entête
entête

Bibliotherapy sourcebook

ed. by Rhea Joyce Rubin. - Phoenix, AZ : Oryx press ; London : Mansell, 1978. - XXI-393 p. ; 24 cm. - (A Neal-Schuman professional book.) Index p. 387-393. - ISBN 0-912700-04-1

par Joël Dor

Après Using bibliotherapy : guide to theory and pratice 1, R.J. Rubin présente, avec cet ouvrage, un second volet de sa brillante étude sur la « bibliothérapie » qui complète judicieusement le précédent puisqu'il en conforte, à la fois, l'esprit et la lettre. Organisé comme une véritable anthologie - la première du genre - cet ouvrage rassemble une pluralité de documents originaux (résultant de la participation de quarante deux auteurs) qui, non seulement, contribuent à soutenir la légitimité du principe directeur de la « bibliothérapie », soit l'incidence thérapeutique de la littérature, mais encore témoignent du caractère multidisciplinaire de sa portée, eu égard à la diversité des champs d'application où son dessein trouve à s'exercer.

Ce recueil d'études truffées de références bibliographiques, présente deux intérêts fondamentaux. Par son aspect d'excursus historique il introduit, d'abord, le lecteur à la connaissance des travaux les plus décisifs qui ont ponctué l'évolution de la « bibliothérapie », depuis le début du siècle jusqu'à nos jours. Comme tel, il en dévoile alors aussi bien l'enrichissement théorique que l'élaboration de sa pertinence pratique. Par la nature de ses témoignages multivariés, il apporte, ensuite, la preuve de l'incontestable fécondité des fondements de la « bibliothérapie » appliquée à des domaines d'expériences professionnelles fort divers. Comme tel, il constitue alors un instrument de référence indispensable tant à la formation qu'à l'information des médecins, psychologues, éducateurs, conseillers spécialisés et autres travailleurs sociaux, et, il va de soi, de tous les bibliothécaires.

L'ouvrage est structuré autour de quatre grands thèmes. Une première partie regroupe une série d'articles à vocation essentiellement historique. A ces « classiques » de la « bibliothérapie », fait suite un ensemble de textes plus spécifiquement recentrés autour des problèmes que pose l'articulation du projet bibliothérapeutique à certains corps de disciplines (psychiatrie, poésie, arts, éducation). Une troisième partie interpelle, à travers une série de textes circonstanciés, la question plus technique des rapports entretenus par la « bibliothérapie » avec les bibliothèques scientifiques et médicales. Enfin, le regroupement d'un certain nombre d'études étrangères (Suède, Canada, Afrique du Sud, Danemark, URSS) donne une assez bonne mesure de la diffusion et de l'implantation de la « bibliothérapie » au niveau international.

Quatre bibliographies spécialisées renforcent très utilement chacun de ces grands thèmes ; trois appendices sélectifs rassemblent une centaine d'indications bibliographiques sur la « bibliothérapie » ; enfin, un index, soit autant de références qui complètent avantageusement cet ouvrage dont on peut dire qu'il représente un instrument de travail et d'analyse fort précieux et particulièrement engageant pour le développement à venir de la « bibliothérapie ».

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, avril 1979, n° 716.