entête
entête

Jean-E. Humblet

Comment se documenter, s'informer, critiquer, rédiger ?

manuel de l'étudiant et du chercheur

préf. de Jean-Marc Léger. - F. Nathan ; Bruxelles : Éd. Labor, 1978. - 183 p. ; 22 cm. - (Éducation 2000.) ISBN 2-8259-0044-3

par Pascale Arnou

Cet ouvrage est une « clé pour la documentation », un guide dans la démarche documentaire à l'usage des lycéens, enseignants et étudiants désireux de s'initier aux techniques modernes de l'information et de la documentation.

Dans un premier chapitre, l'auteur pose le problème de la « croissance exponentielle » de la documentation : la difficulté pour les chercheurs d'accéder à la masse sans cesse croissante des documents est d'autant plus grande qu'un problème linguistique se pose, et que l'information scientifique « vieillit » rapidement. La tâche de la documentation sera donc de « réunir, classer, sélectionner, diffuser et utiliser tous les genres d'information. C'est l'art et la science d'organiser et de manier l'information pour toutes les sciences et toutes les techniques ». On doit donc dans un premier temps distinguer « littérature primaire » et « littérature secondaire » (analyse de documents, ouvrages de références, bibliographies) permettant l'accès aux documents.

L'auteur passe ensuite en revue les différentes techniques de documentation : les principaux types de classification (CDU, Dewey, classification par descripteurs ou mots-clés), les méthodes de sélection des documents : fiches, cartes perforées ; les applications de l'informatique à la documentation : ordinateurs, microfiches et microfilms.

Une troisième partie est consacrée au fonctionnement des réseaux documentaires. L'accent est mis sur le projet de l'Unesco, Unisist, dont les objectifs sont résumés dans une étude sur la réalisation d'un système mondial d'information scientifique.

La documentation est inséparable d'une « critique des sources », que le documentaliste doit savoir interroger d'après différents critères : authenticité du témoignage, interprétation de celui-ci (ce qui pose également les problèmes d'authenticité, de sincérité, d'exactitude) critique de témoignages cinématographiques ou sonores.

Dans une cinquième partie, l'auteur recommande aux étudiants rigueur et méthode dans la présentation d'un travail scientifique ; hypothèses de travail et utilisation de modèles, méthodes de lecture et d'interviews sont successivement envisagés.

Le sixième et le septième chapitre sont consacrés respectivement aux descriptions des normes en documentation et des procédés de reproduction des documents : duplication, reprographie, xérographie.