entête
entête

Certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire Session 1977

Épreuves d'admission

Jury pour l'admission

1. Bibliothèques publiques

Mme Bethery, BP Massy. Mlle Bibolet, BM Troyes. M. Breton, ENSB Paris. M. Briand, BCP Moselle. M. Carcano, BM Dijon. M. Cuzin, B. Ville de Paris. M. Didelot, BM Nancy. Mme Dureau, ENSB Lyon. Mme Fisseux, BCP Ain. Mlle Germanaud, BCP Dordogne. M. Hervé, BM Saint-Étienne. Mme Herzhaft, BCP Rhône. M. Herzhaft, ENSB Lyon. M. Lapalus, BM Mâcon. M. Martin, BM Lyon. M. Massuard, BM Cergy-Pontoise. Mme Merland, ENSB Lyon. M. Mironneau, BM Besançon. M. Taffarelli, ENSB Lyon. M. Vaucel, BCP Meurthe-et-Moselle.

2. Bibliothèques spécialisées

Mme Arnaud, BIU A (Bibliothèque de la Sorbonne). M. Bayle, ENSB Paris. Mme Borie, BIU Rennes. Mlle Boussion, CNRS Paris. Mlle Carpentier, Service des bibliothèques. Mme Gaillard, ENSB Paris. M. Gleyze, BIU Lyon. M. Greco, BN. M. Kériguy, ENSB Paris. M. Laissus, B. Museum. Mlle Laroze, BU Caen. Mme Lefrançois, BIU Lyon. Mme Leipp, BNU Strasbourg. M. Libes, ENSB Montpellier. Mme Nicq, BIU Montpellier. M. Popoff, BN. Mme Rambaud, BIU A (Bibliothèque Cujas). Mlle Traissac, BIU Bordeaux. Mlle Viard, B. Sainte-Geneviève. Mme Wagner, ENSB Lyon.

3. Bibliothèques d'établissements d'enseignement et bibliothèques pour la jeunesse.

Mlle Bernard, ENSB Lyon. M. Brethes, BCP Gers. Mlle Cevin, B. Clamart. Mme Gascuel, BP Massy. Mlle Jan, prof. d'Université Paris. Mlle Jullie, BM Mulhouse. Mlle Lecacheux, BM Caen. M. Ley, B. Ville de Paris. Mlle Marinet, BP Massy. Mlle Merlet, B. Clamart. M. Michalet, BM Lyon. M. Paillat, CDI Lycée Louis Armand Poitiers. M. Stéfani, BM Argenteuil. Mme Valabrega, B. Lycée Victor Duruy Paris.

4. Discothèques et bibliothèques musicales.

M. Bardet, BN. M. Guitart, BM Grenoble. M. Sanz, BP Massy. Mlle Stra, BP Massy. Mlle Wallon, BN Paris.

Rapports des jurys

I. Option : Bibliothèques publiques

Cette année encore plus que précédemment, une majorité de candidats se sont inscrits à l'option « Bibliothèques Publiques » : 337 sur 652.

313 se sont effectivement présentés; 36 n'ont pas obtenu la moyenne générale sur les 4 épreuves; 277 candidats ont été admis, soit 88,40 %. Parmi les admis, 46 (sur 57 inscrits) ont la maîtrise; 122 (sur 143) ont la licence; 32 (sur 40) ont le niveau du DEUG; 66 (sur 86) le baccalauréat et II (sur II inscrits) n'ont pas le baccalauréat et ont bénéficié d'une dérogation ou d'une équivalence.

a) La dissertation

« En vue de l'ouverture prochaine de votre bibliothèque municipale, vous présentez le dispositif qu'il vous paraît utile de mettre en œuvre pour faire connaître votre établissement à la population de la ville. »

La dissertation reste une épreuve traditionnellement difficile à laquelle les candidats, suivant leurs formations, paraissent très diversement préparés. En 1977, malgré la simplicité du sujet proposé, la qualité des devoirs change peu par rapport aux années précédentes : une forte proportion des copies (60 % au moins) n'atteint pas la moyenne. Seule une minorité (5 % environ) dépasse 15 sur 20.

Les bonnes copies font preuve d'esprit d'organisation et de synthèse et traitent le sujet demandé dans un langage correct.

La majorité des autres copies, dont les auteurs n'ont pas toujours suffisamment lu le sujet, témoignent d'un manque de méthode. La répétition de lieux communs, le ton évasif ou moralisateur, le vocabulaire approximatif et la ponctuation négligée desservent des propositions faites par des esprits souvent imaginatifs, voire originaux.

L'équilibre et le sens des réalités ne semblent pas être les caractères principaux des candidats jugés admissibles au CAFB

b) Épreuve d'analyse

Peu de candidats ont reçu des notes inférieures à la moyenne; mais rares également étaient les notes largement supérieures à celle-ci. Dans l'ensemble, les candidats semblent avoir bien compris la nature de l'épreuve et s'y être préparés selon un plan très précis. Mais ils ont pour la plupart manifesté l'incapacité de mener une discussion approfondie en prenant les ouvrages du programme pour point de départ. Notons aussi que bien peu nombreux étaient ceux qui avaient lu tous les livres proposés, ce qui pourtant ne représentait pas un effort bien considérable.

