entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques interuniversitaires et d'université.

Bibliothèque universitaire de La Réunion

Exposition sur le Sionisme et sa condamnation par l'Organisation des nations-unies. - Du 2 au 19 décembre 1975, la Bibliothèque universitaire du Chaudron a présenté au public une exposition sur le sionisme et sa condamnation par l'ONU. Le choix des ouvrages et des documents, leur présentation, était l'œuvre des stagiaires préparant le certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire.

Le directeur de la bibliothèque, M. Roda, qui a choisi le thème de l'exposition, a voulu montrer aux stagiaires comment une bibliothèque peut exploiter l'actualité internationale pour mettre en valeur ses collections et souligner à l'intention du public que l'actualité la plus brûlante qui alimente les mass media (journaux, radio, télévision), peut être l'objet d'une réflexion secondaire profonde faisant appel au livre et aux bibliothèques qui seules rassemblent suffisamment de documents. Dans le cas présent, tandis que les libraires ne peuvent offrir au public qu'une dizaine de titres se rapportant à la question, les bibliothèques universitaire et départementale peuvent en rassembler plus de cent.

En prolongement de l'exposition que FR3 a présentée au public, le 9 décembre 1975 une interview de M. Zarka, doyen de la Faculté d'économie appliquée d'Aix-en-Provence et sioniste convaincu, permit d'approfondir la question. Un débat fut également organisé avec les étudiants.

Bibliothèques municipales.

Bagnols-sur-Cèze (Gard).

Exposition Rivarol. - La Bibliothèque municipale de Bagnols-sur-Cèze a présenté au cours du mois de novembre 1975, une exposition consacrée à Antoine de Rivarol, le plus illustre sans doute des enfants de Bagnols. Né en 1754 d'un père aubergiste à l'enseigne des Trois Pigeons - dont le bâtiment subsiste encore aujourd'hui - Antoine de Rivarol quitta tout jeune sa ville natale pour Avignon d'abord, où il resta quelques années au séminaire Sainte-Garde, puis pour Paris où, en rupture de surplis, il conquit très vite par son esprit et son talent de causeur, le public des salons. Ayant eu le bonheur de plaire à d'Alembert, et aidé par un physique séduisant, une voix mélodieuse, une conversation brillante, il se lia avec Buffon et Voltaire. Décidant alors de mettre sur le papier ses nombreuses idées, il entra dans le monde des lettres par une traduction de « l'Enfer » de Dante, puis surtout par son Discours sur l'universalité de la langue française, qui lui valut en 1784 le Premier prix de l'Académie de Berlin.

Plus tard, sa notoriété s'accrut avec ses articles dans le Mercure Français, puis avec le Petit Almanach des grands hommes, en 1787, enfin par diverses publications à caractère politique, qui lui valurent malheureusement l'inimitié de Danton et des Cordeliers et par suite l'exil à Bruxelles d'abord, puis à Londres et à Hambourg. Enfin, alors qu'il s'attaquait à un dictionnaire de la langue française et s'apprêtait à revenir en France sous le Consulat, il mourut brutalement à Berlin en avril 180I, regrettant avec mélancolie son pays de soleil.

La Bibliothèque municipale de Bagnols-sur-Cèze détient une grande quantité de documents autographes, lettres de Rivarol ou adressées à lui, généalogie de sa famille - d'origine italienne - livres ayant appartenu à l'écrivain ou à son frère Claude-François (qui s'essaya lui aussi, mais sans grand bonheur, à la littérature) portraits, gravures, documents manifestes de l'esprit de Rivarol et de sa clairvoyance en littérature comme en politique. Riche patrimoine appartenant à ses propres archives, la bibliothèque municipale se devait de présenter au public ces différentes pièces qui ont attiré, dans l'historique Hôtel Mallet, un public de connaisseurs.

Bourges  2 (Cher).

