entête
entête

Christian Lemaignan

Le Comportement des transmetteurs en information scientifique et technique

BNIST. - La Documentation française, 1978. - 128 p. ; 24 cm. ISBN 2-11-000233-6

par Yannick Valin

Quel comportement adoptent les transmetteurs de l'information scientifique et technique - documentalistes et informatistes - face aux utilisateurs ? De quelles capacités intellectuelles doivent-ils faire preuve ?

A ces questions, le psycho-sociologue Christian Lemaignan apporte une tentative de réponse. La méthodologie de l'enquête se fonde sur des interviews semi-directives, cherchant à apprécier le profil psychologique des transmetteurs selon leurs différents environnements, et sur une phase d'analyse de contenu lexico-sémantique. L'essai de typologie des tansmetteurs tient compte de leur centre d'appartenance, des techniques mises en œuvre ainsi que de leur comportement.

L'analyse, conduite selon un processus psychana-lytique de tendance lacanienne et traduite dans un discours écrit barthésien, ne manque pas d'attrait. Les transmetteurs établiraient avec les utilisateurs des relations réparties selon un schéma à trois flèches : religico-magique (incapacité d'aller vers l'utilisateur et attente d'une aide extérieure) ; sécurisation (de type hiérarchique - désir d'omnipotence - ou de type pédagogique - attitude ouverte) ; échange (reconnaissance de l'utilisateur vécu comme « partenaire-client »). Le foisonnement du style procure une réjouissante impression de vécu, à la vérité quelquefois crue, parfois difficilement crédible. Car aux prémices de l'enquête l'échantillon, selon la règle, est présenté : 24 services de documentation ont été visités, et 40 transmetteurs rencontrés sur les 6 ou 8 000 que compterait la France. Comment le tirage a-t-il été opéré ? Nous n'en savons rien. L'échantillon a-t-il été testé comme représentatif ? Il ne le semble pas. Force est de constater qu'un sondage ainsi opéré, avoisinant les 1 sur 200, est dépourvu de toute crédibilité scientifique. L'auteur avoue lui-même que les caractéristiques décelées doivent être considérées comme des hypothèses de travail.

Pourtant nous suivons une véritable démonstration, luxuriante, hasardée sinon hasardeuse, quelquefois aux frontières du mythe en ce qu'elle véhicule des poncifs centenaires, dont la persistance majoritaire étonne. Les documentalistes n'auraient donc pas évolué psychologiquement depuis le 19e siècle ? Seule une enquête quantitativement représentative pourrait le dire.

Ce petit livre sera lu pour la curiosité intellectuelle qui l'anime et qu'il transmet, pour son option originale et pour la perception à la virtuosité clinquante de la profession dont il témoigne. Il est vraiment regrettable que le manque de conscience scientifique de l'étude ne permette pas d'apprécier sans réticence le talent de l'auteur et son brio ; et il est à craindre qu'en dépit des précautions énoncées dans le corps du texte quelques-uns n'en tirent des conclusions hâtives.