entête
entête

Les Arts

de 1800 à nos jours, littérature, peinture, musique, architecture, théâtre, cinéma, radio. Vol. 2

Lausanne : éd. 24 heures, 1978. - 335 p. : ill. ; 26 cm. - (Encyclopédie illustrée du pays de Vaud ; 7.) Index p. 309-330. - ISBN 2-8265-0022-8.

par Jacques Lethève

La Suisse francophone n'a pas toujours les chances qu'elle mérite. Comme le rayonnement de sa culture s'accomplit souvent par l'intermédiaire de la France, son caractère spécifique et son originalité s'en trouvent quelque peu affaiblis. Aussi ce volume d'une encyclopédie qui nous parvient de Lausanne, réclamet-il de notre part un intérêt attentif. Pouvons-nous dire pourtant à nos amis suisses qu'en réduisant leur champ d'investigation au seul Canton de Vaud -donc en excluant Genève, Fribourg, Neuchâtel, une partie du Valais -, ils ne satisfont que partiellement notre curiosité ? A cela, ils pourront nous répondre que la réussite visible de leur entreprise, que l'extension d'une publication qui comptera au moins neuf volumes pour aborder globalement la géographie, l'histoire et la vie culturelle, prouvent la vitalité et l'importance de ce petit territoire helvétique.

Le présent volume dont l'objet concerne uniquement « les arts de 1800 à nos jours », est en effet d'une particulière richesse. Les lettres s'y développent d'Alexandre Vinet à C.F. Ramuz et à Jacques Chessex, avec le soutien de revues et d'éditeurs de qualité reconnue. Les arts plastiques sont représentés par Steinlen, Eugène Grasset, Félix Valotton, Auberjonois ; la vie musicale par Jacques Dalcroze, Ernest Ansermet, Alfred Cortot ; le monde scientifique par le professeur Auguste Picard, l'homme du bathyscaphe. Encore ne donnons-nous là que les noms les plus connus d'hommes nés vaudois et dont une partie au moins de l'activité s'est exercée sur le sol natal. Car la vie intellectuelle de cette région a été souvent enrichie de l'extérieur par des étrangers amoureux de ce beau pays ou réfugiés involontaires. Ces derniers, pendant les deux premières guerres mondiales, ont favorisé un rayonnement tel que, par contraste, l'un des auteurs peut parler, assez curieusement, de « la Suisse artistique dépeuplée par la paix ». Mais c'est la présence, depuis deux cents ans, de personnalités aussi diverses que Mme de Staël, Sainte-Beuve, Mickiewicz, Romain Rolland, Dostoievski, Strawinsky, Charlie Chaplin, Simenon, Jean Anouilh, qui explique la naissance sur ce sol de quelques-unes des œuvres majeures des 19e et 20e siècles.

Aussi ne doit-on pas recommander cet ouvrage à ceux-là seuls qui s'intéressent à la vie helvétique. D'une excellente présentation, riche de photos, de cartes, de reproductions en couleurs, d'index 1, c'est là une somme qui, axée autour de la rive nord du Léman, nous apporte des renseignements variés et nous ouvre des perspectives nouvelles sur la création intellectuelle en Europe 2.

  1.  (retour)↑  Signalons seulement au responsable de l'index géographique que Paris n'est plus maintenant dans le département de la Seine.
  2.  (retour)↑  Parmi les nombreux auteurs de ce volume, se trouvent des conservateurs de bibliothèques : Louis-Daniel Perret et Jean-Pierre Clavel. A ce dernier, on doit un trop bref chapitre sur les bibliothèques vaudoises.