entête
entête

Marcel Bataillon

Les Cultures ibériques en devenir

essais publiés en hommage à la mémoire de Marcel Bataillon (1895-1977)...

[avant-propos par Georges Duby]. - Fondation Singer-Polignac, 1979. - 786 p -XIV p. de pl. : ill. ; 25 cm. Bibliogr. p. 21-56. - ISBN 2-900927-01-3

par Marie-Thérèse Laureilhe

La liste des 53 études offertes par ses disciples et amis à Marcel Bataillon, Membre de l'Institut, professeur au Collège de France, dont il fut l'administrateur, prouve l'universalité du rayonnement de ce maître, avec la « Tabula gratulatoria » des 70 amis, que des raisons matérielles empêchèrent de faire imprimer l'hommage. Les plus grands écrivains et érudits de culture ibérique y ont contribué et les hispanistes du monde entier s'y sont joints : professeurs d'universités françaises, espagnoles, hispano-américaines, portugaises, américaines, allemandes, italiennes, ont tenu à rendre hommage à ce « Maître de recherches des hispanistes français » selon son élève J. Lafaye, qui a retracé l' « itinéraire intellectuel » du maître en une magistrale étude de 120 p., montrant cet itinéraire sous trois aspects, carrefours de l'humanisme européen, découverte spirituelle de l'Amérique, et Bataillon face au devenir du monde et au mystère de l'être. Ces trois facettes se retrouvent dans l'ouvrage et ce sont les trois points de cet itinéraire intellectuel que les disciples de Bataillon ont explicités.

Comment présenter ces 53 contributions : toutes sont de grand intérêt et tout choix serait arbitraire. En présence de « Mélanges » le Bulletin des bibliothèques de France fait presque toujours une place à part aux études ayant un intérêt professionnel direct pour les bibliothécaires. Ici, il n'y a pas d'études proprement bibliologiques ou bibliographiques. Les études d'histoire littéraire dominent. On ne peut toutes les citer, elles sont très variées : Calderón, Quevedo, Tirso de Molina, le « Lazarillo de Tormes », Sor Juana Inés de la Cruz, saint Jean de la Croix, Cervantes, mais aussi des contemporains latino-américains comme Borges, des écrivains de langue portugaise depuis Camôes jusqu'aux poètes brésiliens. On trouve ces études dans les trois parties de l'ouvrage, mais la première « L'Espagne en son histoire » regroupe des études historiques, ou plutôt historico-littéraires, particulièrement sur « l'humanisme de ses racines italiennes à ses rameaux ibériques » en passant par Érasme, dont le nom est lié à celui de Bataillon et sur le « Siècle d'or » du théâtre en Espagne et au Portugal. La 2e partie, « Ouverture sur le Nouveau Monde », réunit des études sur les circonstances de la découverte de l'Amérique et la conquête du Mexique et du Pérou, suivies d'études sur des écrivains depuis cette conquête à nos jours.

« Dans l'espace imaginaire », 3e partie, se trouvent des contributions très variées, sur Cervantes, Camôes, et sur des écrivains très contemporains. Décrire la richesse de toutes ces études semble impossible, tout est à lire, à voir et à indiquer à un lecteur, et les bibliothèques qui dépouillent les publications en série et les « Mélanges » pourront plus que les autres faire profiter leurs lecteurs de ces richesses. Des raisons matérielles font qu'il est de plus en plus difficile d'offrir des « Mélanges » à un maître. Elles ont pu être surmontées grâce à la Fondation Singer-Polignac, on ne peut que s'en féliciter. Les « Mélanges Bataillon » sont un hommage exceptionnel à un maître dont la bibliographie comprend 540 livres et articles publiés, auxquels s'ajouteront quelques inédits. Cette bibliographie, et les « Mélanges » sont un témoignage de la vitalité de l'érudition française.