Il semble que le mode de préparation et le type de travail demandé (analyse rédigée, en particulier) donnent une facilité un peu trop grande aux candidats médiocres de se réfugier derrière des formules toutes faites et des données apprises par cœur. Dans ces conditions l'évaluation devient moins assurée et le jury plus facilement séduit par les personnalités qui se détachent de l'ensemble.

c) Épreuve de choix de livres

Comme les deux années précédentes, les candidats ont eu à tirer au sort deux sujets. Après avoir choisi immédiatement et définitivement un sujet devant les membres de leur jury, une heure de préparation leur était accordée, à l'aide des répertoires essentiels mis à leur disposition, ainsi que des catalogues d'éditeurs, fournis en abondance.

Si le choix du sujet ne donnait apparemment lieu à aucune hésitation, en revanche la préparation ne semblait pas toujours méthodique. La meilleure méthode n'est pas, en effet, celle de se précipiter sur l'inévitable Biblio ou le pourtant fort utile Catalogue de l'Édition française, un candidat mal averti pouvant se livrer à quelques méprises dignes des plus belles « perles » rencontrées les jours d'examen, mais qui ne font pas toujours sourire.

Faut-il le redire ? La préparation à cette épreuve pendant l'année nous a semblé fort inégale, selon les centres d'enseignement. Elle allait de l'inexistence avouée au bachotage impénitent. Les séances de travaux pratiques et les stages, non moins pratiques, devraient éviter pareils écueils.

Après un exposé de dix à douze minutes, un court entretien avec les membres du jury était accordé aux candidats. Souvent cet entretien leur était des plus favorables, palliant ainsi le manque d'entraînement à l'épreuve.

On ne le répétera jamais assez, cette épreuve ne consiste pas à « trouver » absolument n'importe quel livre (combien de fois n'avons-nous pas entendu ce mot : « J'ai trouvé. » Oui, mais quoi ?) ni à présenter dans le plus grand désordre une liste que le candidat voudrait exhaustive, sans avoir la moindre idée sur la nature de tel livre, l'esprit de telle collection. la personnalité de tel auteur.

Au contraire, comme nous le signalions déjà dans le rapport de l'an dernier, il s'agit bien d'un « choix », organisé, présentant les divers aspects de la question, et que les candidats ont tout loisir de justifier. Qu'ils se placent d'abord dans la perspective d'une politique d'achats, que l'exercice de leur métier leur imposera, pas toujours, certes, avec facilité.

Malgré ces regrets, les jurys ont attribué souvent d'assez bonnes notes, la moyenne générale par candidat se situant à 12,55 sur 20 et l'éventail des notes allant de 5 sur 20 à 18 sur 20, avec seulement 45 notes au-dessous de la moyenne, sur les 313 candidats qui se sont présentés à l'épreuve.

Une vingtaine de candidats, - il faut le souligner avec plaisir -, ont été particulièrement brillants, aussi bien dans leur exposé que dans l'entretien avec les membres du jury, sur des sujets aussi variés que la spéléologie, le cinéma italien, la mort, le surréalisme, l'Espagne après Franco...

d) Épreuve de livre contemporain

259 candidats ont choisi cette épreuve (234 ont obtenu la moyenne). La nature et le déroulement de l'épreuve de livre contemporain semblent désormais bien comprises par les candidats.

Concernant l'épreuve de catalogage-matières et l'indexation les candidats ont dans l'ensemble bien réussi; toutefois, trop souvent encore, les candidats confondent indexation matière et indexation systématique.

La description technique du livre reste insuffisante, le vocabulaire employé très imprécis : les candidats doivent faire une description du livre (broché, relié), des illustrations, du procédé d'impression, du type d'équipement possible (pelliculage plastique, reliure, etc...).

L'épreuve de bibliographie contemporaine a trouvé son point d'équilibre; toutefois le jury déplore :
- l'imprécision, le manque d'esprit synthétique et une absence de développement logique;
- des documents statistiques de l'édition généralement mal utilisés.

e) Épreuve de livre ancien

54 candidats ont choisi cette épreuve, tous ont obtenu la moyenne.

L'interrogation a consisté en deux parties :

I. Interrogation sur le catalogage d'un livre ancien.

2. Questions à partir du livre sur l'histoire du livre en général.

La première partie de l'interrogation est dans l'ensemble bien traitée : les candidats savent regarder attentivement un livre ancien, ils sont habitués à retrouver l'auteur qui ne figure pas au titre, grâce au privilège, préface, pièces liminaires. Ils savent remarquer les anomalies, livre incomplet, mal relié, etc... Ils rédigent de façon très satisfaisante, en abrégeant de façon raisonnable le titre, la fiche du livre proposé. Ils sont capables de citer les bibliographies qui les aideront à compléter et vérifier leur observation.

Par contre on souhaiterait que, outre cette formation très précise et très bonne qu'ils ont reçue, ils aient, par eux-mêmes, lu quelques manuels d'histoire du livre et puissent situer l'ouvrage qu'ils ont observé dans le cadre général de l'histoire de l'édition.