Exposition : La Caricature et la presse en France, 1848-1914. - La caricature, la « charge », est un dessin, une gravure, visant plus l'expression vigoureuse que la beauté; elle cherche à indigner ou à faire rire, en particulier dans le domaine politique. Elle ne saurait donc se passer de la presse. De nombreux artistes, d'ailleurs, se sont fait la main dans la presse satirique. Les collections de la Bibliothèque municipale de Bourges sont assez fragmentaires en ce qui concerne la presse de caricature. Toutefois, grâce surtout à des acquisitions récentes, un choix intéressant de journaux satiriques, allant de 1848, à 1914, a pu être présenté de décembre 1975 à février 1976 dans le salon d'accueil, la galerie et la salle de lecture de la bibliothèque municipale.

Principaux périodiques exposés : le Journal pour rire (1848-1849); puis l'opposition au Second Empire, avec la Lune (1865 à 1868), et l'Eclipse. Le combat politique continue dans les premières années de la IIIe République, avec les Contemporains, les Hommes d'aujourd'hui, le Trombinoscope. Autour de 1900, le Rire, plus léger, s'oriente vers la satire des moeurs, sans négliger toutefois la politique. L'Assiette au beurre, de tendance anarchiste, se distingue par sa virulence.

Principaux artistes qui collaborèrent à ces publications : Gustave Doré, Bertall (Journal pour rire) ; André Gill (Lune, Eclipse, et.); enfin, dans le Rire une pléiade de noms illustres : Toulouse-Lautrec, Faivre, Caran d'Ache Forain, Steinlen, Willette, Robida, Benjamin Rabier; Jossot et le Berrichon, Bernard Naudin collaborèrent à l'Assiette au beurre.

Une vitrine était consacrée à deux modestes publications berruyères : Tom Pouce, journal de toutes les couleurs (1846) et le Caquésiau (1954-1956).

Buzet-sur-Baïse (Lot-et-Garonne).

Inauguration de la bibliothèque municipale. - Le 20 avril 1975, M. le Préfet de Lot-et-Garonne a inauguré la nouvelle Bibliothèque municipale de Buzet-sur-Baïse, entouré de M. Ruffe, député, de M. Mayerus, maire, et des responsables de la bibliothèque.

M. le Préfet a visité les installations nouvellement mises à la disposition de la bibliothèque, auparavant installée dans un local fort exigu et relativement peu agréable. Plus vastes, ces installations sont aussi plus accueillantes : larges baies vitrées, murs clairs sur lesquels se détachent quelques « posters » de couleurs.

Le fonds de la bibliothèque municipale est actuellement de 1 300 livres, complété par l'apport d'environ 300 ouvrages déposés par la Bibliothèque centrale de prêt de Lot-et-Garonne, deux à trois fois par an. Un coin « lecture », a été aménagé pour ceux qui désirent parcourir certains ouvrages avant de fixer leur choix. Le service de la bibliothèque (ouverte deux fois par semaine durant 9 mois et une seule fois l'été) est assuré par quatre personnes.

Créteil (Val-de-Marne).

Ouverture de la bibliothèque du Club de Créteil. - Le 15 novembre 1975, M. Mazeaud, secrétaire d'État à la jeunesse et aux sports, inaugurait le Club de Créteil en présence de M. Lucien Lanier, préfet de la Région parisienne, de M. Nungesser président du Conseil général du Val-de-Marne, de M. Jean Vaudeville, préfet du Val-de-Marne, du général Pierre Billotte, député-maire de Créteil, de M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, et de nombreuses personnalités. Le Club, installé au coeur du quartier de la Croix des Mèches, (premier quartier habité du nouveau Créteil) est un équipement intégré qui regroupe un secteur social, un secteur culturel, et un secteur sportif.

La bibliothèque est située au rez-de-chaussée de l'immeuble. On y accède en traversant un hall d'accueil, où des expositions se succèdent régulièrement. La bibliothèque est une salle de zoo m2 de surface. 6 ooo ouvrages et une trentaine de périodiques en constituent le fonds initial.

La bibliothèque est étroitement intégrée aux activités du Club. Les jeunes de deux groupes scolaires primaires et d'une école maternelle utiliseront ces installations à plusieurs titres : gymnase et salles polyvalentes pour le sport, ateliers dans le cadre du tiers temps pédagogique, et bibliothèque.

