entête
entête

Association de l'École nationale supérieure de bibliothécaires

Voyage d'étude en Italie (31 mars-7 avril 1978)

Francine Masson

La réussite de ce voyage est due à l'aide agréable et efficace de nos collègues italiens et en particulier à celle du Pr Balsamo 1, enseignant à l'Université de Parme.

Bologne

Les deux premiers jours du séjour furent consacrés à la Foire du Livre pour enfants de Bologne.

La « Mostra degli illustratori » permettait à travers les travaux de 86 illustrateurs de 22 pays différents de faire un point sommaire des diverses tendances de l'illustration du livre pour enfants. Surréalisme, fantastique, hyperréalisme voisinaient avec des courants plus traditionnels. L'un des livres primés What's that mérite ainsi toute l'attention des bibliothécaires car il peut convenir aussi bien aux enfants voyants qu'aux mal voyants. A travers les stands de 571 éditeurs de 37 pays, on put, selon les cas, se réjouir ou bien se lamenter d'une certaine uniformisation des ouvrages : les impératifs économiques de la coédition imposent ces encyclopédies dont on ne sait trop à qui elles s'adressent mais comment regretter d'avoir la possibilité de voir un jour en France des albums japonais ou américains de très grande qualité. Au demeurant, pourquoi le cacher : deux jours pleins passés à regarder et feuilleter des livres pour enfants, si beaux soient-ils, amènent une certaine lassitude.

Des débats et rencontres avaient lieu dans le cadre de la Foire. Des difficultés de communications et l'établissement un peu tardif de certains programmes ne nous ont pas permis d'assister aux réunions organisées par des bibliothécaires.

Parme

Le lundi 3 avril, changement de décor. L'Université de Parme recevait notre groupe. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Parme est une ville ravissante, où reste encore vivace le souvenir de l'impératrice Marie-Louise.

Bibliothèque Palatine

Nous avons pu admirer dans l'énorme Palais des Farnèse : la Pilotta, la Bibliothèque Palatine, l'une des bibliothèques européennes les plus riches en manuscrits et imprimés hébraïques, grâce à l'abbé Rossi, éminent spécialiste de la typographie hébraïque. Le musée Bodoni, situé dans ce même palais, montre, d'une part, une fort belle rétrospective du manuscrit médiéval à l'imprimé contemporain et, d'autre part, les caractères fondus par Bodoni.

Après une visite de la cathédrale, du baptistère et du couvent Saint-Jean où nous avons admiré le décor élégant de la bibliothèque, un déjeuner aussi somptueux qu'amical nous réunissait avec quelques collègues italiens, qui furent au long de cette journée nos aimables ciceroni.

École de bibliothéconomie

Après avoir été accueilli par le Recteur de l'Université, notre groupe participa à une rencontre avec les élèves du cours de bibliothéconomie de l'Université de Parme, organisée par le Pr Balsamo. En effet, dans le cadre de l'Institut de paléographie de Parme, le Pr Balsamo dispense un cours de bibliothéconomie qui s'adresse à des étudiants ayant le niveau de la licence. Les cours suivis leur permettent de se présenter avec de meilleures chances aux concours de recrutement organisés par les bibliothèques.

Les questions posées ont montré que beaucoup de ces étudiants s'intéressaient surtout à la lecture publique et à l'intégration des bibliothèques dans les centres culturels.

Tous ont paru regretter qu'il n'existe pas en Italie l'équivalent de l'ENSB ou du moins que les cours de bibliothéconomie ne soient pas plus étoffés.

Modène

Le mardi 4 avril, notre groupe était reçu à Modène par le « Consorzio provinciale ». Le Directeur de la Bibliothèque Estense fut pour nous un guide attentif.

Bibliothèque Estense

Une belle exposition de manuscrits à peinture avait été préparée avec, surtout, de superbes livres d'heures de l'école de Ferrare. L'Estense conserve également l'une des plus grandes collections de manuscrits musicaux, mine inépuisable pour les musicologues, et aussi une très impressionnante collection d'autographes.

Outre ses collections anciennes et précieuses, l'Estense est aussi une bibliothèque d'Université : comme telle, elle est abonnée au service bibliographique national qui fournit, pour 350 000 lires par an, 5 fiches pour tous les titres recensés par la Bibliographie italienne : ce système a, hélas, un inconvénient : il s'écoule six mois entre la parution de l'annonce et la fourniture des fiches...

D'autre part, l'Estense est connectée au réseau bibliographique propre à la province.

Le « Centro provinciale di documentazione »

Ce centre provincial de documentation a été créé en 1974. Il comporte 3 sections :
I. les bibliothèques
2. l'histoire locale
3. le droit

La mission principale de la section bibliothèque est de fournir une assistance technique aux bibliothèques des petites villes de la région.

Pour ce faire, le centre met en place un catalogue unifié pour la province. La Bibliothèque Estense et le « Coordinamento » de Modène produisent les fichcs.