II. Option : Bibliothèques spécialisées et services de documentation

a) Épreuves écrites

Dissertation ou rapport sur l'organisation et la gestion des bibliothèques spécialisées : « Rédigez à l'intention du directeur de l'organisme dont dépend votre bibliothèque ou votre centre de documentation une note pour justifier et définir une enquête lancée auprès des utilisateurs et destinée à préciser leurs besoins et à améliorer les services rendus. »

Si, dans l'ensemble, le sujet a été bien compris, il n'en est pas moins regrettable de constater qu'un nombre important de candidats se sont crus obligés de faire montre de toutes leurs connaissances bibliothéconomiques, ce qui, ajouté à un plan, souvent défectueux lorsqu'il existait, alourdissait considérablement la copie. Le sujet précisait bien qu'il fallait rédiger une note destinée au directeur de l'organisme dont dépendait le centre de documentation. Or les vertus premières d'une note sont la clarté et la concision, seules capables de la rendre accessible à qui n'est pas forcément familier avec les problèmes qu'elle expose.

Nombre de candidats ont perdu un à deux points par la faute d'une orthographe plus que défaillante.

Note maximum = 16.

Note minumum = 4.

Note moyenne = 9,9.

Épreuve d'analyse et d'indexation d'un article en langue étrangère.

Pour l'article correspondant à la langue choisie par le candidat, celui-ci doit : rédiger la notice bibliographique; rédiger une analyse brève en français (environ 250 mots); indiquer l'indice (ou les indices) CDU et les vedettes pour le catalogue alphabétique de matières.

Allemand : KEUNE (H. G.), ROTHE (J.), HAGEN (H.). - Zur rechtlichen Beurteilung heterologer Insemination in der DDR.

Extrait de : Zentralblatt für Gynäkologie. Band 98 (1976). Heft 24; p. 1479-1482. Anglais : CARTON (Dana). - Teaching a foreign language in the adult education classroom.

Extrait de : The modern language journal. Vol. n° 60. Novembre 1976, n° 7; p. 363-368.

Espagnol : IBÁÑEZ MARTÍN (José A.). - El « vicio » de leer y el desarollo de la personalidad.

Extrait de : El libro español. Tome 20, n° 230. Février 1977; p. 53-55.

Italien : NOSENGO (Sandro). - Degradazione del territorio in Liguria.

Extrait de : Sapere. Volume 80. n° 797. Janvier-février 1977; p. 13-16.

Russe : GILJAROV (M. S.). - Biologija i buduscee celoveka.

Extrait de : Žurnal obščej biologii. Tome 36. n° I. Janvier-février 1975; p. 154-156.

Les copies reflètent dans leur ensemble une bonne connaissance et des langues étrangères et de la technique de l'analyse documentaire informative. Seuls certains devoirs, peu nombreux, trahissent une compréhension insuffisante de la langue conduisant à des contresens regrettables.

La rédaction des notices bibliographiques et des indices CDU n'appelle aucune remarque particulière. En revanche, comme cela a déjà été constaté lors des corrections précédentes, la rédaction des vedettes alphabétiques matière aboutit trop souvent à des vedettes systématiques.

Note maximum = 17,5.

Note minimum = 6.

Note moyenne = 10,5.

b) Épreuves orales

Épreuve d'analyse française :

Une fois encore, il convient d'attirer l'attention des candidats sur les dangers de l'analyse orale, qui ne doit pas être un commentaire du texte, mais obéit aux mêmes règles que l'analyse écrite, respect de la composition, concision et surtout précision. Le jury a déploré trop d'exposés approximatifs, déséquilibrés ou franchement inexacts. De plus, il a regretté la longueur de certains d'entre eux, qui se contentent de reprendre certaines phrases du texte, choisies parfois de façon contestable. Sans doute faudrait-il que les étudiants s'imposent une préparation à cette épreuve, comme ils le font, par exemple, pour l'analyse écrite.

Les réponses aux questions destinées à évaluer les connaissances et qui peuvent porter sur l'ensemble du programme, ont été le plus souvent, satisfaisantes. Quelques exceptions, cependant, prouvent que l'imagination et l'esprit d'à-propos ne peuvent suffire à remplacer les connaissances.

Les notes sont comprises entre 6 et 17. La moyenne est de 12,6.

Bibliograplaie :

Les épreuves de bibliographie se sont déroulées à la Bibliothèque Sainte-Geneviève, pour l'option sciences humaines, à la Bibliothèque administrative de la Ville de Paris, pour l'option sciences juridiques et économiques et à la Bibliothèque du Museum national d'histoire naturelle, pour l'option sciences exactes et naturelles.

L'ensemble des notes obtenues par les candidats permet de constater le bon niveau atteint par la plus grande partie de ceux-ci. Quelques lacunes ont été remarquées dans la culture générale, ce qui entraînait soit des méconnaissances de certains aspects d'un sujet, soit des ignorances graves par rapport à ce sujet (par exemple : Malraux n'a été considéré que comme homme de lettres). Certains candidats, de pareille façon ne pensent pas à utiliser les bibliographies de différentes disciplines. Ils orientent leurs recherches dans un domaine et n'en sortent pas. D'autres n'ont pas pensé à utiliser les bibliographies au programme du tronc commun, quand elles étaient nécessaires pour compléter leur recherche, et voyaient mal le lien entre bibliographies générales et bibliographies spécialisées. La connaissance des bibliographies générales semblait très théorique.

L'épreuve de méthodologie, presqu'obligatoirement positive, a été traitée avec plus ou moins de sérieux par les candidats. Les descriptions ont été quelquefois sommaires, quelquefois très minutieuses, et l'utilisation de l'ouvrage décrit n'a pas toujours été bien exposée.

