entête
entête

J.G. Williams

A.E. Williams

N. Arlott

Guide des orchidées sauvages d'Europe et du bassin méditerranéen, Afrique du Nord et Proche-Orient inclus

Neuchâtel ; Paris : Delachaux et Niestlé, 1979. - 192 p.-68 p. de pl. en coul. ; 19 cm. ISBN 2-603-00156-6

par Guy Dussaussois

Le Guide des orchidées sauvages d'Europe, par Williams, remplace celui de Duperreix, paru chez le même éditeur voici environ vingt-cinq ans, et s'ajoute à une littérature déjà copieuse sur ce sujet. Le format est pratique et le volume peu encombrant. Le prix est à la portée de tous. Chaque espèce citée est illustrée en couleurs par un peintre-naturaliste : allure générale de la plante entière, détail de la fleur. Le territoire concerné est sensiblement plus vaste que celui de Flora Europaea : de l'Oural aux Canaries et aux Açores ; des Feroë au pourtour de la Méditerranée dans son intégralité. L'adaptateur, Monsieur Aymonin, sous-directeur du Museum, a insisté, pour ses lecteurs français, sur la répartition de nos espèces indigènes. Les spécialistes pourront s'interroger sur la présence inespérée de certaines espèces (exemple Neotinea maculata en Gironde), ou la présence critique de certaines autres : Ophrys speculum, indiqué « à rechercher en Corse » alors qu'il y est connu de longue date, et qu'il a été revu récemment. Certains pourront regretter peut-être l'absence totale d'indication sur les hybrides pourtant si fréquents chez les orchidées, et l'absence de cartes de répartition d'espèces comme dans Flora Europaea.

Ces quelques remarques faites, le guide de Williams est une excellente somme de documents et un outil pratique que les amateurs pourront emporter sur le terrain, ou lire de retour d'excursion.