entête
entête

Bibliothèque interuniversitaire de Clermont-Ferrand. Section médecine, pharmacie, odontologie

Thèsindex dentaire

index alphabétique des sujets traités dans les thèses de sciences odontologiques et de chirurgie dentaire soutenues en France et dans certains pays de langue française : 1976-1977

établi par Gisèle Dufour et Raymond Perrin ; sous la dir. de Jacques Archimbaud,... - Clermont-Ferrand : Bibliothèque interuniversitaire, 1978. - ix-191 p. ; 29 cm. ISSN 0399-0656 : 105 FF

par Paul Roux-Fouillet

Le décès de Jacques Archimbaud est cruellement ressenti par tous ceux qui s'intéressent à la bibliographie biomédicale. Il a, par son exemple, montré que les conservateurs de bibliothèque étaient plus qualifiés et mieux placés que quiconque pour établir des sommes et des répertoires courants bibliographiques. La qualité, le caractère didactique et concret, la publication rapide des travaux qu'il a rédigés ou dirigés lui ont valu parmi les professeurs, les chercheurs, les « thésards » un prestige qui a rejailli sur toute la profession. Il a su également constituer autour de lui une équipe enthousiaste et efficace qui, souhaitons le, continuera son œuvre.

C'est cette équipe qui vient de publier un nouveau Thèsindex dentaire pour l'année 1976-1977 dû à Mme Gisèle Dufour, sous-bibliothécaire, sous la direction de M. Perrin, conservateur. Comme l'a écrit Jacques Archimbaud dans son introduction, ce répertoire prend exactement la suite de son prédécesseur, le Thèsindex 1975-1976 dont nous avions déjà donné le compte rendu 1.

Nous devons souligner, à nouveau, qu'un des intérêts essentiels de ces index des thèses d'odontologie comme des thèsindex médicaux tient à leur publication, l'année qui suit celle dont les thèses sont répertoriées. Pour faire connaître si rapidement un nombre aussi important (que l'on aimerait connaître) de thèses il faut bien entendu partir des titres, ce qui peut choquer les spécialistes rigoureux de nos savants catalogues alphabétiques de matières. Mais les indexeurs de thèses, comme d'articles scientifiques, savent bien que les éléments essentiels du sujet traité, dont le nombre même les embarrasse, se trouvent dans le titre. Le système utilisé s'éloigne beaucoup de l'index permuté et est un KWIC déjà très élaboré qui, tout en reconstituant pratiquement le titre, permet à l'usager de retrouver le mémoire là où il peut le chercher, suivant ses centres d'intérêt.

Par exemple, une thèse dont le titre doit être : Aspects virologiques et immunologiques des ulcérations de la cavité buccale, se trouve à : - Ulcération, cavité buccale, aspects virologiques et immunologiques.
- Cavité buccale, voir : Bouche.
- Bouche, ulcération, aspects virologiques et immunologiques.
- Virologie, ulcération, cavité buccale.
- Immunologie, ulcération, cavité buccale.

Et pour prendre un sujet plus familier, l'enfant qui suce son pouce se retrouve à :
- Pouce, succion, voir : Succion digitale.
- Succion digitale, persistance, enfant.
- Enfant, succion digitale, voir : Succion digitale. - Pédodontie, succion digitale, voir : Succion digitale.

L'élaboration d'un tel Thèsindex, loin d'être purement mécanique, réclame une grande ingéniosité et finalement beaucoup plus d'esprit de synthèse qu'il ne paraît à première vue, avec une réelle maîtrise de la discipline concernée. Son auteur, outre la satisfaction de faire œuvre utile, doit y trouver un réel intérêt.

  1.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, janvier 1978, n° 252.