entête
entête

Education and large information systems

proceedings of the IFIP [Institut de formation et d'information permanente] working conference... organized by the technical committees for education TC 3 and for information systems TC 8

ed. by R.A. Buckingham... - Amsterdam; New York: North-Holland, 1977. - xv-197 p. ; 23 cm.

par Catherine Lermyte

Du 18 au 20 avril 1977 s'est tenue à La Haye une conférence de travail de l'IFIP consacrée aux problèmes de formation des spécialistes responsables des grands systèmes d'information. L'IFIP s'est toujours intéressé d'une façon active aux questions d'éducation, et avait notamment publié en 1974 un programme d'études international pour les conceptions de système d'information: ce « curriculum » essayait de résoudre au mieux le difficile problème de la formation d'individus venant d'horizons variés, ayant des intérêts professionnels différents dans un domaine dont l'intitulé est en général accepté, mais dont le contenu est fort mal défini. Les systèmes d'information recouvrant des disciplines aussi diverses que l'informatique et la gestion, peuvent être abordés de multiples façons. Pour l'IFIP trois impératifs régissent la mise en valeur satisfaisante des systèmes d'information : 1e la combinaison d'une formation théorique et de l'expérience pratique pour les concepteurs de systèmes ; 2e une connaissance convenable de toutes les techniques liées aux différentes disciplines ; 3e une appréciation correcte des possibilités, et des problèmes, de l'organisation où doit s'insérer le projet.

La Conférence, dont les travaux sont rapportés ici, reflète ce triple aspect du problème et a cherché à confronter les conceptions des spécialistes de la formation et celles des praticiens. La première question posée était celle du sens exact de « large information systems ». L'unanimité se fit assez vite pour estimer que ce n'était pas la taille mais plutôt la complexité des systèmes qui posait un problème, et notamment l'évolution de cette complexité interne. Le second terme, « education », fut ensuite développé: plusieurs spécialistes exposèrent comment a été conçue cette formation à l' « American Can company » dans le Connecticut, à l'IRIA en France, à IBM Europe et par l'intermédiaire des universités à Londres. En réponse, quelques utilisateurs exposèrent leurs propres vues du problème : le Directeur d'« AK 20 computer affairs » en Hollande estime que la formation est toujours en retard sur l'action et devrait s'attacher davantage à la pratique et un représentant du « Telecommunications systems strategy department » anglais analyse ce que fait et ce que devrait faire l'Université pour répondre aux besoins complexes d'une telle formation. Une discussion animée conclut ces débats et un programme d'études fut proposé. La formation de spécialistes et les problèmes complexes qu'elle soulève fut bien le centre d'intérêt de cette conférence. Deux autres thèmes furent encore abordés, mais ils ne sont pas sans rapports avec la formation : 1e quels systèmes dans l'avenir ? 2e les aspects humains, sociaux et organisationnels des grands systèmes d'information.