entête
entête

Compte rendu de mission au Ouébec

7-14 octobre 1977

M. Merland, conservateur en chef chargé de la direction de l'École nationale supérieure de bibliothécaires et M. Herzhaft, conservateur, se sont rendus au Québec, au mois d'octobre dernier, en vue d'étudier la formation professionnelle des bibliothécaires québécois, notamment au sein de l'École de bibliothéconomie de l'Université de Montréal, et de voir comment cette formation s'insérait dans l'ensemble des bibliothèques de ce pays. Des divers entretiens et visites effectués, il ressort que la formation des « bibliothécaires professionnels » québécois est insérée dans une structure universitaire au niveau du 2e cycle (maîtrise). Dans cet enseignement, trois éléments positifs sont à retenir : - un corps professoral à plein temps assisté d'un certain nombre de chargés de cours et de conférenciers traitant des points particuliers du programme, - un programme qui suit de très près l'évolution de la profession, - une scolarité en deux ans permettant de tenir l'équilibre entre une formation commune de base (première année) et les spécialisations par options (deuxième année). Par ailleurs, il semble que l'insertion professionnelle des élèves sortant des écoles de bibliothéconomie de Montréal soit relativement satisfaisante. Par contre, en ce qui concerne la formation du personnel technicien (sous-bibliothécaire ou bibliotechnicien), il semblerait qu'il n'y ait pas - ou peu - de liaisons institutionnalisées entre l'enseignement supérieur et l'enseignement moyen ou technique. Enfin le projet de coopération franco-québécois déposé auprès de la Délégation aux relations universitaires internationales ayant été accepté, on peut augurer favorablement des perspectives dans ce domaine.