Une fois encore est apparu le handicap, parfois très lourd, supporté par certains candidats éloignés de tout centre de formation et qui ont le plus grand mal à bénéficier d'une véritable préparation.

III. Option : Bibliothèques d'établissements d'enseignement et bibliothèques pour la jeunesse.

a) Dissertation ou rapport sur la littérature pour la jeunesse ou sur l'organisation et la gestion des bibliothèques :

Sujet 1 : « Pensez-vous que le responsable d'un centre de documentation et d'information d'un établissement secondaire doive être un « enseignant » ? »

Sujet 2 : « Vous êtes responsable d'une bibliothèque pour enfants et vous souhaitez recevoir des classes.

Rédigez la lettre circulaire que vous adresserez aux instituteurs des écoles de quartier pour les inviter à venir à la bibliothèque avec leurs élèves; vous précisez les objectifs que vous poursuivez, les ressources dont vous disposez et la manière dont peuvent être organisées ces « séances de bibliothèques ».

Sur 181 copies, 44 traitaient du premier sujet et 137 du deuxième.

Nous pouvons donc dire que les 3/4 des candidats à cette option se préparent plutôt à la gestion d'une bibliothèque enfantine qu'à exercer dans un C.D.I. - et comment s'en étonner losrque l'on sait le petit nombre de débouchés offerts dans les établissements scolaires ?

Il est probable que la majorité des candidats de l'option qui ont choisi de traiter le premier sujet étaient déjà enseignants ou bibliothécaires-documentalistes  1.

Si le premier sujet pouvait apparaître comme plus difficile sur le plan des idées à développer, le second a donné lieu à de très nombreuses maladresses sur le plan de la rédaction : les futurs bibliothécaires semblent avoir énormément de mal à trouver le ton juste dans les rapports soit avec les autorités dont ils dépendront, soit avec leurs collègues, soit avec les enseignants. C'est faire preuve d'un manque total de sens psychologique que d'écrire aux instituteurs « Il est regrettable que jusqu'à maintenant le corps enseignant ait ignoré la bibliothèque et ses ressources » ou « la bibliothèque est là pour pallier aux (sic!) carences de la famille, de l'enseignement, car il en a!) ». C'est faire preuve de beaucoup de naïveté ou de prétention que de se lancer dans des couplets lyriques « sur le rôle unique que joue la lecture sur l'imagination et la sensibilité des enfants » ou sur « ce métier passionnant qui demande un enthousiasme sans faille ».

Faut-il à nouveau rappeler qu'un bon devoir est structuré, qu'il traite le sujet et évite les verbiages hors de propos, qu'il est rédigé dans un style clair, sans fautes d'orthographe.

b) Épreuve de choix de livres

C'est une épreuve avant tout pratique, qui demande de se placer dans la situation concrète d'un problème à résoudre, et exige non un savoir encyclopédique, mais de la méthode, de la réflexion et surtout du simple bon sens.

Nous avons constaté, cette année encore, que les instruments bibliographiques (catalogue de livres d'Étrennes - Bulletins de la Joie par les Livres), au lieu d'aider les candidats dans leur choix, les desservent parfois, dans la mesure où ceux-ci les utilisent pour « trouver » un grand nombre de titres de livres, sans chercher à réfléchir à la question posée. Nous serons probablement amenés à limiter le nombre de titres à donner, ce qui éviterait de fastidieuses listes de livres, dont le choix n'est pas justifié, mais qui donne l'illusion au candidat d'avoir « su ».

La consultation du « catalogue des livres d'Étrennes » favorise en outre les candidats doués pour l'oral et qui parlent aisément d'ouvrages qu'ils ne connaissent pas; le jury apprécie plus ceux qui se sont préparés à cette épreuve en consultant un grand nombre d'ouvrages et qui ne parlent que de ceux qu'ils connaissent.

c) Épreuve d'analyse

Il serait souhaitable qu'on insiste, au cours de la formation, sur le fait que des données aussi simples que l'année d'édition, le pays d'origine, l'éditeur sont des éléments importants pour une meilleure appréhension des ouvrages. Rappelons aussi la nécessité d'analyser les livres en fonction des différentes catégories d'enfants, des différentes utilisations qu'ils peuvent en faire, etc.!

Il n'est pas sûr que tous les livres de la liste que les candidats avaient à lire, à la fois pour leur culture générale et comme éléments de comparaison, aient été lus par tous. Le jury se réserve la possibilité d'interroger sur les livres de cette liste ou de demander des comparaisons avec l'ouvrage qui est analysé.

Rappelons en outre que les candidats ont une épreuve de catalogage matière. Il semble que fort peu d'entre eux soient entraînés à ce travail qui demande une certaine expérience et surtout beaucoup de bon sens.

