entête
entête

Louis Desgraves

Répertoire bibliographique des livres imprimés en France au XVIIe siècle

T. 2 : Aurillac, ... Sarlat

avec la collab. de Jean Flouret. - Baden-Baden : V. Koerner, 1980. - 235 p. ; 24 cm. - (Bibliotheca bibliographica Aureliana, ISSN 0067-7884 ; 81.) Index p. 225-235. - ISBN 3-87320-081-3

par Albert Labarre

Ce répertoire a été inauguré il y a un an et demi, par un volume contenant 1 576 notices d'éditions imprimées ou publiées au XVIIe siècle dans 15 villes du centre-ouest et sud-ouest de la France 1. Son second volume contient 1 168 notices et recense la production de 16 autres villes des mêmes régions. Certes, production inégale puisqu'elle est inférieure à 10 éditions dans la moitié de ces villes : Guéret (1), Jonzac (1), Pons (2), Saint-Flour (2), Rochefort (3); Sarlat (6), Aurillac (7), Riom (8) bien que cette dernière ville fut le chef-lieu judiciaire de l'Auvergne, mais elle souffrait de la proximité de Clermont-Ferrand.

Dans quatre autres villes, la production demeure médiocre : 19 éditions à Saint-Jean-d'Angély, surtout d'ouvrages protestants, 48 à Périgueux, ouvrages religieux et pièces de circonstance, sortant surtout des presses des Dalvy. A Moulins, fief de la famille Vernoy, la production se limite à 55 éditions, de types assez diversifiés. Les 93 éditions du Puy sont surtout des ouvrages religieux, des ouvrages scolaires et des textes classiques à l'usage du collège ; les principales familles d'imprimeurs y sont les Delagarde et les Marescot.

La production des quatre dernières villes est plus abondante. Les 106 éditions de Saintes se répartissent entre des pièces de circonstance concernant la lutte contre les protestants, des ouvrages juridiques, religieux et scolaires ; les principales familles d'imprimeurs sont les Bichon et les Crespon. Les 176 éditions de Clermont-Ferrand manifestent aussi une production diversifiée : textes juridiques, arrêts et édits voisinent avec des ouvrages religieux et des textes à l'usage du collège, notamment arguments de pièces de théâtre ; parmi les principaux imprimeurs, relevons le nom de Nicolas Jacquard. La production de Limoges (241 éditions) est dominée par la dynastie des Barbou, fondée en 1573 ; à côté d'ouvrages religieux, on remarque de nombreux ouvrages scolaires et grammaticaux qui devaient dépasser les simples besoins locaux. Enfin 400 éditions ont été publiées à La Rochelle au XVIIe siècle ; les 213 publiées de 1601 à 1627 concernent surtout une littérature protestante de polémique et d'édification. Après la reddition de la ville, la production décline, et la littérature catholique se substitue peu à peu aux ouvrages protestants ; à signaler aussi, tout au long du siècle, quelques ouvrages de navigation qu'explique aisément la situation portuaire de la ville.

L'heureuse poursuite de cet intéressant répertoire nous éclairera, sans nul doute, sur la production imprimée provinciale française du XVIIe siècle, qui demeure mal connue.

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, mars 1979, n° 538.