entête
entête

Colloque annuel du groupe slave et Est européen de la « Standing conference of National & University Libraries »

Le groupe slave et est-européen : Slavonic & east european group (SEEG) de la Standing Conference of National & university Libraries (SCONUL) a tenu son colloque annuel à Kingswood Hall, Royal Holloway College, Egham (Surrey) les 22 et 23 septembre 1975.

Pour célébrer le 10e anniversaire de l'existence du groupe, les bibliothécaires slavisants britanniques avaient très aimablement invité leurs collègues des autres pays européens. Les invitations, diffusées de façon un peu empirique, faute de contacts régulièrement établis, ont eu un réel succès : une dizaine de bibliothécaires venus de République fédérale allemande et de France étaient présents à Kingswood Hall. Mlle de Vigan et Mme Avril (Bibliothèque Nationale), Mme Armand (Bibliothèque du Centre de documentation sur l'URSS), Mlle de Bonnières (Bibliothèque de l'Institut national des langues et civilisations orientales) représentaient la France.

Au programme de ce colloque figuraient des conférences :
- M. R. Christophers a traité des problèmes de translittération des caractères cyrilliques en Grande-Bretagne. L'on souhaite que la « British Library », dont l'influence sera décisive et dont les services utilisent encore diverses transcriptions, adopte la translittération BS 2979.
- M. G. F. Cushing a présenté un exposé sur la langue, la littérature et les bibliographies des peuples finno-ougriens d'URSS (vopul, ostyak, lapon, komi, votyak, mari, mordve).
- M. Simmons a évoqué ses Souvenirs sur quelques savants et bibliographes soviétiques qu'il avait personnellement connus : P. N. Berkov, A. S. Zërnova, E. I. Kacprzak, N. P. Kiselëv, V. S. Ljublinskij.

Une proposition de création de centre de bibliographie slave et est-européenne à la « British Library » a été formulée dans une lettre de M. T. M. Bowyer bibliothécaire de « Queen Mary College » de l'Université de Londres (Lettre distribuée aux participants du colloque).

Le projet de réunion des bibliographies slavistiques annuelles de Grande-Bretagne, République fédérale allemande et France a également été évoqué.

M. G. Walker a dirigé une discussion sur l'information des chercheurs et les besoins des bibliothèques dans le domaine des études slaves en Grande-Bretagne. Il s'agissait de définir les sujets et le genre de matériel les plus recherchés, les domaines dans lesquels les fonds britanniques pouvaient être de préférence enrichis et d'apprécier l'utilisation du matériel bibliographique. Le problème du prêt des ouvrages de référence a été discuté, ainsi que celui de la coordination des acquisitions; les participants se sont trouvés d'accord sur un équilibre à maintenir entre les impératifs de la coordination et le désir de chacun de servir sa propre bibliothèque; la question a été posée de savoir s'il ne faudrait pas une spécialisation des universités elles-mêmes.

Un programme spécial de visites de bibliothèques a été organisé pour les hôtes étrangers.

D'une part diverses bibliothèques sans relation avec la slavistique : « University of London depository Library » à Egham (dépôt de livres pour la Bibliothèque de l'Université de Londres), « All souls College» et « Codrington library à Oxford, et Bibliothèque de la « School of Oriental & African studies » à Londres.

D'autre part un groupe de bibliothèques comportant une section slave : Service slave de la Bibliothèque Bodleienne (sciences sociales, économie, politique...), Bibliothèque de la « Taylor institution » (langues et littératures slaves), et bibliothèque de « St Antonys College » à Oxford; à Londres, « British Library » et Bibliothèque de la School of Slavonic & East European studies » de l'Université de Londres (Langues, littérature et histoire de l'Europe orientale).