Liste d'admission

I. - Option : Bibliothèques spécialisées et services de documentation

Mlle Mireille Arminjon (A. Bien); Mme M. Josephe Balleyguier (Bien); Mme Chantal Balvay; Mlle Elisabeth Bender; Mlle Solange Bertin; Mlle Nadine Bloch (A. Bien); Mlle Jacqueline Boyer (A. Bien); Mme Jeanne-Marie Burlat (A. Bien); Mme Marie-France Cabanne; M. Alain Cassini; Mlle Chantal Chardiny (A. Bien); Mlle Anne-Marie Ciliotta (A. Bien); Mlle Martine Dagand (A. Bien); M. Henry Decaens (A. Bien); Mme Odile Demange (A. Bien); Mlle Brigitte Destruel; M. Bernard Detrez (A. Bien); Mme Sylvie Devers (Bien); Mlle Lise Durousseau; Mme Evelyne Eschbach; Mlle Marylène Gartner; Mlle Josette Goreux (A. Bien); Mlle Danièle Goulet (A. Bien); Mlle Madeleine Henin; Mme Annelise Horrenberger (A. Bien); Mme Anne Joubert; Mme Olga Joubert; M. Jean-Philippe Lamy (A. Bien); Mme Michèle Lancelin; Mlle Madeleine Laurens; Mlle Françoise Le Berre (A. Bien); Mlle Chantal Lemoine (A. Bien); Mme Monique Lenoir (A. Bien); Mlle Dominique Leroux (Bien); Mlle Annie Le Saux (A. Bien); Mlle Aline Locker (A. Bien); Mme Yveline Longuet (A. Bien); Mme Marie-Claude Lunazzi (A. Bien); M. Phoeum Mak (Bien); Mlle Michèle Menu; Mlle Christine Micholet (A. Bien); Mme Marie Migayrou; Mlle Chantal Morel; Mlle T. Nouaille-Degorce (A. Bien); Mme Marie Osorio; M. Jean Peres; Mme Françoise Planche (A. Bien); Mlle Myriam Plane (A. Bien); Mlle Françoise Prouvoyeur (A. Bien); M. J.-M. Pruvost-Beaurain (Bien); Mme Viviane Ralaivola ; Mme Andrée Rebroin; Mme Anastasie Rey; Mlle Marie-Claude Schehade; Mme Françoise Steffan (A. Bien); Mlle Marie-Noëlle Thiery; Mlle Annick Tillier (A. Bien); Mme Maryline Toutain; Mlle Odile Vedel (A. Bien); Mlle Laurence Veys sier; Mme Annie Vongsouthi ; Mme Odile Wallett; Mme Monique Wegrowe (Bien); Mlle Francine Willaime ; Mme Françoise Ziv (A. Bien).