Limoges (Haute-Vienne).

Exposition occitane. - Du 15 octobre au 15 décembre 1975, s'est tenue dans la galerie de la Bibliothèque municipale de Limoges, une exposition occitane organisée à l'initiative du Cercle limousin d'études occitanes et d'action populaire. Cette exposition retraçait l'histoire de la langue et de la culture occitanes, illustrée par de nombreux documents. La bibliothèque municipale avait prêté quelques manuscrits, en particulier des « Registres consulaires » faisant partie des archives communales de la Ville de Limoges et rédigés en limousin, un dictionnaire de langue limousine du XVIIIe siècle. Cette exposition sur un sujet aussi actuel remporta un grand succès auprès des lecteurs de la Bibliothèque municipale de Limoges.

Mazamet (Tarn).

Ouverture d'une salle d'animation. - Une salle d'animation pour les enfants a été ouverte en 1975. Encore sommairement aménagée, elle a toutefois rendu possible les premières activités liées au livre : heure du conte, activités graphiques, picturales ou dramatiques suivant le conte, invitation d'un comédien venu jouer le personnage d'un album, etc.

Exposition de Livres de nature. Connaissance et protection. - Du 6 décembre 1974 au 6 janvier 1975 a été organisée une présentation de livres de nature. L'exposition s'ouvrait sur de beaux livres de photographies documentaires. Leur succédaient des ouvrages présentés selon l'ordre suivant : I. connaissance de la flore; 2. connaisance de la faune; 3. étude de trois milieux naturels : mer, montagne, étang; 4. initiation à l'écologie (qu'est-ce que l'écologie, la biosphère, une niche écologique, une chaîne alimentaire, etc.); 5. pollutions et destructions de la nature par l'homme; 6. étude d'un élément de la biosphère : l'eau; 7. art et nature.

Pour illustrer cette présentation d'ouvrages et rendre aussi clairs que possible les sujets abordés, avaient été utilisées les planches d'un herbier, des photographies et des affiches de l'ancien Ministère de l'Environnement. Cette exposition s'adressait à un vaste public puisqu'on y trouvait aussi bien des albums pour enfants que des livres scientifiques de bon niveau. Bien accueillie par la presse locale, elle a suscité diverses activités : articles sur les livres d'écologie dans le Journal des bibliothèques du Tarn ; visites commentées de classes et étude d'un document par petits groupes; questionnaire mis au point par un professeur et distribué à ses élèves sur les notions fondamentales d'écologie (Toutes les réponses à ce questionnaire pouvaient être trouvées en consultant les documents présentés); affichage à la suite de l'exposition de quelques travaux remarquables des élèves des CES de la ville et circulation des panneaux ainsi réalisés dans les établissements secondaires.

Cette exposition a plus particulièrement touché un public jeune et la qualité des travaux des enfants a témoigné de l'intérêt porté à un tel sujet.

Exposition sur les Indiens d'Amérique du Nord. - Construite à partir de textes extraits de livres de la bibliothèque et de photographies remarquables du Musée de l'Homme à Paris, cette exposition organisée en juin 1975 présentait l'histoire de la colonisation du continent nord-américain par les Indiens puis l'arrivée des Européens (premiers contacts, combats, génocide, réserves et fuite vers l'ouest), la vie traditionnelle indienne (habitats, nourritures, outils, vêtements, etc. vie sociale, religieuse, art), la situation actuelle des Indiens (intégrations réussies à la vie américaine, difficultés de la survie dans les réserves, pauvreté, racisme, problème de la perte d'une identité culturelle indienne, revendications des nouveaux militants indiens).

Quelques classes ont effectué des visites guidées de cette exposition et l'occasion leur fut ainsi donnée d'approcher une culture dite « primitive » en dépassant les clichés caricaturaux. Les documents ont ensuite été rassemblés en un dossier utilisable par les classes.

Mende (Lozère).

