entête
entête

Roland Kaltenbach

Châteaux d'Alsace du Xe siècle à nos jours

situation, accès, architecture, histoire, anecdotes, légendes

Colmar : Éd. Alsatia, 1978. - 146-XLVI p. : ill. ; 25 cm. - (Guides artistiques de l'Alsace.)

par Jacques Betz

Avec Roland Kaltenbach, l'invitation au voyage prend un aspect séduisant. Il se veut en effet le cicerone averti des châteaux d'Alsace, du X° siècle à nos jours. Il en évoque tour à tour situation, accès, architecture, histoire, anecdotes et légendes, en les faisant revivre sous sa plume experte. Dans son avant-propos, il fait l'analyse du château en tant que tel ; il expose ses fonctions originelles, le place dans son rôle sociologique, et ne manque pas de se montrer un écologiste sévère mais juste. S'il évoque le monument « classé », qui n'est pas toujours à l'abri des déprédations, il rend hommage à l'initiative communale ou privée pour la conservation des châteaux non classés et tire un coup de chapeau respectueux et admiratif à l'adresse du Club vosgien, tout en ne ménageant pas ses conseils à celui qu'il appelle le « chasseur de châteaux ». L'auteur situe ensuite le château dans l'histoire de l'Alsace, en le plaçant dans son cadre politique, car ce dernier lui fait connaître une lente évolution depuis le « castrum » romain jusqu'au château confortable, voire à la résidence fortifiée ou à la résidence de plaine. Petit à petit, le lecteur assiste au déclin de ces forteresses, appelées tôt ou tard à la destruction. La mesure prise par Louis XIV de faire disparaître cette ligne de fortifications en sonne le glas, à quelques exceptions près. Roland Kaltenbach consacre le chapitre suivant à la défense et à l'attaque des châteaux au Moyen âge, avant d'aborder l'essentiel de l'ouvrage : une importante liste, de près de 240 châteaux, sous la forme d'un dictionnaire, aux notices classées alphabétiquement ; chacune d'elles contient les caractéristiques architecturales, les liens historiques et les curiosités diverses de chacun de ces édifices, allant du Altenkastel ou Haut-Ribeaupierre, à Ribeauvillé dans le Haut-Rhin, au Zigeunerfels, ce « rocher des tziganes », visible dans le Bas-Rhin. Là ne s'arrête pas le plaisir du lecteur, qui se voit proposer des circuits « châteaux », avec sigles appropriés et définis par l'auteur ; ce dernier ajoute 6 cartes des Vosges, les plans des principaux châteaux et un glossaire des termes d'architecture et de féodalité, utilisés dans l'ouvrage. Il y a l'indispensable index alphabétique des châteaux, mais aussi une bibliographie d'une cinquantaine de titres, ce qui est appréciable pour un tel sujet. L'imagination aidant, c'est un peu la vie de château que l'on peut retrouver au fil de ces pages.