entête
entête

Jadwiga Czachowska

Roman Loth

Bibliografia i biblioteka w pracy polonisty

Wrocław : Zakład narodowy imienia Ossolińskich, 1977. - 324 p. : ill. ; 25 cm et errata. - (Vademecum polonisty).
Trad. du titre : La Bibliographie et la bibliothèque dans le travail du polonisant

par Louise Rapacka

Cet ouvrage s'adresse aux étudiants débutants de polonais en Pologne. Il a été conçu par les mêmes auteurs et dans la même collection que le Przewodnik polonisty 1, 1974 (Guide du polonisant, qui est une sorte de bibliographie des bibliographies destinée à des littéraires), à qui ce tome, sorti en 1977 seulement, devait servir d'introduction. Ce manuel didactique comprend 2 parties. La 1re, par Jadwiga Czachowska, bibliographe chevronnée, a pour titre : la bibliographie dans le travail du polonisant. On y trouve la définition et l'objet de cette discipline, la manière d'analyser un document, l'histoire des principes de la description bibliographique en Pologne et ses diverses applications (présentation des fiches détaillée, abrégée, d'un ouvrage moderne ou ancien, de revue ou d'article de périodiques, les classements, les index, les diverses catégories de bibliographies). L'auteur poursuit par une esquisse de l'histoire de la bibliographie en Pologne du 17e au 20e siècle et termine par un exposé minutieux sur les bibliographies nécessaires à l'étude de la littérature polonaise. La 2e partie, par Roman Loth, qui travaille aussi à l'Institut d'études littéraires de l'Académie polonaise des sciences, s'intitule : la bibliothèque, lieu de travail du polonisant. Elle est une sorte de manuel abrégé de bibliothéconomie à l'usage des lecteurs inexpérimentés. Après un survol de l'histoire des bibliothèques dans le monde et en Pologne, on précise quelles sont les catégories de bibliothèques et on cite celles qui sont utiles en Pologne aux polonisants. La structure interne d'une bibliothèque, les documents qu'on peut y trouver, les catalogues, sans oublier l'étude des vedettes et des principes de classement, sont ensuite présentés, ainsi que les revues publiées par les bibliothèques polonaises et les catalogues d'exposition. Un 2e chapitre encourage à organiser son travail, ce qui commence par le choix judicieux d'une bibliothèque ; l'étudiant devra d'abord prendre connaissance des règlements, ne pas crayonner les livres ; il saura faire des recherches bibliographiques grâce aux ouvrages de base qui lui sont expliqués, surtout polonais (bibliographies, catalogues, encyclopédies, dictionnaires de la langue polonaise, y compris ceux de citations, de rimes, de terminologie littéraire, de biographies, de pseudonymes, les tableaux synchroniques pour l'histoire et la littérature, les annuaires de professions et d'institutions, les mélanges, les calendriers, les grandes collections annotées). Puis le novice en histoire littéraire apprendra la façon d'établir la bibliographie d'un auteur. Des conseils pour prendre des notes de lecture, des indications sur l'organisation internationale de la documentation et des services que l'on peut demander à une bibliothèque dans ce domaine terminent cette partie. L'ouvrage comporte à la fin une bibliographie (où l'on peut déplorer l'absence d'un ouvrage remarquable destiné aux novices en bibliographie : Hleb-Koszańska (H.). - O bibliografii dla niewtajenniczonych. - Wroclaw, 1974), des tableaux (l'alphabet latin avec ou sans les signes diacritiques du polonais, le classement continu ou discontinu, la translittération des alphabets cyrilliques, la résolution des abréviations couramment employées dans les descriptions bibliographiques, des exemples de fiches telles qu'on les trouve dans les catalogues des bibliothèques polonaises avant 1976, la CDU avec la classe 80 développée, une liste de normes polonaises et surtout l'analyse de la Polska bibliografia literacka de 1944/45 à 1973). Suivent une liste des principales bibliothèques de Pologne avec leur adresse, malheureusement sans code postal, et enfin les index a) de noms et titres cités b) analytique qui renvoie entre autres aux définitions des termes techniques. Cet ouvrage, sans conteste fort utile à un étudiant de Pologne, pourra aussi être lu avec profit par un polonisant de France qui s'arrêtera avant tout sur le chapitre consacré p. 73-127 par J. Czachowska aux bibliographies polonaises particulièrement importantes pour les études littéraires (bibliographies rétrospectives et courantes, nationales ou uniquement consacrées à la littérature polonaise, avec l'indication du contenu et de la méthode suivie). Les explications données sur les renseignements que l'on peut tirer de la bibliographie d'Estreicher sont très claires. De grands services seront rendus par les tableaux des bibliographies littéraires courantes (souvent contenues dans les revues, p. 107-108) par celui des bibliographies des bibliographies (p. 126) et par celui de la Polska bibliografia literacka (p. 272-295), qui indique, année par année, les disciplines considérées - car elles ont varié -, les limites chronologiques, les critères de sélection, le classement, le genre de description bibliographique et l'index adoptés. La disposition de cet ouvrage en 2 parties est la cause de répétitions peu nombreuses dans la description des répertoires ; pour la démonstration du classement continu ou discontinu p. 253, un exemple peu heureux a été choisi : Abbot serait classé en des endroits différents selon que ses prénoms seraient ou non développés. Ce manuel pourrait étonner par certaines recommandations par trop élémentaires ; mais plusieurs étudiants l'ayant testé avec enthousiasme, il est hors de doute que ce guide remplit son but : il facilite sans rien laisser dans l'ombre les premiers pas dans les études et assure à ses lecteurs de solides bases de travail.

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, août 1976, n° 1961.