entête
entête

Library acquisition policies and procedures

ed. by Elisabeth Futas. - Phœnix, AZ : Oryx press, 1977. - xL-406 p. ; 24 cm. - (A Neal-Schuman professional book.) Index p. 397-406. - ISBN 0-912700-02-5 : 12.50 £

par Alban Daumas-Flocia

Ce livre, basé sur les réponses reçues à un questionnaire envoyé à 3 600 bibliothèques des États-Unis et du Canada, veut être objectif et pratique avant tout. Il fait le point de la question, montre l'état des choses et permet ainsi aux bibliothécaires et aux éditeurs de comprendre quels sont les facteurs qui influencent la sélection des ouvrages et périodiques (et des documents non imprimés aussi) et pourquoi ils sont achetés.

Vingt-six réponses choisies comme étant les plus représentatives nous sont données en entier avec les commentaires qui les accompagnent. Par exemple pour la bibliothèque de l'Université de l'Iowa, la politique générale des acquisitions est largement définie (comme dans la plupart des cas) avec ses buts et ses limites : fournir d'abord aux enseignants et aux étudiants tout le matériel documentaire nécessaire pour les enseignements et les recherches en cours et leurs développements futurs, mais aussi proposer tout ce qui est indispensable pour les études et recherches personnelles. En conséquence, la bibliothèque doit être absolument informée des recherches qui vont être entreprises et des programmes des enseignements suffisamment à temps, ce qui nécessite sa présence dans toutes les instances qui décident des développements et plans des enseignements et recherches de l'Université. Cependant ici comme ailleurs, la politique des acquisitions doit tenir compte du fait que la bibliothèque fait partie d'un réseau, qu'elle est partie prenante dans un programme d'actions concertées et qu'elle dépend d'un système de prêt-interbibliothèques pour les documents peu usités. Enfin, certains principes de base sont affirmés : (et répétés ailleurs avec force) les achats doivent être conçus d'après les collections existantes, plutôt que d'après les lacunes, sinon il y aurait bientôt pour l'ensemble du pays une rapide détérioration des points forts. Notons encore que partout les publications en langue anglaise ont une haute priorité.

Le chapitre introductif qui fait la synthèse des réponses est extrêmement instructif pour nous, de même que ceux qui traitent de points particuliers : problèmes de place, formats spéciaux, dons, prêt-interbibliothèques, liberté des choix et censure. A noter enfin un index copieux, des appendices nombreux et une bibliographie sélectionnée de ce qui a paru sur les problèmes des acquisitions pendant les sept dernières années.