entête
entête

G. R. Crone

Maps and their makers

an introduction to the history of cartography

5th ed. - Folkestone, Kent : Dawson ; Hamden, CT : Archon books, 1978. - VI-152 p. : cartes ; 29 cm. ISBN 0-208-01724-0 : 10.00 £

par Lucie Lagarde

C'est avec l'autorité et l'expérience issues d'un commerce de longue durée avec la carte et spécialement la carte ancienne que M. Crone, conservateur honoraire de la Bibliothèque de la « Royal geographical society », et auteur de plusieurs études particulières sur les cartes anciennes, avait réalisé dès 1953 ce remarquable petit ouvrage sur l'histoire de la cartographie de l'Antiquité à nos jours. La 4e édition avait paru il y a dix ans. Pour cette 5e édition l'auteur a très soigneusement revu son texte et a rajouté dans chaque chapitre (excepté dans celui qui concerne les mappemondes catalanes du XIVe siècle, qui est resté inchangé) des paragraphes nouveaux qui tiennent compte des travaux publiés ces dernières années -entre autres dans le chapitre 6 au sujet de la fameuse carte controversée dite la Vinland map et d'Antilia. L'auteur a aussi complètement repensé et réécrit le chapitre consacré à la cartographie anglaise : en effet, dans la première édition, la contribution anglaise antérieure au XVIIIe s. était brossée très rapidement en une page. Le chapitre suivant a été dédoublé pour présenter d'une part la cartographie topographique moderne, et d'autre part mettre l'accent sur les atlas et les cartes thématiques dont le rôle s'est fortement amplifié depuis une vingtaine d'années. Enfin deux chapitres ont été ajoutés. L'un, le chapitre 8, concerne l'évolution des cartes et atlas hydrographiques du XVIe siècle jusqu'à l'époque moderne ; il est pourtant fâcheusement placé entre le chapitre 7 « la Cartographie topographique aux XVe et XVIe siècles », et le chapitre 9 consacré à Mercator et Ortelius, ce qui risque de désarçonner le lecteur non initié. Le second chapitre ajouté est celui qui traite de la cartographie contemporaine : l'auteur en a confié la rédaction à M. Frank George (« Royal institute of navigation »), qui explique les nouvelles techniques de cartographie faisant appel au radar (trilatération), aux photographies par satellites, et à l'automatisation qui remplace le dessin. Le format in-4° de cette nouvelle édition (la 1re était un petit in-16) a enfin permis d'inclure une illustration indispensable à la compréhension des documents ; le choix en était difficile, il est excellent. On regrette seulement que ce volume d'initiation si précis et si clair n'ait pas été étoffé davantage, afin de le transformer en un véritable manuel. L'auteur n'a sans doute pas voulu concurrencer le gros ouvrage classique du regretté R.A. Skelton (1964), pourtant épuisé depuis plusieurs années.