II. - Option : Bibliothèques publiques

Mme Marie-Agnès Allart; Mme Marie-Claude Antoinat (A. Bien); Mme Marie-France Aron; Mme Monique Artero; M. Jean Aubin (A. Bien); Mlle Hélène Audouin (A. Bien); M. Gilles Auger (Bien); Mlle Françoise Ausbart; Mme Francine Bachelet (A. Bien); Mme Francine Barnebougle ; Mlle Tonina Battista; Mlle Nadine Batude (A. Bien); Mme Brigitte Beauchain; Mlle Catherine Benoit (Bien); Mlle Catherine Bernard; Mlle Elisabeth Bernard; Mlle Véronique Berthaut (A. Bien); Mme Nicole Bertini; Mlle Marie-Christine Bertrand; Mme Marie-Louise Bertrand (A. Bien); Mlle Sylvette Betard (A. Bien); Mme C. Betbeder-Matibet ; M. Max Blanchard (A. Bien); Mlle Marie-Thérèse Boireau (A. Bien); Mme Geneviève Boivin (A. Bien); Mme Véronique Bomel; Mme Josette Bonijol (A. Bien) ; M. Christian Bonnet (Bien) ; Mlle Marguerite Borel (A. Bien) ; M. Rémy Borel (A. Bien); Mme Sylviane Botzung; Mme Martine Boubaker (A. Bien); Mme Annie Bouchard (A. Bien); Mlle Yannick Boulet; Mme Christiane Bouvart (Bien); Mlle Yvette Brault (A. Bien); Mme Claire Brossel (A. Bien); M. Jean-Pierre Brown (A. Bien); Mlle Anne-Marie Bruyère (A. Bien); Mme Annie Bryas; Mlle Rose-Marie Buis (A. Bien); Mlle Marie-Christine Burnel (A. Bien); Mlle Claude Burnichon; Mme Claudette Buzon (A. Bien); Mme Claude Cabanes (Bien); Mlle Colette Caillard; Mme Paule Carayol; Mme Monique Carlier; Mme Josette Carre (A. Bien); Mme Martine Carrive (A. Bien); Mlle Marie-Claire Castor; Mme Martine Chambon (A. Bien); Mme Elisabeth Chandellier (A. Bien); Mlle Françoise Chaouat (A. Bien); Mme Marie-Christine Charlot; Mlle Josette Chauveau (A. Bien); Mlle Claudine Chauvier; M. Michel Chazottes; Mme Françoise Chessel; Mme Paule Chiche; Mme M. Cécile Chomard (A. Bien); M. Jean-Marie Choukroun (Bien); Mlle Marie-Flore Christol (Bien); Mlle Evelyne Clemencon ; Mme Jacqueline Clément (A. Bien); Mlle Irène Cohen (A. Bien); Mme Françoise Conil; Mme Claire Cornet (A. Bien); Mme de Couet de Lorry (Bien); Mme Marlène Couffignal (A. Bien); Mme Bernadette Coupechoux; Mme Odile Courau; Mme Monique Crequis (A. Bien); Mlle Catherine Crevesy; Mlle Éliane Croste; Mlle Christine Cumunel (A. Bien); Mme Joëlle Cusin (A. Bien); Mme Pascale Da Silva (A. Bien); Mme Dolorès Daumas (A. Bien); Mme Christiane Dayma; Mlle Annie Dechaux; Mme Claudine Degrutère (A. Bien); Mlle Soizick Delalande (A. Bien); Mlle Marie-Charlotte Delmas (Bien); Mme Nicole Demont (A. Bien); Mme Louise Derboule; Mme Dolorès Dobosz (A. Bien); M. Louis Doustin (A. Bien); Mlle Gisèle Duchateau (A. Bien); Mlle Isabelle Dussert (A. Bien); Mlle Françoise Duthoit (A. Bien); Mme Annie Escoda (A. Bien); Mlle Anne Estienne (A. Bien); M. Thomas Fage ; Mme Jacqueline Faure; M. Jean-Claude Faure (A. Bien); Mlle Michèle Faure; Mme Geneviève Foubert (A. Bien); Mlle Annie Fournier; M. Jean-René Fournier; Mme Régine Frappart-Beck; M. D. Frasson-Cochet (A. Bien); Mlle Dominique Gacoin; Mme Marie-Louise Garron (Bien); Mlle Anne Gaussens; Mme Gauthier-Darmancier ; Mlle Catherine Geldof (A. Bien); Mlle Christine Georges (A. Bien); M. Gaston Gerault (Bien); Mlle M.-Françoise Giorgi; M. Jean-Guy Girardet (Bien); Mlle Nicole Girardot (A. Bien); Mlle Liliane Giraudeau (A. Bien); M. Jean-Pierre Gleren; Mlle Gabrielle Goddard (Bien); Mlle Catherine Goupille (A. Bien); Mlle Christine Gressier (A. Bien); Mme M. Hélène Grollemund; Mlle Marie-Claude Guérin; Mme Aline Guihal (Bien); Mlle Françoise Guilbaud; Mlle Anne-Marie Guilland (A. Bien); Mme Nelly Guillaume (A. Bien); Mlle Anne-Marie Guyot (A. Bien); Mme Martine Haberer (A. Bien); Mlle Nicole Haselberger ; Mme Mary-Ange Henriquet (A. Bien); Mlle Catherine Hertzog; Mme Corinne Huillard; Mlle Hélène Jacobsen (Bien); Mme Jocelyne Jannot (A. Bien); Mme Annie Joucla (Bien); Mme Martine Jourdain -Krausz (A. Bien); Mme Martine Joyeux (A. Bien); Mlle Annie Jullien ; Mlle de Jullien de Villeneuve (A. Bien); Mlle Monique Kermel; Mlle Muriel Kern; Mme M.