Exposition : Mille ans de littérature occitane. - Durant le mois de septembre et jusqu'à la mi-octobre 1975, la Bibliothèque municipale de Mende a présenté l'exposition Mille ans de littérature occitane. Cette rétrospective a été réalisée par le Centre international de documentation occitane de Béziers et sa venue à Mende est due à l'initiative de l'Association des amis de la bibliothèque municipale qui, ne pouvant supporter seule le poids de cette manifestation, a su se faire aider financièrement par de nombreuses associations locales.

Le Parc des Cévennes et la Bibliothèque centrale de prêt de la Lozère ont contribué techniquement à sa mise en place et à son bon déroulement. Le Pr Camproux de l'Université de Montpellier, spécialiste de la littérature occitane, est venu inaugurer cette exposition. et participer à une soirée-débat, où les participants furent nombreux et intéressés.

Cette exposition sur un sujet cher aux Lozériens a reçu un grand nombre de visiteurs non seulement de Mende mais de toute la Lozère ainsi que de quatorze classes venues sous la conduite de leurs professeurs.

Menton (Alpes-Maritimes).

Animation culturelle à la bibliothèque municipale. - Depuis que la Bibliothèque municipale de Menton a eu le privilège de recevoir en donation la bibliothèque de travail du regretté Pr Jean Pommier, membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France 3, l'habitude veut qu'une présentation détaillée de ce très riche fonds soit annuellement effectuée, à l'intention des lecteurs (dont nombre d'hivernants) et de la « Société des amis des lettre et des arts de Menton ».

Le 12 décembre 1975, la conférence prononcée en présence de M. le Recteur G. Mayer, maire-adjoint, par M. Jean-Marie Borel, conservateur, attira l'attention des assistants sur un sujet cher aux spécialistes de la littérature du XIXe siècle : « Un amour romantique : Sand-Musset » (Le drame de Venise, la fameuse liaison, née en 1833 d'une collaboration littéraire à la Revue des Deux-Mondes que dirigeait alors François Buloz).

Pour parcourir le long cheminement de ces amours tumultueuses, le conférencier avait consulté un ensemble d'oeuvres critiques et d'analyses appartenant au Fonds J. Pommier : A. Maurois, Casimir Carrère, Jean Pommier pour la version « sandiste » des faits, Maurice Allem, Philippe Van Tieghem, André Villiers, Paul de Musset pour la version mussetiste.

Toute la documentation rassemblée constitua le fonds d'une exposition qui fut présentée aux auditeurs et que les visiteurs et lecteurs purent consulter durant une quinzaine, du 15 au 31 décembre 1975. Deux vitrines réunissaient les oeuvres critiques, analyses, biographies et essais consacrés respectivement à chacun des deux protagonistes.

Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Expositions sur Gustave Doré, sur Grandville et sur les écrits français du XIXe siècle sur le Canada. - Comme tous les ans, plusieurs expositions ont été présentées au public en 1975.

L'exposition de printemps a été consacrée à Gustave Doré. Elle portait aussi bien sur sa biographie que sur ses débuts (il fut lithographe) et surtout sur les plus réputées des éditions qu'il a illustrées : l'Enfer de Dante, le Juif errant d'Eugène Sue, le Don Quichotte de Cervantes, les Contes drôlatiques de Balzac.

Bien plus importante a été l'exposition d'été, réalisée en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Nancy et le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale et portant sur Jean Grandville. Le musée et la bibliothèque municipale possèdent en effet la suite des gravures de Grandville presque au complet, sans compter de nombreux dessins, en particulier ceux qui ont préparé l'édition des Fables de La Fontaine. On n'insistera jamais assez sur les hautes qualités du génie de Grandville, considéré souvent comme un artiste mineur très inférieur à Daumier ou Gavarni, et, finalement accusé d'être fou alors qu'il fut un artiste de tout premier plan, dont la perfection du dessin est incontestable et dont l'esprit très original était quelque peu en avance sur son temps. Ne dit-on pas maintenant qu'il est le premier des surréalistes ?

