entête
entête

Joëlle Neudin

Gérard Neudin

L'Argus international des cartes postales de collection

1980...

Éd. de l'Amateur, 1979. -493 p. : ill. en noir et en coul. ; 22 cm. Index p. 478-492. - ISBN 2-90297206-7

par Daniel Rochat

Les argus Neudin ont connu un succès rapide et exceptionnel. Le premier volume, pour l'année 1975, eut d'abord une petite diffusion par vente directe (3 150 exemplaires). Puis les journaux et magazines se mirent à en parler et ce fut le vrai départ. Cette sixième édition est diffusée normalement en librairie avec un tirage de 15 750. Le prix est très intéressant, eu égard au nombre d'informations fournies et de reproductions (312 en noir et 18 en couleur). Voici les parties principales : adresses des négociants et des associations de cartophiles, indications sur les ventes aux enchères et la manière d'évaluer les cartes postales, partie « sujets » avec 50 chapitres, partie illustrateurs et artistes, partie géographique incluant aussi plusieurs pays étrangers. Le premier mérite du « Neudin » est son système de cotation avec, pour le même thème, une valeur moyenne, une valeur basse (cartes banales, ou un peu abîmées) et une valeur maximale (cartes rares, en bon état, avec sujets pittoresques et personnages en gros plan). Le cadre de classement de la partie « sujets » est à la fois complexe et commode avec ses sous-chapitres et ses renvois. La partie géographique est une mine de renseignements, dont beaucoup viennent des usagers de ces catalogues. Toutefois, il faut préciser que ces argus ne sont pas cumulatifs, ce qui oblige les collectionneurs sérieux à les acheter toutes les années. Une recherche sur un thème rare ou difficile oblige à consulter plusieurs des volumes parus, parfois les six existant. Il en est ainsi par exemple pour les cartes postales concernant les « personnages folkloriques nommés », ou les temps héroïques de l'aviation. Le « Neudin » a pris du poids (éd. 1976 : 150 g ; éd. 1980 : 800 g) et devient peu maniable car trop lourd. Pour demeurer efficace, il devrait être scindé en deux tomes vendus séparément : partie thématique plus Artistes d'une part, partie géographique d'autre part. Certaines rubriques pourraient être supprimées, notamment la partie « cartes postales récentes ». Même les meilleures d'entre elles n'ont qu'un rapport très lointain avec celles de l'époque 1890-1920, auxquelles la phototypie confère une incomparable précision dans le détail. Pour finir, un mot sur la flambée des prix. Par exemple les « petits métiers avec voiturette à chien » valaient 60 F en 1976 et 400 F aujourd'hui. L'offre est très inférieure à la demande et de nombreuses cartes postales décrites dans ces volumes demeurent introuvables même en y mettant le prix.