entête
entête

National inventory of library needs, 1975

resources needed for public and academic libraries and public school library : media centers : a study

submitted by Boyd Ladd. - Washington, DC : Government printing office, 1977. - xx-277 p. ; 27 cm. - (National commission on libraries and information science.) 3.60 $

par Jacquette Reboul

Cet ouvrage est un inventaire national des besoins des bibliothèques universitaires, publiques et scolaires pour l'année 1975 aux États-Unis. Il a été réalisé par un comité restreint pour la « Commission nationale des bibliothèques et des sciences de l'information », sous la direction de Boyd Ladd et de Garett Park. Il représente un aspect intéressant de la planification en matière de bibliothèques dans ce pays. Il renouvelle un inventaire antérieur réalisé en 1965, en lui apportant des dimensions nouvelles. En particulier, la notion de normes, variables aux États-Unis à cause de la multiplicité des États, donc peu maniable, tend à être remplacée par celle d'objectifs et de moyens.

De nombreux tableaux mettent en valeur les chiffres fournis et soulignent le développement considérable des bibliothèques américaines en 10 ans. On constate par exemple qu'en 1975, les 3 000 bibliothèques universitaires possèdaient 612 millions de volumes, disposaient d'un budget global de 1 billion de dollars, dont la moitié environ était affecté aux salaires du personnel, de 70 000 employés, professionnels ou non-professionnels, pour 10,2 millions d'étudiants et 372 000 enseignants, chercheurs et services publics concernés. Cette année-là, les acquisitions atteignaient 34 millions de volumes, outre la moitié de ce chiffre pour des documents non imprimés. L'horaire moyen d'ouverture souhaité par semaine était de 82 heures et les besoins estimés de 15 à plus de 50 % selon les établissements.

Ce rapport est intéressant par sa tentative de rationaliser l'évaluation des besoins des bibliothèques dans un contexte sous-politique. Il représente un excellent document de travail et peut inspirer des études de ce type dans d'autres pays. Une bibliographie, en fin de volume, permet au lecteur de compléter son information.