A partir d'octobre 1978, le centre de calcul de Modène fournira à toutes les bibliothèques qui en feront la demande des listings établis par Modène. A partir de là, ces bibliothèques pourront commander les fiches qui concernent leurs acquisitions. Le centre de calcul aura ainsi un catalogue de toutes les acquisitions avec leur localisation. Le coût du service ainsi rendu est estimé à 60 lires la fiche.

Actuellement le centre fonctionne sur des crédits de la région d'Émilie et la province de Modène. Il emploie 6 personnes.

Le « Coordinamento delle bibliotheche di quartiere del commune di Modena ».

La Bibliothèque Estense est une bibliothèque d'étude et de conservation. La commune de Modène n'a pas de bibliothèque de lecture publique centrale, car elle pratique sur une grande échelle la politique de la « déconcentration », tant pour les services sociaux que pour les équipements culturels.

De ce fait, Modène possède un réseau de 12 bibliothèques de quartier et de 17 bibliothèques suburbaines.

Le « Coordinamento » centralise les commandes des bibliothèques, catalogue et équipe les ouvrages, diffuse des catalogues collectifs.

Outre ce rôle de gestion de fonds d'ouvrages, le « Coordinamento » assure également la liaison avec les bibliothèques scolaires et les bibliothèques d'entreprise. Y travaillent 5 bibliothécaires à temps plein et deux employés. Les bibliothécaires des quartiers viennent aussi travailler au « Coordinamento ».

Cependant, les bibliothèques de quartier ont une grande autonomie. Elles sont gérées par les commissions de bibliothèques formées de membres élus par le conseil de quartier. Chaque bibliothèque de quartier a donc sa physionomie propre, suivant les désirs des lecteurs, l'une sera axée davantage sur le cinéma, l'autre sur la musique... La bibliothèque de San Cataldo que nous avons visitée, est installée au rez-de-chaussée d'un foyer de personnes âgées, avec une salle de cinéma, un laboratoire photo et des salles d'enregistrement.

En 1976, 30 855 lecteurs étaient inscrits dans l'ensemble des 12 bibliothèques de quartier pour une population totale de 175 480 habitants. Ces lecteurs ont emprunté 100 000 ouvrages sur un fonds total de 193 ooo ouvrages.

Les résultats peuvent paraître modestes mais il faut y ajouter : 30 conférences-débats sur des sujets divers, 14 spectacles de théâtre, 7 concerts, 4 expositions ou cours de formation photographique, 7 cycles de cinéma.

Les bibliothèques de quartier sont donc totalement intégrées dans le contexte culturel et les responsables des bibliothèques sont souvent responsables des autres activités.

L'information, recueillie au cours des visites, fut abondamment complétée pendant le déjeuner qui nous fut offert par la province de Modène.

Correggio

A environ 20 km de Modène, Correggio est un bourg de 20 000 habitants typique de la région émilienne.

La bibliothèque de Correggio est installée depuis 1783 dans un superbe palais du début du XVIe siècle où se fait sentir l'influence de l'architecte ferrarais Biago Rosseti.

Une restauration très intelligente du Palais a été menée dans l'optique d'une utilisation culturelle de l'édifice.

Une bibliothèque moderne, une discothèque, une vidéothèque ont été installées, ainsi qu'une salle d'exposition, les archives et la pinacothèque (en cours). Dans la mesure du possible, les salles anciennes ont été préservées avec les mobiliers anciens, mais les locaux ouverts au public sont clairs et très fonctionnels. La discothèque pratique seulement l'écoute sur place mais possède une collection complète des enregistrements des réunions et débats tenus à l'administration communale.

Il est vraiment remarquable de voir comment un centre culturel, centré autour d'une bibliothèque, a pu s'installer dans un Palais ancien et au cours de la visite on passe insensiblement des salles très modernes de la bibliothèque et de la discothèque à celles plus anciennes et solennelles des magasins et des archives.

L'administration du centre est faite par les utilisateurs, réunis en conseil.

Il est à noter aussi bien à Modène qu'à Correggio que les utilisateurs participent de très près à la gestion des biens culturels en général et des bibliothèques en particulier.

Les deux derniers jours en Italie ont été consacrés au simple tourisme : Ravenne et Bologne nous ont offert toutes leurs richesses.

Au terme de ce voyage, il convient de remercier nos collègues italiens poui leur accueil chaleureux et tout particulièrement le Pr Balsamo qui nous a permis aussi bien à Parme qu'à Modène de rencontrer à la fois des administrateurs et des bibliothécaires soucieux du développement des bibliothèques. Ce voyage d'étude qui ne négligea ni le tourisme, ni le shopping, ni la gastronomie, reste pour ses participants un merveilleux souvenir.

  1.  (retour)↑  M. Balsamo avait représenté l'Italie aux journées d'étude de l'AENSB de l'an dernier sur la formation professionnelle des bibliothécaires-documentalistes dans les pays de la Communauté européenne.