A l'automne, la bibliothèque fut le lieu d'une exposition d'un genre tout différent, ayant pour thème « Les Écrits français du XIXe siècle sur le Canada. Cette exposition itinérante fut présentée à Nancy en premier lieu dès le début d'octobre, lors d'une semaine de conférences, réunions et spectacles consacrés au Canada. L'Ambassade du Canada fit don à la bibliothèque lors de ces cérémonies d'un lot copieux de livres canadiens français modernes. Par les livres l'exposition montrait la conception que la France se fit du Canada : terre de découvertes dès le XVIe siècle, puis terre de colonisation, avant d'être le théâtre des combats malheureux du XVIIIe siècle. Ce n'est qu'au début du XIXe siècle que les Français reprirent contact avec le Canada : c'est alors une terre de grands voyageurs légendaire et romantique. Les contacts devinrent plus réels sous Napoléon III (échanges de diplomates), mais ce sont finalement les événements constitutionnels de 1867 et les chemins de fer transcontinentaux qui ont pu faire apercevoir à la France les réalités canadiennes sur le plan humain et économique.

Les Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Exposition 1940-1945. Documents pour l'histoire des années sombres. - L'exposition « 1940-1945 » a présenté une collection de journaux, de tracts, de brochures exprimant la complexité des courants d'opinion de la défaite à la libération. De nombreuses pièces clandestines rares, quelques titres de rationnement, des circulaires, des affiches permettaient de suivre divers aspects d'heures tragiques. L'exposition s'était volontairement limitée aux dimensions de la bibliothèque; elle donnait la préférence aux documents venus de la commune même. La réalisation est due à la Société historique du Rainey et du Pays d'Aulnoye. Des centaines de visiteurs, lecteurs ou non de la bibliothèque, se sont penchés sur ces documents d'une période difficile.

Bibliothèques centrales de prêt.

Gorrèze.

Inauguration du nouveau bâtiment de la Bibliothèque centrale de prêt de la Corrèze. - Le 24 septembre 1975, à 17 heures, a eu lieu l'inauguration des nouveaux locaux de la Bibliothèque centrale de prêt de la Corrèze, en présence de M. Charles Barbeau, préfet de la Corrèze, de M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, de M. Mouly, maire de Tulle, de nombreuses personnalités et des dépositaires des livres du bibliobus.

Après une visite commentée par Mlle Duffau conservateur, et les allocutions de M. Bleton et de M. Barbeau, un buffet campagnard fut offert aux invités.

Fiche technique du bâtiment.

- Implantation : Le terrain de la bibliothèque présente une forte pente vers le Nord; il est situé sur la hauteur au Nord de la ville de Tulle, à 1 ooo m de centre de la ville.

- Aspect architectural : l'aspect architectural de l'édifice résulte de l'exploitation de la forte dénivellation du terrain. La superposition des niveaux se faisant en sous-sol, le bâtiment garde une unité simple dont la forme non finie permet toute extension possible.

- Distribution : L'articulation des 1 200 m2 de plancher est fondée sur la distinction de 2 volumes principaux, pris dans une même forme :

I° La partie des services. En façade sur un seul niveau l'ensemble des locaux administratifs et techniques est regroupé dans un arc de cercle de 9 m de large bloqué à l'extrémité Sud par le logement du gardien, à l'extrémité Nord par le garage des bibliobus (3 véhicules). De part et d'autre du hall d'entrée, se trouvent les différents bureaux : salle des dépositaires, bibliothécaire de lecture publique, secrétariat, directeur, directeur adjoint, sous-bibliothécaire. L'ensemble se termine par la salle de manutention contiguë à une entrée de service et au garagè des bibliobus. Une circulation centrale desservant les bureaux, les isole du magasin à livres.

2° Le magasin à livres. Le magasin à livres est établi sur 2 niveaux. Le plan supérieur correspond à celui des bureaux tandis que le 2e niveau se situe en contrebas dans la pente du terrain. Les 2 étages du magasin constitués par une ossature autoporteuse de rayonnages sont reliés par des escaliers et un monte-charge. Journée d'information des dépositaires. - Le 24 octobre 1975, la Bibliothèque centrale de prêt de la Corrèze recevait ses dépositaires pour une journée d'information. 63 personnes étaient présentes, principalement des enseignants.