-Thérèse Laborderie (A. Bien); Mme Micheline Lacour (A. Bien); Mme Maryse Ladam (A. Bien); Mme Annick Laisne; Mme Dominique Lalande (A. Bien); Mme Danièle Lambert (A. Bien); Mme Michèle Langara (A. Bien); Mlle Isabelle Lanier; M. Jacques Laplace (A. Bien); Mlle Edmée Laporte (A. Bien); Mlle Éléonore Lara (A. Bien); Mlle Catherine Lardinois (Bien); Mlle Dominique Laurent; Mme Marie Laurentin (A. Bien); Mme Jeanne Lebled (A. Bien); Mlle Catherine Leclerc (A. Bien); Mlle Colette Lecomte; Mme Françoise Le Corre; M. Henri Lederer (Bien); Mlle Irène Ledermann; Mlle Elizabeth Lemière (A. Bien); Mlle Dominique Lemoine; Mme Marie-Madeleine Leopold (Bien); Mlle Christine Leorel (A. Bien); M. Jean-Pierre Lepage; Mlle Aline Le Seven; Mme Arlette Lessene (A. Bien); Mlle Claude Liberman (A. Bien); M. Frédéric Lions (A. Bien); Mme Elisabeth Livolant (A. Bien); Mme Dominique Livory (A. Bien); Mlle Brigitte Luche; Mlle Hélène Magnard (A. Bien); Mlle Anne Maillard; M. Alain Malan (A. Bien); Mlle Marion Mallein; Mlle Françoise Marrie; M. Michel Martin (Bien); Mme Michèle Martin (A. Bien); Mme Monique Martinez; Mme Françoise Marty; M. Christian Massault (A. Bien); M. Yves Mazoires; Mlle Evelyne Mazzola; Mlle M.-Christine Mehring; Mme Françoise Menil; Mlle Sylvie Mercier; Mlle Anne-Marie Merignargues; Mlle Michèle Meugniot; Mme Jacqueline Mignet (A. Bien); Mme Catherine Milcamps (Bien); Mlle Elisabeth Mitchell; Mlle Anne-Marie Molino; Mme Annick Monjaret; M. Jean-Louis Montarnal (Bien); Mlle Geneviève Montigny (A. Bien); Mme Hélène Moulin (Bien); Mme Annie Moullet; Mlle Nicole Moussard; Mlle Marie-C. Moustrou (A. Bien); Mlle Béatrice Muller; M. Roger Musnik (Bien); Mlle Marie-Thérèse Nicolaon; Mme Michelle Nouel; Mme Catherine Omont (A. Bien); Mme Monique Ortusi; Mlle Michèle Pagnoux; Mlle Dominique Paquet (A. Bien); Mlle Joëlle Pargade; Mlle Michelle Pastor (A. Bien); Mme Jacqueline de Pauw (A. Bien); Mlle Colette Peignon; Mme Martine Pellieux; Mlle Marie-Thérèse Peri; Mme Perrard Sylvie (A. Bien); Mlle Catherine Peuron (A. Bien); Mme Marie-Christine Peyr (A. Bien); Mlle Jocelyne Pidoux (A. Bien); Mme Josiane Pisicchio; Mme Anne Ploux; Mlle Annie Potier (Bien) ; Mlle Marie-Hélène Prades ; Mlle Aline Presumey (Bien); Mme Christine Prime (A. Bien); Mlle Françoise Privat; Mlle Sylviane Privat (A. Bien); Mlle Marie-Jeanne Quellet (A. Bien); Mme Marie-Aure Quidet (A. Bien); M. Jean-François Rabet (A. Bien); Mme Micheline Rauche (A. Bien); M. Alain Real ; Mme Frédérique Recorbet ; Mme Véronique Redor, épouse Chaumet (A. Bien); Mlle Angèle Renucci (A. Bien); Mlle Marie-Noëlle de Reyer; Mlle Dominique Reynier; Mlle Catherine Ribault; Mlle Marie-Hélène Richardot; Mme Liliane Robe; M. Gérard Robert (A. Bien); Mlle Dominique Roberti (A. Bien); Mme Colette Robillot (A. Bien); Mlle Catherine Rocher; Mme Jeanne de Rolland; M. Michel Rosenfeld; Mlle Denise Rouanet (A. Bien); Mlle Sylviane Runfola (A. Bien); Mlle Chantal Ruse (A. Bien); Mlle Anne Saglier (Bien); Mlle Françoise Samouel; Mme Lucile Sanchez; Mlle Catherine Sanctot (A. Bien); Mme Josiane Scipion (A. Bien); M. Antoine Sicot; M. Louis Skop; Mme Luce Slanoski; Mme Nicole Souchon (A. Bien); Mme Jeannine Soulie; Mme Marie-Thérèse Sumian (A. Bien); Mme Marie-France Sutel; Mme Catherine Taste (A. Bien); Mme Jacqueline Tavernier (A. Bien); Mme Agnès Tcherkachine ; Mme Katia Terrades (Bien); Mme Elisabeth Tessier (A. Bien); Mlle Isabelle Thenevin (Bien); Mme Colette Tigeot; Mme Tourvieille de Labrouhe; Mme Geneviève Truffier; M. Sylvain Vanderesse; Mlle Christine Van Hille (Bien); M. Gérard Vannet (Bien); Mlle Hélène Vassas; M. Christian Verge (A. Bien); Mlle Françoise Vergnas (A. Bien); Mme Anne-Marie Viard (A. Bien); Mme Marianne Vilain (A. Bien).

