entête
entête

Aurelio de Santos Otero

Die Handschriftliche Ueberlieferung der altslavischen Apokryphen

Bd. I

Berlin ; New York : W. de Gruyter, 1978. - XL-227 p. - 2 p. de pl. ; 24 cm. - (Patristische Texte u. Studien ; 20.) Index p. 214-227. - ISBN 3-11-007028-6 : 108 DM.

par Madeleine Laforêt

Ce premier tome d'un ouvrage qui devra en comporter trois, permet de mesurer dès à présent toute l'ampleur et l'importance de cette publication. Il s'agit d'un catalogue détaillé des manuscrits apocryphes de l'Ancien et du Nouveau Testament traduits en slavon. L'auteur a fourni un énorme travail d'analyse critique pour identifier le texte primitif des « livres d'Église » en le dégageant de tout texte parasite ou révisé au fil des siècles, pour cerner les canaux de transition les plus importants de ces apocryphes, pour dater le texte, citer le nombre de traductions possibles, préciser les sources, grecques principalement. Un autre problème, difficile, a été celui de la localisation des manuscrits quand il s'agissait en particulier du Corpus des manuscrits de l'URSS : en effet, bien qu'ils soient catalogués depuis longtemps, ils se trouvent dispersés à la suite de leurs transferts successifs survenus dans la 2e moitié du XIXe siècle, puis après la Révolution. Pour donner un aperçu de cet immense travail, l'auteur indique dans sa préface qu'il a rassemblé environ 800 textes qui représentent à peine 10 % du « matériel » manuscrit. Il rappelle aussi les réformes relatives aux traductions des livres saints en slavon, dues au patriarche bulgare Euthyme de Târnovo (XIV° s.), de Maxime le Grec (XVIe s.) et du patriarche Nikon en Russie (XVIIe s.). Ces considérations forment un important chapitre d'histoire littéraire religieuse très intéressant.

Le présent volume contient la description des manuscrits conservant 21 apocryphes du Nouveau Testament : les Actes des Apôtres, cinq Apocalypses, trois Épîtres et le Rêve de la Vierge. Les œuvres sont désignées sous leur titre latin et slavon, accompagnées de précisions sur la langue de l'original. Suit la numérotation des éditions et des renvois bibliographiques aux éditions de l'original ainsi qu'à la tradition slavone. La présentation des textes et des manuscrits qui les contiennent, est très soignée. Cependant, une observation s'impose quant à l'ordre dans lequel sont présentés les manuscrits : l'absence d'une liste alphabétique des noms des villes et des bibliothèques, l'absence d'un ordre - même imparfait - chronologique des manuscrits oblige le lecteur à parcourir toute la bibliographie alors qu'une opération de regroupement aurait pu être réalisée.

Le 2e volume contiendra les Évangiles apocryphes et la littérature apparentée ; le 3e présentera les Apocryphes de l'Ancien Testament. Cet énorme travail permettra sans aucun doute une meilleure étude des apocryphes slaves et partant, des textes grecs qui leur ont presque toujours servi de modèles.