Pour faciliter l'organisation de cette journée, les participants furent répartis en 4 commissions :

Pour la Ire, il s'agissait d'une approche du livre pour enfants, de l'album aux romans pour adolescents. Un très grand choix de livres avait été sélectionné à cette occasion par le personnel de la bibliothèque;

La 2e commission qui ne comptait que des enseignants avait comme sujet de recherche : « lire un livre entier en classe, avantages et inconvénients » ;

« Des lecteurs dès 18 mois ». Ce titre surprenant s'adressait aux instituteurs d'école maternelle ou de petites classes, formant la 3e commission, qui ne savent pas toujours comment aborder le livre avec les tout petits.

Au sein de la 4e commission, sur le thème « rôle du responsable de bibliothèque dans les communes rurales », les dépositaires en milieu non scolaire ont pu échanger leurs idées sur la façon de mieux gérer la bibliothèque dont ils sont responsables.

Animation audio-visuelle. - Le 17 décembre 1975, les bibliothécaires de la Bibliothèque centrale de prêt de la Corrèze ont présenté à Tulle un montage audio-visuel réalisé à partir du livre de Martial Chaulanges, Les Rouges moissons dont l'action se situe en Corrèze entre 1900 et 1914.

Ce montage, qui dure 40 minutes, est destiné à être présenté en veillées-lectures au cours du Ier semestre 1976, dans plusieurs communes rurales. Le public particulièrement intéressé par le sujet, pourra donner son avis et feuilleter les nombreux livres apportés à cette occasion par le bibliobus. En effet, une exposition de 130 livres de la bibliothèque centrale de prêt sur le sujet La Vie à la campagne accompagnera la veillée lecture et restera une semaine à la disposition des visiteurs. Elle constituera une occasion pour les habitants de mieux connaître les possibilités de lecture offertes dans leur commune par le bibliobus.

Moselle.

L'Animation autour du livre en Moselle. - La Bibliothèque centrale de prêt de la Moselle, l'Association départementale de documentation pédagogique, les succursales de la Bibliothèque municipale de Metz ont organisé du 25 novembre au 7 décembre 1975, la troisième quinzaine de littérature de jeunesse à Metz.

Cette animation s'est déroulée en deux temps : la première semaine un stage de travail destiné aux enseignants s'est tenu dans les nouveaux locaux de la bibliothèque centrale de prêt, 6, rue J. Cugnot à Metz. Ce stage a réuni pendant trois jours sur le sujet la bande dessinée et son utilisation pédagogique, une quarantaine de participants : enseignants, bibliothécaires et créateurs; la deuxième semaine s'est déroulée à l'École des Beaux-Arts de Metz où fut organisée une exposition ouverte au public, qui réunissait un panorama sélectif de la production littéraire enfantine, les bandes dessinées et les travaux menés au cours du stage précédent, ainsi que les ouvrages préparés en collaboration avec l'École des parents sur le thème « L'enfant et l'Amour ». Durant cette semaine, un deuxième stage eut lieu sur place concernant la littérature enfantine en général. Il réunissait des enseignants, bibliothécaires, dépositaires de la bibliothèque centrale de prêt, ainsi que des auteurs, illustrateurs, éditeurs et libraires, qui participèrent également au débat public.

Ce type d'animation, axée sur l'information, et qui associe l'étude du contenu à la présentation des ouvrages, connait un succès qui se manifeste par une demande accrue des lecteurs et une prise de conscience des participants quant à la recherche indispensable de la qualité de la lecture. Cette exposition sera rendue itinérante par la bibliothèque centrale de prêt.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  Nouvelle adresse de la Bibliothèque municipale de Bourges : 8, place des 4 Piliers, BP 69 - 18002 Bourges.
  4.  (retour)↑  Cf. Bull. Bibl. France 13e année, n° 12, décembre 1968, p. 559.