Candidats à titre étranger : M. Abdool Dauharry; Mlle Michèle Tan-Yan.

III. - Option : Bibliothèques d'établissements d'enseignement et bibliothèques pour la jeunesse

Mme Danièle Ackermann; Mme Marie-Thérèse Amourette; Mlle Muriel Apertet (A. Bien); Mlle Annie Auberlet (A. Bien); Mme Annie Aubert (Bien); Mlle Emmanuelle Avignon (T. Bien); Mme Anne-Marie Bahu; Mlle Monique Bappel; Mme Edith Barges (Bien); Mme Marie-Christine Bignon (A. Bien); Mme Anne-Marie Boffelli (A. Bien); Mme Brigitte Boissonnet; Mlle Geneviève Bordet (A. Bien); Mlle Sylviane Bosc (A. Bien); Mme Michèle Bourdin (A. Bien); Mlle Marie Boyer (A. Bien); Mme Mireille Bres; Mlle Sylvie Brette; Mme M.-C. Brice-Ouvrard (Bien); Mme M.-Madeleine Bruneau (A. Bien); Mme Paule Canguilhem (Bien); Mme Evelyne Cauvin (A. Bien); Mme Ghislaine Chateau (A. Bien); Mlle Brigitte Chatelain (A. Bien); Mlle Anne Chetcuti (Bien); Mlle Geneviève Clenet; Mme Marie-Yvonne Clero (A. Bien); Mme Catherine Colin (A. Bien); Mme M.-F. Collerie de Borely; Mme Chantal Connan (A. Bien); Mme Françoise Consolle; Mlle Coppens Annie (A. Bien); Mme Monique Crequis (A. Bien); Mme Danièle Croquette (A. Bien); Mme Nicole Dabernat; Mlle Jocelyne Da Costa ; Mlle Chantal Daurel (Bien); Mlle José-Anne Delignon (A. Bien); Mlle Marie-Odile Deroche (Bien); Mme Noëlle Dumaître; Mme Dominique Edmond; Mme Elisabeth Fabart (A. Bien); Mlle Dominique Faure; Mme Sylvie Feo; Mme Monique Feurich (Bien); Mme Christine Finel; Mme Joëlle Flamand (A. Bien); M. Gilles Fossat; Mme Michelle Foucher (A. Bien); Mlle Marie-Louise Fournier; Mlle Claude Frances (A. Bien); Mlle M. Elisabeth Gagneux (Bien); Mme B. Gallot-Lavallée (Bien); Mme Claire Garcia (A. Bien); Mlle Marie-France Garibbo (A. Bien); Mme Catherine Gauthier (A. Bien); Mme Brigitte Gey; Mlle Christine Gintrand; Mme Mireille Girault (Bien); Mme Geneviève Goudeau (A. Bien); Mlle Claire Grousset; Mlle Hélène Gual; Mme Rosine Hamel (Bien); Mme Isabelle Hayat; Mlle Agnès Hote; Mlle Elisabeth Hourcade (Bien); Mlle Bernadette Huet (A. Bien); Mme Anne Huynh; Mme Dominique Ivaldi (Bien); Mme Claude Jacquet; Mme Frédérique Jaillon (A. Bien); Mme Françoise Jouffroy; Mme Dominique Jourdan; Mme Evelyne Kandel; Mme M.-Louise Kraczkowski; Mlle Danielle Lafaye; M. Dominique Lahary (Bien); Mme Jocelyne Lancien (A. Bien); Mme Brigitte Lapinte; Mme Marie-Martine Larmet (A. Bien); Mlle Elisabeth Lasabatie (A. Bien); Mlle Carmen Latchoumy (A. Bien); Mme Éliane Lautie (A. Bien); Mme M.-F. Léger-Martin (Bien); Mme Martine Lenne (A. Bien); Mme Nicole Lionnet (Bien); Mme Françoise Madore (A. Bien); Mme Danièle Manoury; Mme Françoise Masson; Mme Marie-Claude Mathes; Mlle Marie-Hélène Maynard (A. Bien); Mlle Hélène Meurger; Mlle Marianne de Meyenbourg (Bien); Mlle Brigitte Missonnier (A. Bien); M. Jean-Paul Mongellaz (Bien); Mlle Françoise Morand; Mme M.-Françoise Morvan (A. Bien); Mme Marie-Jeanne Mouchet; M. Daniel Mougin (Bien); M. Michel Mouillet; Mme Claudette Munoz-Pons (Bien); Mme Catherine Navarro (Bien); M. Jean-Pierre Nouet; Mme Françoise Nutini; Mlle Anne Ohresser; Mlle Marianne Pardiac; Mlle Nicole Pedroli (Bien); Mme Béatrice Petit; Mme Nicolette Picheral (Bien); Mlle Isabelle Poirier; Mme Monique Pontault; Mme Françoise Pouget (A. Bien); Mme Marie-José Poulain (A. Bien); Mme Claire Presse (A. Bien); Mlle Privat épouse Bouquillard; Mme Anne Raymond (Bien); Mme Marie-Madeleine Reboul (A. Bien); M. Alain Regnault (A. Bien); Mlle Martine Renaudie (A. Bien); Mme Mireille Ricard (A. Bien); Mme Catherine Ride; Mme Anne-Marie Risbec; Mme Anita Rodes (Bien); Mme Sonia Rogoff; Mme Jacqueline Rossignol; Mlle Agnès Rouillard; Mlle Joëlle Rousseau (A. Bien); Mme Geneviève Savoye (Bien); Mme Danielle Schmitt (A. Bien); Mme Françoise Schuhler (Bien); Mlle Monique Sellier (A. Bien); Mlle Dominique Simon (Bien); Mme M.-Thérèse Stahl; Mme Josette Taillades (Bien); Mlle Nicole Tanays; Mme Martine Tessier (A. Bien); Mlle Éliane Teysseire; Mme Micheline Tordo (A. Bien); Mme Béatrice Toulemonde; Mme Edwige Touzeau (A. Bien); Mme Yolande Urien; Mlle Anne-Marie Valat (A. Bien); Mlle Françoise Valette; Mlle Geneviève Verger; Mme Jacqueline Vergnaud (Bien); Mme Annie Viala; Mme Andrée Vitton.

Candidate à titre étranger : Mme Silvia Enquin (Bien).

IV. - Option : Discothèques et bibliothèques musicales

Mme Catherine Alexandre (A. Bien); Mlle Danielle Bal (Bien); Mme Anne-Marie Bernard (Bien); Mme Colette Bernes (A. Bien); Mlle Caroline Billot (Bien); Mme Geneviève Boujida (A. Bien); Mlle Claire Boyer (A. Bien); Mme Paule Chiche (A. Bien); Mme Christine Dare (Bien); Mlle Geneviève Dubois (A. Bien); Mme Raymonde Fabre (Bien); Mlle Jacqueline Fleurus (A. Bien); Mlle Monique Fleurus (Bien); Mlle Chantal Fournier (A. Bien); Mlle Marie-Noëlle Gane (Bien); M. Patrick Gouello (A. Bien); M. Emmanuel Jouvin (A. Bien); Mlle Laurence Languin (A. Bien); Mme Arlette Larue (A. Bien); M. Yvon Le Strat (A. Bien); Mlle Dominique Machefert (A. Bien); Mme Martine Mathien-Enée (Bien); M. René Nicoud (A. Bien); Mlle Anne-Marie Nonnet (A. Bien); Mlle Marie-José Normand (Bien); Mlle Dominique Perol (A. Bien).

  1.  (retour)↑  Les statistiques indiquent en effet que 47 des inscrits et 35 des admis étaient enseignants.