entête
entête

J.A. Gruys

C. De Wolf

A Short title catalogue of books printed at Hoorn before 1701

a specimen of the STCN, with an... introduction of the Short-title catalogue Netherland

Nieuwkoop : B. De Graaf, 1979. - 125 p. : ill. ; 25 cm. - (Bibliotheca bibliographica neerlandica ; 12.) Index p. 101-117. - ISBN 90-6004-360-X : 65 fl.

par Albert Labarre

Nous avons récemment rendu compte 1 des règles destinées à la préparation d'un catalogue à titres courts des livres imprimés aux Pays-Bas depuis 1540 (terme des bibliographies de Nijhoff et Kronenberg) jusqu'en 1800. Ces règles sont reprises ici d'une façon plus ample en introduction d'un specimen de réalisation, constitué par le répertoire des livres imprimés à Hoorn avant 1701.

L'introduction donne un bref historique du projet de ce catalogue, en présente l'organisation, expose la méthode (bordereau à remplir, perspectives d'automatisation) et reprend les règles détaillées de catalogage, dont compte a déjà été rendu. Le choix restreint des bibliothèques examinées (sept, plus quatre autres accessoirement) surprend un peu. L'expérience du Répertoire chronologique des éditions parisiennes du XVIe siècle montre l'extrême dispersion des exemplaires et la nécessité d'avoir recours à de nombreuses bibliothèques pour repérer le maximum d'éditions. Il est possible que le cas des Pays-Bas soit différent, et que le désir d'un aboutissement rapide oblige à limiter les ambitions.

La production de Hoorn est peu abondante ; du moins est-elle typique dans sa diversité, ce qui justifie le choix qui a été fait. Après des débuts modestes vers 1580, l'imprimerie s'y établit définitivement une dizaine d'années plus tard. L'introduction donne des indications sur les principales dynasties d'imprimeurs et de libraires, et sur les ouvrages les plus caractéristiques publiés à Hoorn.

Les notices sont évidemment très sommaires. Elles n'en détaillent pas moins les signatures, mais ne donnent pas la pagination, souvent moins exacte, mais à laquelle se réfère le commun des chercheurs. Je me demande aussi si ce commun des chercheurs sera capable de comprendre les formules algébriques de ces signatures. Les notices sont au nombre de 352, plus 34 réparties en trois suppléments, si bien que la bibliographie n'occupe pas plus de place que l'introduction. Faut-il en conclure que la montagne a accouché d'une souris ? Non. D'abord, parce que l'introduction est suivie de sa traduction en néerlandais qui est quand même la langue du pays concerné. Surtout, il faut souligner qu'il ne s'agit ici que d'un specimen, alors que l'ensemble du catalogue est estimé à 100 000 entrées pour le XVIIe siècle et 200 000 pour le XVIIIe, en excluant les placards ! De telles perspectives rendent donc nécessaire la mise en œuvre de règles précises et appellent bien des notices sommaires.

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, septembre-octobre 1978, n° 1883.