entête
entête

Yves Agnès

Jean-Michel Croissandeau

Lire le journal

pour comprendre et expliquer les mécanismes de la presse écrite, avec 110 fiches pratiques

préf. de J. Fauvet. - Saint-Julien-du-Sault : Éd. Lobbies, 1979. -263 p. ; 23 cm. Bibliogr. p. 130-132. - ISBN 2-901137-03-2.

par Christine Leteinturier

Cet ouvrage a été fait dans une perspective d'utilisation pédagogique pratique. Signalons que Le Monde, cosignataire de cet ouvrage, est membre du CIPE (Centre d'information sur la presse à l'école), qui milite pour l'introduction de la presse dans les établissements scolaires.

Dans une première partie, J.-M. Croissandeau et Y. Agnès décrivent en 12 chapitres les structures de la presse française : conditions de production intellectuelle et matérielle, les nouveaux procédés de fabrication, la publicité, la législation, les différents organes de la presse, la rédaction, les agences de presse... Le tout est rédigé dans un style clair, avec de nombreux exemples pratiques et des données prises dans les journaux eux-mêmes (comptes d'exploitation, structures des rédactions...). En annexe de cette partie descriptive, on trouve une bibliographie importante, une filmographie, une liste d'organismes spécialisés, d'associations et centres de documentation, et, enfin, un glossaire des termes techniques.

La seconde partie est occupée par 110 fiches pratiques proposant une méthodologie pour l'étude et la lecture du journal, destinées essentiellement à des élèves (et à leurs professeurs) du secondaire. Ces fiches sont réparties en 12 chapitres permettant une illustration pratique, à partir du journal, de données théoriques : les sources d'information, l'information, la publicité, la production de la nouvelle, les techniques de composition du journal, le lecteur, l'entreprise de presse, la multiplicité des organes de la presse française, le rôle de la presse. Devant la diversité et la richesse des domaines abordés, on ne peut que regretter l'absence de toute fiche d'initiation aux problèmes de la documentation ; la seule qui y fasse explicitement allusion est celle concernant la réalisation d'un dossier de presse. C'est méconnaître, d'une part la richesse documentaire représentée par la presse pour toute étude sur le monde contemporain, et d'autre part l'existence et le rôle joué par les centres de documentation de presse, qui réalisent un énorme travail de dépouillement et mise en fiches non seulement pour les « journalistes maison », mais aussi pour les demandeurs extérieurs. A l'heure des banques de données et des réseaux documentaires d'information, passer la documentation sous silence paraît une grave lacune.