entête
entête

Wolfenbütteler Barock-Nachrichten. Jahrg. I, 1974Wolfenbütteler Notizen zur Buchgeschichte. Jahrg. I, 1976.Wolfenbütteler Renaissance Mitteilungen Jahrg. I, 1977

Hambourg : E. Hauswedell. - 24 cm. ISSN 0340-6318, 0341-2253 et 0342-4340. Abonnement annuel (3 fascicules) : 40 DM pour chacun

par Albert Labarre

Fondée au XVIe siècle par le duc Julien de Brunswick, développée au XVIIe par le duc Auguste qui en est l'éponyme, illustrée par des bibliothécaires comme Leibniz et Lessing, la bibliothèque de Wolfenbüttel est universellement connue par l'ampleur et la richesse de ses collections. Il était normal qu'une telle bibliothèque ne se contente pas d'être un musée ou un dépôt de livres et de documents, mais que l'exploitation de ses ressources la transforme en un important centre de recherches, notamment dans le domaine qui s'étend de la Renaissance à l'Aufklärung.

Sous l'impulsion de son actif directeur, le Dr Paul Raabe, et avec l'aide du mécénat privé (fondation Volkswagen), les activités de recherche s'y sont singulièrement développées depuis 1974. Cela s'est manifesté par la multiplication des colloques, séminaires, conférences, expositions, etc., et par la création de plusieurs Arbeitskreise (groupes de travail) : dès 1972 sur la littérature allemande de l'époque baroque, le 22 mai 1975 sur l'histoire du livre, enfin le 2 juillet 1976 pour la recherche sur la Renaissance.

Outre l'édition occasionnelle d'actes de colloques, de conférences etc., chacune de ces institutions savantes tient le monde de la recherche au courant de ses travaux par la publication régulière d'une revue dont l'édition et la diffusion sont prises en charge par la maison Hauswedell de Hambourg. Chacune se présente sous la forme de trois fascicules par an, de 80 à 120 pages. La première, Wolfenbütteler Barock-Nachrichten, s'ouvre par quelques articles, généralement assez courts ; puis une importante bibliographie (565 notices en 1978) signale, d'une part des éditions de texte, des reprints et des recherches, d'autre part des recensions ; chaque fascicule se termine par des varia et par des nouvelles diverses. La seconde, Wolfenbütteler Notizen zur Buchgeschichte se présente selon un plan analogue mais, comme le titre le suggère, la bibliographie y occupe une place prépondérante ; elle porte sur l'histoire du livre dans les pays de langue allemande. Une première tranche de 3 722 notices, pour les trois premières années, est close par un triple index : auteurs d'ouvrages ou d'articles, auteurs de recensions, matières. Elle se compose aussi de deux parties : littérature de recherche (subdivisée selon un cadre méthodique) et recensions. La troisième revue, Wolfenbütteler Renaissance Mitteilungen se présente différemment, car elle ne comprend pas de dépouillement bibliographique. La bibliographie n'en est pourtant pas absente ; en effet, la première partie consiste en recensions d'ouvrages récents, suivies d'un dépouillement analytique de fascicules récents de revues consacrées à la Renaissance. Le reste est occupé par le compte rendu de recherches effectuées, par l'exposé de nouvelles recherches, par des varia et des nouvelles diverses.

Cette brève description montre comment ces trois revues peuvent être précieuses pour tenir au courant les chercheurs des disciplines concernées de ce qui se fait dans leurs domaines respectifs.