entête
entête

Robert Capia

Les Poupées françaises

Hachette, 1979. - 207 p. - 8 p. de pl. ; 19 cm. - (Le Manuel de l'amateur, ISSN 0154-3717.) Bibliogr. p. 206-207. - ISBN 2-01-006228-0

par Marie-Madeleine Rabecq-Maillard

Il faut d'autant plus se féliciter de la sortie du livre que R. Capia vient de faire paraître que les ouvrages concernant les poupées sont aussi rares en français qu'ils sont nombreux en anglais et en allemand. Les Poupées françaises ne sont pas un livre d'érudition, mais un guide pratique et clair où les amateurs trouveront quantité de renseignements utiles sur l'histoire de la poupée française retracée à grands traits, à travers les divers brevets qui témoignent des perfectionnements de la poupée et lui ont donné, en diverses étapes, la possibilité de dormir, de parler, de marcher, de tourner la tête, de danser, de nager, de têter et de réciter une fable, grâce au phonographe habilement dissimulé dans son ventre. L'histoire des principaux fabricants français rendra service aux collectionneurs et leur permettra de distinguer un bébé jumeau d'une demoiselle Steiner. Peut-être aurions-nous placé ici les noms et adresses des fabricants parisiens de 1800 à 1900, mais le chapitre intitulé « Technique de fabrication des poupées » mettra à la portée des débutants collectionneurs l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur la fabrication des têtes et son évolution, celle des yeux, des perruques, des corps et des dimensions des poupées d'autrefois.

Passant de la production artisanale à la production industrielle, M. Capia, après avoir consacré un chapitre aux trousseaux de poupées et à leurs accessoires, étudie le commerce auquel les poupées ont donné lieu. Objets d'expositions et d'une publicité qui les font mieux connaître, les poupées produites en grand nombre peuplent les grands magasins à Paris et en province.

Le dernier chapitre, pratique avant tout, donne d'utiles conseils aux collectionneurs de poupées d'autrefois, sur la manière de distinguer les copies et les faux, les prix atteints aujourd'hui par diverses poupées anciennes, la réparation des poupées, les expertises dont elles sont l'objet. R. Capia a eu l'heureuse idée de donner une bibliographie sommaire et la trop courte liste des Musées français où l'on peut voir les poupées de nos grand'mères et arrière-grand'mères. Il indique le Musée d'histoire de l'éducation qui possédait quelques trésors dans ce domaine et dans beaucoup d'autres, mais le Musée a quitté le Quartier latin pour la banlieue de Rouen, Mont-Saint-Aignan.