quatre auteurs et conférenciers brillants qui ont attiré entre 250 et 600 personnes, pour des soirées-débats de haute qualité.

Les deux expériences, cycles cinématographiques et invitations de conférenciers, très réussies, seront renouvelées en 1980-1981.

Troyes (Aube)

Exposition : « Reliures du XVIIe siècle » (13 juin-15 août 1980). - Les 116 pièces présentées, provenant essentiellement des différents fonds de la Bibliothèque municipale et, pour quelques-unes, de la Bibliothèque du Séminaire de Troyes, offraient un large panorama de tous les types possibles de décors de reliure.

Un catalogue de 55 pages, illustré de 60 planches en noir et blanc et deux planches couleurs a été édité à cette occasion,

Dons d'ouvrages polonais. - La Bibliothèque a reçu au mois de juin deux dons d'ouvrages en langue polonaise : 250 ouvrages offerts par le Consul de Pologne (documentaires, ouvrages d'art) et 850 ouvrages offerts par l'Association polonaise de Troyes (ouvrages publiés en Pologne ou en France, certains de façon « clandestine »).

La constitution d'un « fonds polonais » est d'autant plus intéressante pour la bibliothèque que la communauté polonaise de Troyes est nombreuse et ses traditions très vivantes.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements
  3.  (retour)↑  Direction : Bibliothèque de la Sorbonne : 47, rue des Écoles, 75230 Paris Cedex 05. Tél. 326.21.94 ; diffusion : Éd. du temps : 58, rue du Montparnasse, 75014 Paris. Tél. 322.07.41.